Saveurs particulaires

Petite suite du billet Matière: 1  Antimatière: 0 motivée par le commentaire de N. Boublitchki sur les particules « notion », « bonbon » et « Fillon »…

Notion et bonbon, des particules élémentaires pleines de saveurs…  Pour Fillon je doute de la saveur, mais c’est le genre dont on ne sait jamais s’il s’agit d’une particule ou d’une onde. Dans le flux quantique de l’incertitude politicienne je ne sais jamais s’il faut s’attendre à ce que la partie coule ou s’il faut avoir onde du parti. Comme le Fillon génère parfois un pattern d’interférence quand il est soumis à l’illumination du laser (j’allais écrire taser) Sarko on peut se douter d’une tendance vers la partie cul.. D’ici à ce qu’il arrache a son profit celle (la particule) de de Villiers… .

Néanmoins il y a un lézard car un laser (et non pas l’inverse, attention) est une source de lumière cohérente, ce qui n’est pas le cas du Sarko. Donc ce pattern d’interférence pourrait être le fruit d’une double incohérence d’illuminés…

Publicités
No votes yet.
Please wait...

Laisser un commentaire