H1N1, OMS et labos: conflit d’intérêt selon le BJM

Le journal médical anglais BJM publie un article d’investigation (par un éditeur BJM et un journaliste du Bureau of Investigative Journalism de Londres) intitulé « WHO and the pandemic flu conspiracies« , ou « l’OMS et les complots autour de la pandémie H1N1 ».

L’article retrace l’histoire de cette grippe et s’attarde longuement sur la questions des conflits d’intérêts des conseillers de l’OMS  qui sont aussi à la solde d’entreprises pharmaceutiques impliquées dans l’affaire H1N1. L’article est assez long et je ne vais pas me risquer à le résumer, me limitant à traduire ici le commentaire de Gerd Gigerenzer, directeur du « Centre for Adaptive Behaviour and Cognition at the Max Planck Institute » en Allemagne qui dit au sujet de l’incertitude:

« Le problème n’est pas tellement le fait que communiquer sur l’incertitude est difficile, mais que l’incertitude ne fut pas communiquée. Il n’y avait aucune base scientifique pour l’estimation de l’OMS de 2 milliards de cas H1N1 probables, et nous ne savions pas grand chose des risques et bénéfice de la vaccination. L’OMS a maintenu cette estimation de 2 milliards même après que la saison hivernale en Australie et Nouvelle Zélande ait montré que seulement une ou deux personnes sur mille étaient infectées. Et finalement mais non moins grave, l’OMS a modifié la définition même de pandémie…. l’OMS a défini pendant des années la pandémie comme liée à un grand nombre de décès et de maladies, mais en mai 2009 a retiré cette phrase. »

Le magasine New Scientist n’est pas d’accord avec cette analyse mais ne propose pas grand chose en termes d’arguments (Swine flu experts and big pharma: no conspiracy). Il met néanmoins le doigt sur un réel problème, a savoir que le déclin de la recherche publique au profit des laboratoires privés ne laisse guère de choix aux chercheurs/conseillers de l’OMS que de travailler pour ces laboratoires. Certes, mais cela n’excuse rien.

Ce billet est la suite d’un précédant billet intitulé l’OMS sur la sellette publié en décembre 2009.

One thought on “H1N1, OMS et labos: conflit d’intérêt selon le BJM

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s