Roswell: pour de vrai?

L’affaire de Roswell, le « ground zero » de l’ufologie comme du conspirationnisme, le sujet qui vous fait passer, selon le public, pour un gentil soucoupiste, un dangereux névrosé ou un vrai militant du droit de savoir.  Depuis ce fameux jour de 1947 au Nouveau Mexique, la position officielle est qu’il ne s’agit – évidemment- pas de soucoupes volantes mais du crash d’un ballon sonde. Depuis lors les reportages, contre-reportages, livres et articles en tous genres abondent mais il y a du neuf depuis une semaine:

Des documents mis à la disposition du public par le très officiel FBI sur son site « The Vault » font expressément mention de soucoupes volantes crashées au Nouveau Mexique. Ce témoignage est de Guy Hottel, agent spécial du FBI et fit l’objet d’un mémo envoyé le 22 mars 1950 à J. Edgar Hoover. Ce mémo dit, en substance, qu’un enquêteur de l’USAF à déclaré que trois « soucoupes volantes » ont été récupérées au Nouveau Mexique (Roswell n’est pas explicitement cité). Ces soucoupes sont décrites comme étant rondes avec un centre surélevé, environ 15m de diamètre (50 feet). Chque soucoupe était occupée pas trois cadavres humanoïdes de moins d’un mètre (3 feet), habillés d’un fin textile métallique. Chaque corps était bandé à la manière des combinaisons anti-G (blackout suits) utilisées par les pilotes. Selon l’informateur (identité connue de Hottel mais effacée du mémo) ces soucoupes ont été les possibles victimes d’un puissant système radar installé dans la région, ayant peut être interféré avec les commandes des soucoupes.

L’ex-astronaute Edgar Mitchell (Apollo 14) s’est publiquement exprimé en 2008 sur cette affaire, pour lui il y a réellement eu un crash de soucoupes volantes. Il est intéressant de savoir que Mitchell a passé son enfance à … Roswell. Enfant du pays et personnage public suite à son voyage sur la Lune, il dit avoir recueilli les témoignages de personnes sur place, sous le sceau du secret et à ne révéler qu’à leur mort. Mais Mitchell a toujours été un personnage un peu particulier depuis son retour de la Lune, et pas grand monde dans l’establishment, la science et les médias ne le prend au sérieux. C’est à mon avis une erreur, et j’avais brièvement introduit le personnage dans cet article sur la Noosphère et le Global Consciousness Project en 2010.

Alors Roswell, pour de vrai? Selon un article du Washington Post sur ce sujet, cette affaire donne une certaine crédibilité aux ufologistes. Il donne même un lien vers la fameuse vidéo de l’autopsie des pilotes E.T. de Roswell, dont l’authenticité me paraît néanmoins assez douteuse même si elle a été intégrée à un documentaire nettement plus crédible, « The Roswell Incident »:

http://video.google.com/googleplayer.swf?docid=9182185773538640886&hl=fr&fs=true

Au-delà du dogmatisme « pour » ou « contre » qui n’intéressera que les sociologues et les psychologues, la question de la réalité de l’affaire de Roswell et, partant, des phénomènes OVNIs non explicables (tels ceux ayant dernièrement fait l’objet de témoignages par des retraités de l’USAF) reste entière. Cependant la multiplicité des témoignages et la crédibilité de nombreux témoins (dont des pilotes de chasse) et chercheurs ne permet plus (si ce fut un jour possible) de balayer la question sous le tapis. D’autant que nous savons maintenant, grâce à la sonde Kepler, que notre galaxie contient un nombre très important d’exoplanètes, possibles sources d’autres formes de vie.

Mais pour en rester à Roswell, s’il s’agit bien de soucoupes créées et pilotées par des êtres tels ceux décrits dans le mémo de Hottel, on ne peut qu’être frappé par l’aspect humanoïde de ces E.T. Pourquoi humanoïdes? S’ils viennent d’un autre système solaire, où même d’une autre planète de ce système-ci, pourquoi auraient-ils un schéma anatomique aussi semblable au nôtre alors que l’on connait la très grande diversité possible en la matière – sujet présenté dans mon billet « De la contingence et de l’évolution« ? C’est là ou, à mon avis, butte la logique « E.T. » Ils sont trop semblables pour être de réels extra-terrestres totalement déconnectés de nous, mais si les pygmées avaient des soucoupes volantes ça se saurait. Ce qui nous amène à un court détour par l’Afrique et la peuplade des Dogons, très connue pour sa connaissance tout à fait extraordinaire – vu sa technologie – de certains faits astronomiques tels décrits dans cet article de Wikipédia.

Je ne me hasarderai pas plus loin sur ce sujet dans ce billet déjà bien assez long, sauf à proposer que si les Dogons ne devraient pas savoir ce qu’ils savent effectivement depuis bien avant que notre civilisation ne le leur dise, c’est que quelqu’un d’autre a dû le leur dire.

Ajouts du 12 avril:

Contrepoint: Selon le site http://www.skepdic.com/aztec.html le mémo de Hottel ne concerne pas Roswell mais une autre affaire à Aztec, aussi au Nouveau Mexique, mais qui n’était qu’un hoax perpétré par un certain Silas Newton

Contre-contrepoint dépassant le cadre de Roswell: Vidéo sous-titrée en français de la déclaration de l’ex-ministre de la défense canadienne Paul Hellyer:

Tout comme pour Mitchell, pourquoi un personnage public a priori sérieux risquerait-il le ridicule en se mouillant à ce point sur la question des OVNIs, s’il n’avait pas réellement quelque chose à dire?

2 thoughts on “Roswell: pour de vrai?

  1. Ping: OVNIs et la pathologie de la Raison d'Etat | Ze Rhubarbe Blog

  2. Ping: RIP Edgar Mitchell – Ze Rhubarbe Blog

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s