Kary Mullis, danseur nu dans les champs de l’esprit

Ce titre est une traduction presque littérale du livre du biochimiste et Prix Nobel Kary Mullis, dont l’original s’intitule « Dancing naked in the mind field« , jeu de mot intraduisible mais dont le sens est de s’exposer sans protection aux méandres de l’esprit. Paru en 1998, ce livre autobiographique retrace certains évènements marquants de la vie de Mullis dans un style que l’on pourrait qualifier de psychédélique et certainement aux antipodes de l' »académiquement correct »: avec humour et passion, l’auteur va de la méthode scientifique à la parapsychologie, des araignée venimeuses au Sida, du réchauffement climatique à l’astrologie. Décalé par rapport à l’establishment scientifique mais à l’esprit insatiable et curieux, Mullis fut récemment invité à une session TED pour parler d’une nouvelle approche moléculaire médicale sur laquelle il travaille. La vidéo ci-dessous en est tirée et donne un aperçu du style du personnage:

Kary Mullis eut son heure de gloire académique en 1993 lors de la réception du Prix Nobel de Chimie pour la mise au point de la technique PCR (Polymerase Chain Reaction), méthode d’amplification d’ADN très utilisée notamment dans la recherche de virus. Il explique dans son livre que l’usage de LSD, pas encore interdit lorsqu’il travaillait sur cette question, n’était pas étranger à la « vision » qui le mit sur la piste PCR. A cela rien de bien étonnant, on sait depuis longtemps que certaines substances dites hallucinogènes, telles le LSD, l’Ayahuasca ou certains « champignons magiques » provoquent une libération – parfois dangereuse si non contrôlée – des capacités créatives de l’esprit. On peut également arriver à ces mêmes effets par certaines méditations. La chape de plomb que les Etats ont imposé sur ces « drogues récréatives » peut s’expliquer en partie par la dangerosité d’une mauvaise utilisation de ces produits, mais surtout par la dangerosité – pour la structure étatique – d’une population qui parviendrait à se libérer un peu trop des fers matérialistes et rationalistes que les technocrates lui imposent.

Mullis est un spécialiste de la pensée à contre-courant dominant, et c’est dans ce cadre que je me suis d’abord intéressé à lui: il cosignait en 1995 le livre-brûlot d’un certain Dr Peter Duesberg intitulé « L’invention du virus du Sida », sujet sur lequel je me suis déjà étendu dans d’autres billets (par exemple: Pourquoi la polémique sur le Vih?). Mullis avait participé à cet ouvrage pour dénoncer l’usage, à son sens frauduleux, de « sa » technique PCR pour isoler, prétendument, le fameux virus Vih. Il s’explique dans cette interview:

Expert en ADN, il avait failli être appelé comme expert par la défense lors du fameux procès de O.J. Simpson dans le but de dénoncer la faillibilité des tests ADN – sujet complexe que j’ai précédemment abordé dans  le billet « ADN, auxiliaires d’injustice?« .

Connu pour son franc-parler et ses manières parfois outrageantes, il avait déclaré au Times juste avant de recevoir le Nobel: « je ne suis pas en demande de reconnaissance sociale » (I am not addicted to social approval). Parfois violent et porté sur la bouteille, il est féru de surf et d’exploration mystique, et la partie la plus flippante de son autobiographie, à mes yeux, reste sa rencontre avec un E.T. déguisé en raton laveur luminescent doué de la parole, qui le séquestre pendant plusieurs jours dans son cabanon. Vrai ou faux, là n’est sans doute pas la question. Pour Mullis, le fait qu’il ne puisse donner aucune explication rationnelle à cet évènement n’enlève rien a sa certitude de l’avoir vécu.  Et c’est ce qui me fait voir Kary Mullis comme le genre de scientifique dont la communauté des « sciences de la vie » a grandement besoin: quelqu’un de détaché des contingences économiques, institutionnelles et sociales qui parasitent tant la recherche actuelle, qui admet que l’esprit humain n’est pas limité à ses capacités purement rationnelles, et qui se moque du politiquement correct.

 

3 thoughts on “Kary Mullis, danseur nu dans les champs de l’esprit

  1. Ping: Sidaction, l'incompréhensible foutage de gueule | Ze Rhubarbe Blog

  2. Ping: Actualités Fréquence VIH – 05 Avril 2013 | Portail VIH / sida du Québec

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s