Syrie, ouverture du troisième front

Voici un an déjà, l’hypocrisie occidentale (et notamment française) vis-à-vis de la réalité du conflit syrien était présentée dans ce billet « Syrie: le loup islamiste sort du bois » (1). Il ne s’agissait pas des « bons » révolutionnaires supposés modérés et démocratiques contre le « méchant dictateur » Bachar el-Assad, mais d’un ménage à trois dans lequel les rebelles […]