De Snowden à PayPal: ze arnaque du siècle

image

En juin 2013, le lanceur d’alerte Edward Snowden risquait sa peau pour communiquer un imposant volume d’au moins 50 000 documents « volés » à la NSA et démontrant l’envergure du système d’espionnage mondial de l’officine américaine et de ses alliées britannique, canadienne, australienne et néo-zélandaise. A ce jour, seulement 1% de ces documents nous sont connus, les 99% restant sous le coude des deux journalistes a qui Snowden a transmit ses informations, Glenn Greenwald et Laura Poitras. Pourquoi cette retenue?

Tout simplement parce que ces deux personnes, seules détentrices d’une masse d’information que le monde entier attends avec impatience, viennent de signer un partenariat avec le patron de PayPal, Pierre Omidyar, contre 250 millions de dollars. En plus de contrats juteux pour la publication d’un livre et d’un film autour des secrets de Snowden. Toutes les futures publications des documents de la NSA passeront donc par le filtre du profit commercial et la censure du big business.

Et censure il y aura, car PayPal fait partie des institutions financières proches de l’Etat américain (comme les banques et les services de cartes de crédit), dont les immenses profits et statuts de quasi monopoles sont étroitement liés à leur volonté de coopération avec Big Brother. Autant la NSA se fiche royalement, sans doute, des conneries qui circulent sur Facebook, autant les mouvements financiers sont des traceurs autrement plus pertinents d’activités intéressantes à espionner. Omidyar est lui-même un prédateur sans vergogne (fondateur du réseau de micro-crédits Omidyar Network, en vérité un système de racket) qui possède 10% de Ebay qui lui-même possède PayPal. Et c’est bien sous la gouvernance de Omidyar que PayPal tentait, en 2010, de couler Wikileaks en bloquant leur compte.

Mais si Omidyar tient le rôle du financier aux dents longues ayant monté un coup magistral, les vraies raclures de ce scénario sont évidement les journalistes eux-mêmes, qui ont de fait privatisé et comptent tirer un énorme bénéfice matériel d’une action menée par un héro de l’ère moderne, qui avait confiance en eux, et qui se retrouve seul et désarmé, coincé en Russie par toutes les polices collabo des USA.
Greenwald et Poiras ne nient rien, le premier ayant été jusqu’à tweeter, au sujet du partenariat « NewCo » avec Omidyar “It would be impossible for any journalist, let alone me, to decline this opportunity.” (Il serait impossible pour tout journaliste, à commencer par moi, de décliner une telle opportunité).

Que la publication de ce type de document puisse passer par une entreprise commerciale, qui serait neutre et équitable envers les diverses parties concernées, est discutable sans être nécessairement négative. Mais son association avec une entreprise qui fait partie du système que dénonce le lanceur d’alerte enlève toute crédibilité à la chose, et on passe de la mise à jour courageuse de l’action toxique d’un Etat à… Hollywood, du journalisme à la collaboration dans le sens le moins noble du terme.

Cette affaire est développée dans un long article du site BoilingFrogsPost: http://www.boilingfrogspost.com/2013/12/11/bfp-breaking-news-omidyars-paypal-corporation-said-to-be-implicated-in-withheld-nsa-documents/

=Vincent Verschoore=

One thought on “De Snowden à PayPal: ze arnaque du siècle

  1. hypathia46

    Merci de traduire Sibel Edmonds sur ce sujet sensible, car apparemment on se pose des questions sur l’affaire étrange de Greenwald, Poitras, et Snowden, qui me semble être une « opération psychologique » avec Wikileaks qui après des années ne rapporte pas grand chose que l’on sache déjà dans le milieu des journalistes d’investigations.

    Rien sur Israel par exemple, pas grand chose sur l’Otan. A quoi sert Wikileaks et ASSANGE ?

    Etrangement comment cela se fait il que les relais d’Assange et Wikileaks soient des médias mainstream, qui mentent à longueur de temps sur les mêmes sujets ? Lybie, Syrie, Russie, Chine ou Corée du nord, sont ciblés alors qu’Israel ou les Usa ne semblent pas en souffrir. A quoi sert donc Snowden ?

    Il me semble,que tout cela est une « intoxication » de la part des américains contre la Russie.!? Petite phrase que j’ai retenue de Poutine lorsque Snowden a demandé l’asile politique, contre son pays qui lui demandait de se rendre « (c’est un traitre !) Poutine quand il décide de donner l’asile a « l’ancien » de la NSA a dit ceci : « Vous m’avez piégé dans cette affaire » !

    J’avoue que je me pose des questions et contente que Sibel parle de conflits d’intérêts. Pierre Omydiar a été un des financiers du Maidan en Ukraine, donc il manifestement, compère de Georges Soros, alors pourquoi financerait il une « voie alternative » voir « dissidente » alors qu’il fait partie intégrante du système mondiale de prédation économique ???

    Bien à vous

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s