L’Etat d’urgence, le chausse-pied totalitaire

En novembre dernier, à la veille des attentats, je commentais l’argumentaire publié par Manuel Valls justifiant une politique sécuritaire en se fondant sur la philosophie de Thomas Hobbes: le peuple remet ses pouvoirs au Souverain en échange de la sécurité censée lui permettre la réalisation de ses désirs (1). Justifiant, de ce fait, l’abrogation des libertés […]