Marée populaire du 26 mai à Mâcon.

C’était encore la fête à Macron à Mâcon ce samedi 26 mai, entre la place de la Barre et la Mairie sous un soleil estival. Quelques deux cent participants, honnête vu le taux de participation nationale d’une centaine de milliers de personnes.

Pas mal surtout vu la nébulosité de l’objectif et l’inexistence de l’ombre d’un front commun syndical. Les militants de la CGT emmènent le cortège à travers les rues commerçantes de Mâcon, s’arrêtant devant quelques lieux emblématiques tel les bureaux du député LREM Benjamin Dirx pour faire entendre leur voix.

Le cortège s’arrête plus longuement sur les marches de l’église Saint-Pierre, face à la Mairie tenue par Jean-Marie Courtois (LR), l’occasion d’entendre plusieurs revendications des mondes de l’hôpital, des cheminots, de l’accueil des étrangers.

Le cortège retrace ensuite sa route en sens inverse et, après quelques derniers textes et parodies chantées, se disperse. Le groupe de connaissances dans lequel je me trouve, sous l’appel pressent d’une boisson fraîche, se dirige d’un pas décidé vers la terrasse du Phénix .

_D7N2090Maree260518

Ce fut ce qu’il convient d’appeler une manifestation bon enfant, remarquable par son uniformité culturelle: blanche et d’un âge moyen plus proche de la retraite que du lycée même s’il y avait pas mal de familles avec enfants. Les quelques femmes voilées ou jeunes de toutes origines rencontrés en chemin soit remontaient le cortège à contre-sens, soit le regardaient passer sans sembler y trouver un quelconque intérêt, et c’est cela que je trouve le plus flippant: au nom de qui, en réalité, parlons-nous?

La question de la lutte sociale, et en particulier de la notion de convergence des luttes est une interrogation de ce blog. Voir les articles « Le sang des peuples peut-il coaguler » (1) ou « Existe-t-il une convergence des luttes? » (2). La manifestation relève d’un exercice politique aussi nécessaire que salutaire que le gouvernement actuel, comme les précédents mais de manière encore plus décomplexée peut-être, souhaiterait fortement limiter, allant jusqu’à rendre les manifestants pacifiques (l’immense majorité) coupables de complicités avec les « casseurs » (3). Néanmoins, quel est l’utilité de manifestations sans objectifs spécifiques autre qu’une protestation générale au profit politique de quelques personnes?

Une chose est sûre, le pouvoir se fiche complètement de gentillettes manifestations pacifiques qui n’exigent de lui rien en particulier, et qui n’en retirent que de l’ironie (4). Dans un monde à ce point dirigé par les puissances de l’argent, qui contrôlent de fait la puissance publique, il est peu probable que quoi que ce soit puisse changer sans un réel affrontement entre ce type de pouvoir et une alternative crédible capable de donner corps à cette fameuse convergence des luttes. Affrontement qui devrait avoir lieu dans les urnes, mais tant que la politique politicienne se limitera à remplacer un calife par un autre le risque que l’affrontement se passe en fait dans la rue ne fera qu’augmenter (5).

Une alternative crédible, néanmoins, implique d’une part la compréhension des mécanismes géopolitiques et économiques qui nous contraignent, et d’autre part la remise en cause des statuts de chacun au nom d’un nouveau mode de redistribution et de production. Or aujourd’hui l’impression première que me donne la politique contestataire syndicaliste semble être la protection des statuts des uns et des autres, pour le reste démerdez-vous. C’est logique au sens où les syndicats sont là pour défendre les intérêts de leurs adhérents, mais cela ne fait pas une politique de changement au profit de l’intérêt général.

 

Notes:

(1) https://zerhubarbeblog.net/2018/04/17/le-sang-des-peuples-peut-il-coaguler/

(2) https://zerhubarbeblog.net/2018/04/09/existe-t-il-une-convergence-des-luttes/

(3) https://fr.news.yahoo.com/mar%C3%A9e-populaire-g%C3%A9rard-collomb-critique-195600582.html?guccounter=1

(4) https://www.msn.com/fr-fr/news/france/mar-c3-a9e-populaire-edouard-philippe-ironise-sur-la-participation/ar-AAxRILW

(5) https://zerhubarbeblog.net/2017/10/20/de-la-violence-dans-les-luttes-sociales/

 

Publicités
Rating: 5.0/5. From 1 vote.
Please wait...

3 comments

  1. Échec ou début d’une convergence des luttes: https://www.20minutes.fr/societe/2278459-20180527-maree-populaire-echec-debut-convergence-luttes?utm_term=Autofeed&utm_campaign=Echobox&xtref=twitter.com&utm_medium=Social&utm_source=Twitter#link_time=1527442616

    No votes yet.
    Please wait...

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.