17 novembre, tout bloquer or not to bloquer…

Intéressante plongée au coeur des préparatifs des gilets jaunes (1). Ce mouvement n’étant le fruit d’aucune institution syndicale ou politique, il me semble important que chacun puisse garder sa liberté d’action. Les leaders reconnus du mouvement, présentés dans l’article, visent un blocage massif mais on peut douter de la pertinence de telles actions tout en soutenant le principe d’une protestation massive contre l’enfumage gouvernemental.

Bloquer, c’est imposer par la force sa volonté à des gens qui peut-être pensent différemment (et veulent se déplacer), c’est tendre à la justice politique la matraque pour se faire battre, c’est mettre en porte-à-faux les éléments de la police qui d’un côté sont pour ce mouvement mais de l’autre, doivent faire appliquer les ordres qui viennent d’en haut.

La menace d’un blocage ultérieur si le pouvoir refuse d’entendre les manifestants, certainement. Mais attaquer d’entrée à l’arme lourde me semble contre-productif car, outre le droit des non participants à circuler,  l’Etat a les moyens de rendre les gilets jaunes responsables de tout dérapage, de tout accident malheureux qui pourrait se produire en cas de clash. Quitte à induire ces incidents si nécessaire.

 

Personnellement, comme analysé dans ce précédant billet (2), le mouvement des gilets jaunes me semble justifié au sens où il est nécessaire de faire prendre conscience au régime du jeune et arrogant Macron que les gens ne sont pas des jouets avec lesquels il peut faire tout ce qu’il veut, et que la vie des élites parisiennes n’est pas l’alpha et l’oméga de la citoyenneté française voire européenne. Je rejette également, bien évidemment, les allégations des obligés du pouvoir selon lesquelles il faudrait faire un choix manichéen entre les gilets jaunes et la volonté d’une – réelle – transition écologique. Nous attendons, justement, une – réelle – politique de transition écologique plutôt que la posture démagogique – et fiscalement très intéressée – que l’on nous sert actuellement.

Donc oui pour la manifestation des gilets jaunes, mais une grande réserve vis-à-vis d’une politique de blocage qui risque fort de se retourner contre le mouvement.

 

(1) https://www.marianne.net/societe/zones-points-blocage-le-17-novembre-2018-plan-gilets-jaunes?fbclid=IwAR2ZDNPyvvElCV2o7iYyFzphGvBgzdVj52vYWZHKm5RKwrU_HmwlGz2LIls

(2) https://zerhubarbeblog.net/2018/11/13/ce-17-novembre-voir-la-vie-en-gilet-jaune/

3 comments

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.