Photo: Abbaye d’Orval

Même s’il existe aujourd’hui un système solaire peuplé de sept exoplanètes nommé TRAPPIST et que la bière à l’ammoniaque et au méthane liquide y est réputée excellente, c’est quand même dans mon pays natal que la trappiste est la plus accessible, avec une grande parmi les grandes: Orval.

Fondée au XIème siècle et détruite à la Révolution française, l’abbaye d’Orval fut reconstruite entre 1926 et 1936 par des moines issus de l’Abbaye de Sept-Fons, dans l’Allier, elle-même relevée de ses cendres post-révolutionnaires par un groupe de moines cisterciens et… trappistes au milieu du XIXème siècle.

Normal alors que l’abbaye d’Orval reprenne la tradition trappiste, qui s’arrêta à Sept-Fons en 1935. Aujourd’hui les ruines de l’ancienne abbaye sont visitables, la nouvelle abbaye visible seulement de l’extérieur. Elle intègre un magasin proposant la fameuse Orval ainsi que les fromages du même nom: Val d’Or, le nom originel de l’abbaye basé sur la légende de la comtesse Mathilde, tante de Godefroy de Bouillon dont l’anneau d’or perdu lui aurait été rendu par un poisson – d’où l’emblème d’Orval avec un poisson tenant un anneau.

Voici quelques images de la visite des ruines de cette abbaye.

« 2 de 2 »

A propos Vincent Verschoore

Animateur de Ze Rhubarbe Blog depuis 2008.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.