E-Cat et la fusion froide: chaud time!

Fusion froide ou LENR (Low Energy Nuclear Reaction) pour les intimes, et sa plus belle arlésienne, le E-Cat inventé par Andrea Rossi. Ce blog tente au fil du temps de résumer la saga de cette machine fabuleuse et de l’improbable Rossi (1), en voici le dernier épisode connu.

Piste vers une énergie propre pour les uns, pseudoscience ou fraude scientifique pour les autres, la fusion froide (2) est une idée ancienne sur laquelle pas mal de gens travaillent mais sans reconnaissance « officielle » d’un quelconque résultat probant, ce d’autant que le phénomène physique qui permettrait un tel dégagement d’énergie reste mal défini.

Voilà des années que Andrea Rossi, secondé par un journaliste devenu porte-parole du nom de Mats Lewan, affirme maîtriser un processus LENR et construire des prototypes fonctionnels déclinés en plusieurs modèles E-Cat. La saga est scientifique, industrielle et judiciaire, je recommande le lecture des articles précédents pour s’en faire une idée.

Je reprends ici l’histoire au 31 janvier 2019, date d’une présentation par Andrea Rossi du petit dernier de la série E-Cat, le E-Cat SK. Il s’agit d’un « petit » modèle pour la génération de chaleur à hauteur de 22 kW, dont le COP (Coefficient de Performance, le rapport entre l’énergie entrante et l’énergie sortante) serait de 57.

Voici la vidéo de la présentation de Rossi. C’est tellement mal fait que c’est quasi impossible à suivre, ce qui pose d’entrée un doute sur l’intégrité de la chose:

Selon Rossi, le E-Cat SK est désormais disponible pour des clients industriels, avec un délai de livraison de quelques semaines. La réalité du fonctionnement en conditions réelles serait alors validée par ces clients. Voici deux mois que cette annonce fut faite, et à ma connaissance aucun client ne s’est fait connaître et nous n’avons aucune preuve de quoi que ce soit.

Une production à usage domestique ne serait lancée, toujours selon Rossi, qu’après certification du SK, ce qui ne pourrait advenir que sur base d’une longue période de validation sur une base installée importante. Autrement dit jamais, sauf miracle.

Ce miracle arrivera peut-être du simple fait que le secteur d’activité LENR existe bel et bien. Selon un rapport du Anthropocene Institute, une société de relations publiques citée par le site pour investisseurs financiers nanalyse.com, il y aurait eu en 2017 114 projets de recherche en LENR, dont 45 aux USA, et un montant de 250 millions de dollars investis dans ces recherches depuis 2012. Montant que l’étude estime devoir doubler d’ici à 2020.

Je n’ai pas trouvé l’étude elle-même, mais Nanalyse mentionne une start-up nommée Brillouin Energy (également mentionnée par Mats Lewan sur son blog An Impossible Invention (3)) qui aurait déposé un brevet (4) et travaillerait sur une importante levée de fonds.

Un institut de recherche apparemment reconnu, SRI International (5), aurait validé les résultats positifs du système LENR de Brillouin Energy (6). Je n’ai rien trouvé de plus qu’un lien entre le site de SRI et celui de Brillouin (7), mais l’existence d’un tel lien, ainsi que d’autres liens en rapport avec le LENR, indique un probable intérêt de SRI pour cette recherche.

Il y en a d’autres: Brilliant Light Power (8) prétend avoir développé une forme de générateur LENR à base d’une formle d’électrolyse et … de matière noire.

Le japonais Mitsibishi aurait investi dans la start-up Clean Planet Inc. en janvier 2019 afin de financer une technologie à base de réaction entre certains métaux et l’hydrogène (quelque chose qui ressemble fortement à un process LENR même si ce terme n’est pas utilisé), technologie promettant une énergie propre à très bas coût (9).

Le site russe Synthestech, enfin, propose en anglais une synthèse de la recherche en cours sur le LENR de part le monde (10). Dont celle de Rossi. Que tout ceci ne soit qu’une gigantesque fraude est possible mais néanmoins on voit mal pourquoi, s’il n’y avait rien, tant de gens s’y intéresseraient. Il est des phénomènes physiques que nous ne maîtrisons pas, que nous ne comprenons pas et la fusion froide fait peut-être partie de ceux-là.

La question semble pourtant simple à tester: un groupe d’experts, des médias, un laboratoire neutre, un équipement LENR, une mesure d’énergie à l’entrée et une mesure à la sortie. Or cela semble impossible pour au moins deux raisons: d’une part les inventeurs refusent de laisser examiner en détail leurs équipements de peur d’en trahir les secrets de fabrication, ce qui rend difficile la validation de mesure de production énergétique vu qu’il pourrait aussi bien y avoir un système de production classique caché dans les entrailles de la chose.

D’autre part la validation d’un process LENR signerait l’arrêt de mort d’une vaste industrie basée sur les énergies fossiles, le nucléaire, et même les « renouvelables » tels l’éolien et le solaire. On imagine les pressions qui peuvent s’exercer à l’encontre d’une telle découverte, dans sa phase scientifique sans doute mais certainement dans sa phase de développement industriel, là où les institutions financières, les organismes de certification et les entreprises menacées peuvent couler ou mettre au frigo tout projet dont ils ne veulent pas, même s’il est fondé scientifiquement et technologiquement.

La saga LENR est loin d’être terminée, le E-Cat de Andrea Rossi son héro le plus connu mais aussi le plus décrié. Pourtant, en ces temps de profonde crise écologique où la survie de l’humanité semble dépendre d’un changement de paradigme énergétique, une réponse objective à la question de l’existence ou non d’un processus de fusion froide avec COP positif devrait être une priorité internationale.

Liens et sources:

(1)

(2)
https://fr.wikipedia.org/wiki/Fusion_froide

(3)
https://animpossibleinvention.com/

(4)
https://patents.google.com/patent/EP1971985B1

(5)
https://www.sri.com/

(6)
https://brillouinenergy.com/test-results

(7)
https://www.sri.com/search/node/LENR

(8)
https://brilliantlightpower.com/electrical-power-from-water-to-oxygen-and-dark-matter-form-of-hydrogen/

(9)
https://www.cleanplanet.co.jp/wp-content/uploads/CP_MEC_PressRelease_20190128_EN.pdf

(10)
https://synthestech.com/science_en

A propos Vincent Verschoore

Animateur de Ze Rhubarbe Blog depuis 2008.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.