Photo: Le navire Victor Hensen de Plastic Odyssey.

Plastic Odyssey est une « start-up » sur le marché du recyclage du plastique. Son objectif: installer de petites usines de recyclage dans tous les pays où les déchets plastiques représentent un problème. Pour ce faire, la société vient d’acquérir un ancien bâtiment de recherche océanographique, le Victor Hensen, qu’elle va transformer en usine-pilote flottante pour un tour du monde de trois ans en trente escales, pour l’essentiel en Afrique, en Asie et en Amérique Latine (1).

La technologie est décrite comme suit:

Plastic Odyssey cherche à rendre des technologies de recyclage les plus accessibles possible. Pour cela, nous développons et promouvons des systèmes low-tech et open-source de valorisation des déchets plastiques.
Ces machines s’inspirent directement des technologies de tri, de recyclage et de pyrolyse industrielles déjà existantes. Re-conçues et adaptées pour être mobiles, peu coûteuses, faciles à construire et à réparer, leurs plans seront libres d’accès.

https://plasticodyssey.org/les-technologies/

Le Victor Hensen à Boulogne-sur-Mer.

Le navire est récemment arrivé à Boulogne-sur-Mer où s’accomplira cette transformation. J’ai eu la chance de bénéficier d’une visite en ce tout début des travaux.

Un navire laboratoire, ambassadeur de la réduction et du recyclage des déchets plastiques

https://plasticodyssey.org/le-navire/

(1) https://plasticodyssey.org/lexpedition/

A propos Vincent Verschoore

Animateur de Ze Rhubarbe Blog depuis 2008.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.