Photo: Pointe du Hourdel

La , à l’entrée Sud de la . Le chenal menant à Saint-Valéry-sur-Somme passe à quelques mètres de la digue de galets. Les bancs de sables émergent à marée basse et se peuplent alors de et de veaux marins.

400 veaux marins et une centaine de plus petits phoques gris, soit la plus grande colonie de France, occupent l’espace et sont surveillés par les bénévoles de l’association Picardie Nature. Qui surveillent surtout les promeneurs, la législation en vigueur interdisant d’approcher à moins de 300m des animaux. Qui ont plutôt la vie belle même s’ils subissent, parfois, des attaques de la part d’humains qui leur reprochent, sans doute, une concurrence plutôt déloyale en matière de pêche.

Outre cette attachante faune, la pointe du Hourdel est un endroit de balade très prisé entre sables, galets et champs de salicornes. Entre la pointe et Cayeux-sur-Mer l’ambiance est très minérale, de vastes étendues de galets (gris) rejoignant les eaux (grises) de la Manche sous le ciel (gris) de la . Le calme méditatif qui y règne, entre deux coups de vent, est souvent troublé par le bruit des excavatrices qui exploitent une « mine » de galets juste à côté. Hors de vue mais pas hors d’ouïe. Un soleil diffus perce parfois la couche nuageuse, petit rappel d’un été déjà loin.

« 2 de 2 »

A propos Vincent Verschoore

Animateur de Ze Rhubarbe Blog depuis 2008.

1 réponse

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.