Carnet de voyage: Bretagne Nord.

De la ville de Cancale, fameuse pour ses huîtres, à celle de Carantec fameuse pour ses autobus en bois, la Bretagne Nord en hiver c’est beaucoup de balades le long de sentiers déserts, une retraite le long de grèves qui ne revendiquent rien d’autre que la caresse des marées et le ramassage du plastique.

La Bretagne c’est aussi les petits-déjeuners à base de far breton ou de kouign amann, réchauffé à la poêle bien sûr, accompagné d’un café fort qui vous leste pour la matinée et vous confirme que vous êtes bien sur une terre exotique.

Cancale, de la plate sauvage à la creuse d’élevage.

Le gris de l’eau se marie avec celui du ciel pour faire ressortir le quadrillage des parcs à huîtres. Huîtres que l’on déguste, à prix très raisonnable, sur le petit quai du port de la Houle.

Lancieux et Saint-Jacut-de-la-Mer.

Ces deux terres enserrent une petite baie dont le nord est gardé par l’archipel des Ebihens. Le village de Saint-Jacut, juché sur une petite presqu’île bordée à l’ouest par la baie de l’Arguenon, doit son nom à un saint gallois du Vème siècle qui y construisit un monastère à l’emplacement de l’actuelle abbaye. Les lumières rasantes du soleil couchant sur la baie sont très intéressantes pour le photographe.

A Lancieux nous avons pu vérifier le conseil d’un fin connaisseur au sujet de la qualité du kouign amann de la boulangerie locale. Imbattable en effet, merci Pierre-Jean!

Saint-Cast-sur-Guildo

Jojo
Voici donc quelques rires, quelques vins, quelques blondes
J’ai plaisir à te dire
Que la nuit sera longue à devenir demain
Jojo
Moi je t’entends rugir quelques chansons marines
Où des Bretons devinent
Que Saint-Cast doit dormir tout au fond du brouillard
Six pieds sous terre, Jojo tu chantes encore
Six pieds sous terre, tu n’es pas mort

https://www.google.com/search?q=paroles+jojo+brel&oq=paroles+jojo+brel&aqs=chrome..69i57.22055j0j7&sourceid=chrome&ie=UTF-8

A l’ouest de la baie de l’Arguenon, ce Saint-Cast est celui où repose Jojo, le chauffeur et acolyte de Jacques Brel que ce dernier célèbre dans ce qui, pour moi, reste l’une de ses plus belles chansons.

Petite ville sympathique de la Côte d’Emeraude, Saint-Cast a aussi depuis dix ans un port de plaisance avec accès direct à la mer, toujours bon à savoir pour les voileux qui passent dans le coin.

Cap Fréhel et Fort la Latte.

Mythique Cap Fréhel connu de tous les corsaires malouins et des concurrents de la Route du Rhum, le phare perché en haut de sa falaise attire un monde fou en saison mais là, entre Noël et Nouvel An, ca va.

Sur la pointe voisine, à l’Est, se niche le fort la Latte. Excellent point de départ pour une balade le long du sentier côtier. De l’autre côté du cap, côté Ouest donc, se trouvent des plages dont celle des Grèves d’en Bas où je pensais trouver une foule de gilets rouges et jaunes. Mais non, c’est le rose et le bleu d’un coucher de soleil hivernal qui tenaient à distance les rochers noirs et les vagues promesses scélérates.

Paimpol et ses environs.

Paimpol, ex-ville flibustière devenue très people et point de départ vers Bréhat. Le marché du mardi y est fort sympathique, et justement nous y sommes en ce dernier jour de l’an 2019. Le petit village de Launay fait un bon point de départ pour une balade vers le Loguivy-de-la-Mer en passant par la pointe de l’Arcouest et sa vue sur l’île de Bréhat.

A l’Est de Paimpol, la petite pointe du Guilben vaut aussi la balade.

Tréguier

A quelques kilomètres à l’Ouest de Paimpol, la jolie ville médiévale de Tréguier, capitale du Trégor où, paraît-il, furent tournés de nombreux films d’horreur. C’est aussi la patrie du savant des lumières Ernest Renan dont la statue fait face à Saint-Yves, encavé dans la très belle cathédrale Saint-Tugdual. La confrontation entre l’Eglise et la science a visiblement façonné la culture locale. La ville est morte en ce premier jour de l’an 2020, sauf un petit café ayant eu pitié des quelques touristes arpentant ses ruelles pentues et son cimetière aux tombes tombées.

S’ils te mordent, Morlaix!

Ville cachée au fond de la rivière éponyme et traversée par un viaduc ferroviaire datant d’un siècle et demi, Morlaix est une intéressante étape et point de départ pour l’exploration de la baie.

Carantec et la baie de Morlaix.

Le sentier entourant Carantec par la côte est vraiment sympathique. Il nous fait suivre les traces de l’industrie ostréicole locale avant de longer un panorama superbe face à l’ile Louët et le Château du Taureau. Sur la partie Nord on trouve les quartiers chics avec des maisons incroyables en bord de plage.

Locquirec, son café librairie et ses spots de surf.

Dernière étape de ce petit périple breton, le village de de Locquirec au Nord-Est de Morlaix est une station balnéaire ou se côtoient marcheurs et surfeurs. Le sentier côtier mène à l’Ouest au fameux café librairie le Caplan & Cie, en passant par les plages à surf de Porz Billec et du Moulin de la Rive.

A chaque détour de la côte bretonne se nichent de petits bijoux. La Bretagne est un objet fractal dont le périmètre augmente au fur et à mesure que l’on l’explore, j’imagine qu’en faire le tour peut être l’oeuvre d’une vie. Nous n’en resterons donc pas là.

A propos Vincent Verschoore

Animateur de Ze Rhubarbe Blog depuis 2008.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.