Shoah, Yad Vashem et l’antisionisme à la française.

Benjamin Netanyahou a bien l’intention de profiter jusqu’à la moelle des commémorations des 75 ans de la libération d’Auschwitz, qui se déroulent actuellement à Jérusalem dans le cadre du Forum mondial de l’Holocauste.

Mis en examen par la justice de son pays pour corruption, fraude et abus de confiance (1), et sans réelle légitimité électorale vu l’échec des dernières élections et le report de nouvelles élections à mars 2020, le « faisant office de » Premier Ministre Netanyahou a bien préparé le terrain pour redorer son blason.

Au grand théâtre des faux amis.

40 délégations dont Poutine, qui fut particulièrement bien reçu par un Netanyahou qui n’a d’autre choix que choyer l’ours russe dans le contexte des incursions israéliennes en Syrie, et au Sud du Liban contre le Hezbollah. Hezbollah lui-même allié des Iraniens ennemis jurés des Israéliens; mais Iraniens eux-mêmes alliés des Russes qui ont de leur côté un certain contrôle sur l’islamo-fasciste Erdogan qui est, lui, contre tout le monde… Un faux pas dans ce merdier et n’importe quoi peut arriver, d’où l’importance des Russes qui dominent complètement le jeu depuis le départ des Occidentaux et leur lâche abandon des Kurdes aux hordes turco-daechiennes.

Une ombre au tableau: Donald Trump a mieux à faire et, en plus, le très précieux allié de Netanyahou au coeur de la Maison-Blanche et beau-fils de Trump, Jared Kushner dont nous avons déjà pas mal parlé sur ce blog (2), a décommandé sa visite en dernière minute. Officiellement à cause du mauvais temps sur Davos, en réalité parce que Trump est fâché que Netanyahou reparle de l’annexion de la vallée du Jourdain en amont de la publication à venir du nouveau « plan de paix » américain pour la région.

C’est pas sympa de couper ainsi l’herbe sous le pied des copains, qui plus est des copains qui déversent des fortunes sur ta tête et te protègent depuis toujours des résolutions de l’ONU et des obligations du droit international. Reste donc le Vice-Président Mike Pence, un vat-en-guerre évangéliste en manque de sang arabe, ou plutôt perse en ce moment, et très proche de l’Etat hébreu grâce auquel il espère parvenir, en bon eschatologue, à une grande guerre finale contre l’Islam marquant le retour du Christ et son royaume de mille ans. Non je ne rigole pas (3).

Notre bon roi Macron, de son côté, navigue la ligne de crête entre la soumission humiliante à l’ontologique supériorité morale israélienne qui découlerait du terrible destin des juifs d’Europe, que l’on commémore à cet instant, et se fâcher avec Netanyahou donc avec l’establishment sioniste US très présent dans l’Administration américaine. Ce n’est pas le moment de froisser inutilement Trump alors que le France est actuellement en pleine négociation tarifaire, sur la taxation des Gafam notamment, et qu’un faux pas pourrait coûter cher à l’industrie française et européenne.

Le Lobby.

Le terrain fut bien préparé: le misérable et très décrié vote de l’Assemblée Nationale faisant de l’antisionisme un délit en l’associant à l’antisémitisme (4) est une réponse politique à la pression du lobby israélien qui veut cette mesure depuis longtemps, et Macron sait bien que ce lobby, dont la tête de pont française est le Crif, peut faire un grand tort aux politiciens récalcitrants.

Une toute récente preuve en fut donnée par la descente aux enfers du leader travailliste Jeremy Corbyn lors des dernières élections britanniques. Elections qu’il perdit misérablement et ce en partie du fait de l’étiquette d’antisémite qu’a réussi à lui coller ce même lobby, qui a tout intérêt à ce que les Britanniques sortent de l’UE et se retrouvent de facto sous contrôle US. Allié indéfectible sur lequel la branche locale du lobby israélien, l’AIPAC, a pu s’acheter un pouvoir décisif:

La campagne anti-Corbyn fut menée par une association appelée Campaign against Antisemitism dont le patron, Joe Glasman, apparaît dans une vidéo, supposée être restée privée, où il félicite ses militants pour avoir « tué la bête » (5). Certes Corbyn a fait des erreurs en s’affichant avec des islamistes peu recommandables, et il est clairement antisioniste (au sens habituel du terme, opposé à l’expansion illégale israélienne) et pro-Palestinien, mais l’hystérie autour de son supposé antisémitisme fut savamment orchestrée par ses opposants politiques et le lobby israélien via Joe Glasman et le CAA.

Décohérence française.

Pas de faux pas donc, mais jusqu’où ne pas aller? La France veut bien mettre un genou à terre mais a quand même du mal à y mettre les deux, et j’en veux pour preuve cette prise de position du Consul Général de France à Jérusalem, le 10 décembre 2019, disant ceci:

La France condamne les récentes décisions des autorités israéliennes visant à permettre la construction de 2 342 logements en Cisjordanie, ainsi que les travaux d’infrastructure à proximité de Bethléem.

Ces décisions s’inscrivent dans un contexte préoccupant d’accélération de la colonisation en Cisjordanie et à Jérusalem-Est et sapent les conditions d’une paix juste et durable entre Israéliens et Palestiniens, fondée sur la solution à deux États.

La France appelle les autorités israéliennes à renoncer à ces projets comme à tous ceux qui remettraient en cause la solution des deux États.

https://jerusalem.consulfrance.org/Israel-Territoires-Palestiniens-Approbation-de-la-construction-de-2-342

Une telle posture antisioniste française, prise quelques jours après le vote de l’AN amalgamant antisionisme et antisémitisme, révèle une apparente décohérence entre le marketing politique en métropole et le point de vue des gens sur le terrain!

Il faut dire que quelques jours auparavant, le 20 novembre, cinq pays européens dont la France ont critiqué la décision américaine de ne plus considérer les colonies israéliennes comme illégales:

Toute activité de colonisation est illégale au regard du droit international, et érode la viabilité d’une solution à deux Etats et la perspective d’une paix durable. […] Nous appelons Israël à mettre fin à toutes les activités de colonisation, conformément à ses obligations de puissance occupante », ont-ils ajouté, avant une réunion du Conseil de Sécurité sur le Proche-Orient.

https://www.nouvelobs.com/monde/20191121.OBS21380/cinq-pays-europeens-dont-la-france-denoncent-le-revirement-americain-sur-les-colonies-israeliennes.html

Il faut dire aussi qu’au même moment la Court Pénale Internationale annonçait une enquête sur de possibles crimes de guerre commis dans les territoires palestiniens (6). Par les Israéliens bien sûr, mais aussi possiblement par des Palestiniens.. Une annonce évidemment très mal perçue par Israël qui ne supporte pas que l’on remette en question son droit divin de faire ce qu’il lui plaît où cela lui plaît.

Jérusalem.

Revenons-en à l’épisode actuel qui se joue à Jérusalem. Un Premier Ministre d’extrême-droite israélien sur la sellette, un Président russe qui se marre, les Américains à moitié absents, et seulement une poignée de survivants de la Shoah invités sur les quelques 180 000 encore en vie, et souvent sous le seuil de pauvreté. Israël, en effet, adore utiliser le malheur de cette génération pour sa propagande victimaire, mais leur accorder une fin de vie décente dans leur propre pays faut pas exagérer non plus:

Israël est régulièrement pointé par l’OCDE comme l’un des pays les plus inégaux du monde. Environ 20 % de la population y vit sous le seuil de pauvreté, et le coût de la vie, particulièrement l’alimentation et les loyers, y est comparable aux grandes capitales occidentales. Dans ce contexte, les rescapés de la Shoah sont une population particulièrement vulnérable, et l’indigence de nombre d’entre eux est un symbole dérangeant pour l’Etat hébreu.

https://www.liberation.fr/planete/2018/01/26/en-israel-l-extreme-precarite-des-rescapes-de-la-shoah_1625527

Retour sur notre bon roi Macron qui, bien sûr, se la rejoue bain de foule à la Chirac en vieille ville de Jérusalem, et déclenche un coup d’éclat qui en a fait marrer plus d’un:

Reste que, malgré ma très forte antipathie envers Macron et ce qu’il représente, je respecte son droit à engueuler un flic israélien provocateur qui pénètre de manière parfaitement illégale dans ce bout de territoire tout à fait français qu’est l’église Sainte-Anne de Jérusalem.

Yad Vashem.

Dans la séquence suivante, Macron répond à la tribune aux propos de Pence et de Netanyahou. Le premier en remet une couche sur l’Iran, le second embrayant sur la nécessité d’agir contre les « tyrans de Téhéran » et ainsi prévenir une « nouvelle Shoah ». Même pour Macron, là, à Yad Vashem, c’en est un peu trop.

Les fascistes assoiffés de sang et de dividendes de l’industrie de l’armement, qu’ils soient juifs, chrétiens ou quoi que ce soit, ne sont pas supposés s’exprimer à Yad Vashem car, putain, leurs prédécesseurs ont quand même assassiné six millions de Juifs dont les noms s’alignent, sur ces murs, dans le silence de l’inconcevable.

Reste à le dire poliment.

Nul n’a le droit de convoquer ses morts pour justifier quelque division ou quelque haine contemporaine (…) Car tous ceux qui sont tombés nous obligent à la vérité, à la mémoire, au dialogue, à l’amitié.

https://www.huffingtonpost.fr/entry/face-a-israel-et-les-usa-macron-refuse-que-la-shoah-soit-utilisee-pour-justifier-la-haine_fr_5e29bb77c5b67d8874adf451?ncid=fcbklnkfrhpmg00000001&fbclid=IwAR39j4ZESaCP8p9Y12xdI0JjHZFwZoCgvk7bPy5G76sQOavTeNe6qffo0BM

Quel espoir formuler face à toute cette corruption, cette hypocrisie qui se pavane entre une mémoire dont ils ne comprennent rien et une avidité de puissance dont ils comprennent tout? Comment sera le monde dans 25 ans, précisément un siècle après la Shoah?

La génération de psychopathes qui domine actuellement le monde aura t’elle passé l’arme à gauche au profit d’humains réhumanisés, où ne sommes-nous qu’à l’aube d’un nouvel Age Sombre technologique et technocratique figé dans la haine et la bêtise? Il me semble qu’il n’existe guère d’endroits plus propices que Yad Vashem pour y réfléchir.

Liens et sources:

(1) https://www.lepoint.fr/monde/netanyahou-mis-en-examen-pour-corruption-fraude-et-abus-de-confiance-21-11-2019-2348862_24.php

(2)

(3)

(4)

(5) https://electronicintifada.net/blogs/asa-winstanley/we-slaughtered-jeremy-corbyn-says-israel-lobbyist

(6) https://www.independent.co.uk/news/world/middle-east/israel-war-crime-palestine-icc-hague-netaynahu-idf-investigation-a9255246.html?utm_medium=Social&utm_source=Facebook#Echobox=1576854033

A propos Vincent Verschoore

Animateur de Ze Rhubarbe Blog depuis 2008.

2 réponses

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.