Municipales Cluny 2020: quel débat?

Cluny, ville historique de 5000 âmes, est présente sur la carte de la civilisation occidentale depuis plus de mille ans. Voici dix ans, en 2010 (1), elle célébrait les 1100 ans de la fondation de son abbaye, dont la Révolution française n’a laissé que quelques traces mais qui reste, néanmoins, un carrefour culturel important.

Cette célébration marquait un nouveau départ dans une politique d’attraction touristique en milieu complexe: l’abbaye, monument historique, se trouve au centre de la ville et héberge l’ENSAM, école des Arts & Métiers, depuis 1901 (2). Un musée appartenant à la ville s’adresse aux mêmes visiteurs que l’abbaye gérée, elle, par le Centre des Monuments Nationaux (3). Un Office de Tourisme, un temps émanation de la Mairie, est devenu une structure autonome. La ville est le pôle principal de la Communauté de Communes du Clunisois, regroupant quelques 14 000 habitants sur 36 communes, mais les directions des deux entités (Ville et ComCom) s’entendent difficilement. En un mot, la situation est compliquée. On peut même dire que la présence de nombreux intervenants (Ville, CMN, ComCom, OT et autres strates institutionnelles) en font, en réalité, un véritable casse-tête.

Outre l’accueil touristique il y a bien sûr tous les éléments inhérents à une petite ville, mais que l’on parle d’habitat, de parking, de voirie, de sécurité, de commerce, de culture, d’environnement l’ombre du patrimoine/tourisme n’est jamais loin et alimente, me semble t’il, une tension constante entre deux options: d’une part l’option « vitrine » qui tente de maximiser, en termes économiques, le potentiel touristique et « d’image de marque » du lieu quitte à empiéter sur le reste, sur la qualité de vie de ceux et celles qui habitent ici à l’année. De l’autre une focalisation sur de la micro-gestion au prix d’une perte de vision sur les enjeux culturels et patrimoniaux, donc une main-mise encore plus forte des technocrates hors-sol occupant le terrain par déficit de compétence des institutions locales. Ces deux tendances coexistent, à des degrés divers, au sein de chaque liste selon leur propres fondements idéologiques et personnalités.

La mandature actuelle a clairement choisi la première option et une politique de gestion verticale de type entreprise (même si elle ne se présente pas sous bannière LREM), ce qui mène à quelques décisions (à mon avis) discutables et un climat général assez délétère. Critiques que la majorité actuelle faisait d’ailleurs à l’ancienne majorité, chacun voyant évidemment midi à sa porte.

Quatre listes, donc (4), se positionnant évidemment toutes sur le même créneau (améliorer la vie des clunisoises et clunisois) mais avec des accents et des priorités propres. Lesquels, précisément, et avec quels moyens? Ce n’est pas évident à définir à la seule lecture des programmes, où les mots sont choisis pour arriver à un bon équilibre rhétorique entre idéaux et contingences du réel. D’où l’idée que l’on pourrait sans doute préciser pas mal de choses par le biais d’un débat public avec les quatre têtes de liste. Ou à défaut, un débat entre les candidats qui resteront en lice au second tour.

Il reste très peu de temps, donc si des personnes sont intéressées par la mise sur pied d’un tel débat il faut tout de suite « faire le buzz » afin de pouvoir présenter aux dits candidat.e.s une volonté représentative en faveur d’un tel événement.

Liens et sources:

(1)

(2) https://artsetmetiers.fr/fr/campus/cluny

(3) https://www.monuments-nationaux.fr/Espace-Decouvertes/Abbaye-de-Cluny-Bourgogne

(4) Les pages FB des quatre listes:

Cluny dans le bon sens: https://www.facebook.com/Cluny-dans-le-Bon-Sens-123411569051004/

Cluny en Clunisois (majorité actuelle): https://www.facebook.com/Cluny-en-Clunisois-101318688130596/

Priorité Cluny: https://www.facebook.com/PrioriteCluny/

Cluny Cité Vive: https://www.facebook.com/Cluny-Cit%C3%A9-Vive-103592331164863/

A propos Vincent Verschoore

Animateur de Ze Rhubarbe Blog depuis 2008.

1 réponse

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.