Covid-19: Le masque et la pute.

Le terme « pute » ne vise ici personne en particulier, mais une idéologie hygiéniste anxiogène propagée par ce que ce blog nomme depuis des mois le Santé Suprême, l’avatar décalé autant que covidien de feu le Soviet Suprême. Un organe supra-démocratique servant une petite minorité et visant l’emprise totalitaire sur une large population en la soumettant à la désinformation, à la coercition, à l’arbitraire menant à l’angoisse et, donc, à la malléabilité des esprits et des comportements.

La peur, en effet, engendre le besoin de sécurité et, donc, la soumission à ce qui est vendu par ce Santé Suprême, ses lobbies et leurs médias, comme une coercition nécessaire à cette même sécurité.

Ce processus ayant été parfaitement décrit et critiqué par de grands esprits (Arendt, Orwell, Huxley, Foucault, Stiegler etc…), et remis dans le contexte actuel via de (trop?) nombreux articles sur ce blog, inutile d’y revenir et prenons les choses là où elles en sont aujourd’hui.

Les dissidents du discours anxiogène et du masque sauveur.

Le magasine Fortune, que même des hygiènistes néolibéraux pur sucre typiques du Santé Suprême ne peuvent tenter de cataloguer « gauche libertaire » ou « complotiste », publiait un article ce 5 août intitulé « Le chef virologue de Suède (Anders Tegnell) a un message sur comment battre le coronavirus: ouvrir les écoles et éviter les masques » (1).

Le point de Tegnell, en charge de la politique Covid suédoise depuis le début, est que le masque est compliqué à utiliser correctement dans un environnement grand public, qu’il peut juste être une mesure de dernier recours, mais pas une solution appropriée dans un contexte épidémique finissant avec une mortalité de quasiment zéro. Il vaut mieux privilégier la distanciation physique et, surtout, l’explication rationnelle et la confiance plutôt que les approches dogmatiques et la coercition.

Il note par exemple qu’en Espagne, où le masque est largement imposé, le nombre de cas augmente malgré tout. On pourra dire la même chose pour la France d’ici peu.

La position suédoise sur le masque n’est pas unique: Danois, Finlandais, Néerlandais se refusent à toute obligation, sauf parfois au sein des transports publics, estimant que rien ne démontre l’utilité d’une telle obligation ayant, par ailleurs, des effets délétères sur la vie en société.

« D’un point de vue médical, il n’y a pas de preuve que porter le masque ait un effet médical, donc nous avons décidé de ne pas en faire une obligation nationale », dit la ministre de la santé néerlandaise Tamara van Ark.

https://fee.org/articles/europes-top-health-officials-say-masks-arent-helpful-in-beating-covid-19/?fbclid=IwAR2tDPNsNQPLSzpXgLmbzwyzuHu7I2idsuvP79EpvuPdRu35jjbB3Zx18Ng

Ce même article de la FEE (Foundation for Economic Education), estime que la polémique autour du masque est avant tout le dernier vecteur d’une guerre culturelle n’ayant plus grand chose à voir avec une quelconque rationalité. D’un côté les moutons ignorants et soumis, de l’autre les égoïstes Trumpistes ou équivalent local. Et l’irrationalité, ou l’absurde, qui est la source de toute domination totalitaire politique ou religieuse, est bien au cœur du problème.

Il est en effet absurde, d’un point de vue sanitaire, de mettre et enlever un masque à tout bout de champ, sans se laver les mains. Pourtant tout le monde le fait. Il est absurde d’imposer le masque en lieu clos et en même temps imposer une distanciation sociale largement supérieure à la norme de un mètre, or c’est ce que l’on voit dans des dizaines de milliers de commerces et lieux publics où l’on entre à un ou deux à la fois, pendant que des dizaines de personnes font la queue dehors à quasi touche-touche et en bonne partie sans masque.

Il est absurde d’entendre les gens qui se disent « à risque » demander que tout le monde se masque pour les protéger, eux, alors que leur seule protection réellement efficace, hors la distanciation, est le port de masques professionnels à la norme FFP3. Que quasiment personne ne porte.

Un taux de mortalité de 0,26%

De manière plus générale, il est absurde de mettre en oeuvre une telle psychose, un tel désastre écologique, de telles tensions sociales, de telles contraintes pour les commerces alors même que l’épidémie ne tue plus, que les nouveaux cas concernent pour l’essentiel des gens asymptomatiques, plutôt jeunes, qu’il est possible de bien soigner dans la vaste majorité des cas.

La faible mortalité du virus, hors catégorie des personnes à risque (+80 ans et/ou souffrant de graves cofacteurs genre diabètes), est signalée par les épidémiologistes indépendants depuis les premiers doutes sur les catastrophiques chiffres chinois (voir l’article « A la recherche du taux perdu » (2)). Aujourd’hui même le CDC américain, généralement alarmiste, estime que le taux de mortalité du SARS-CoV-2 est de l’ordre de 0,26% (3).

En Inde, une étude menée dans les bidonvilles de Mumbaï constate que 57% de la population testée possède des anticorps au Sars-CoV-2, autrement dit qu’elle a été contaminée. Or le taux de mortalité associé au Covid-19 y est très faible:

Les infections asymptomatiques sont probablement une forte proportion de toutes les infections, indiquant un taux de mortalité très bas, selon les chercheurs.

Asymptomatic infections were « likely to be a high proportion of all infections » and indicated the virus death rate was likely « very low, » said researchers.

https://www.dw.com/en/coronavirus-57-of-people-in-mumbai-slums-had-virus/a-54364934?fbclid=IwAR19O9Gi3IqD_lwzf8DNYq7Rr8LQtGAAb1UgZIAbiGZYY62Ie6DAAtY8AAo

Nous sommes donc, tout à fait officiellement, dans une zone de danger similaire à celle de la grippe. Comment, alors, justifier une telle panique, une telle coercition face à une maladie que presque personne ne verrait si, telle la grippe, on en parlait pas?

That is the question, à laquelle il ne semble pas y avoir de réponse en dehors d’une vaste manœuvre opportune menée, ici comme ailleurs, par le Santé Suprême en vue de l’établissement d’une dictature policière sous couvert de sécurité sanitaire. À quelle fin ?

Retour sur l’échec du confinement.

Concernant les écoles ce même Anders Tegnell constate que dans la Finlande voisine, qui avait fermé ses écoles pendant la phase aiguë du Covid alors que les élèves suédois continuaient à fréquenter les classes, le taux d’infection au coronavirus des enfants finlandais est de quatre fois celui des enfants suédois.

Pour enfoncer encore un clou, déjà largement martelé sur ce blog (4) dans le cercueil des politiques de confinement, on peut lire ceci dans The Telegraph du 29 juillet:

Une étude menée par des économistes et chercheurs des universités de Sheffield et Loughborough suggère que plus de 21 000 personnes sont mortes des suites des mesures de confinement introduites en mars.

L’étude examine les données de l’office National des Statistiques (ONS) sur les huit semaines ayant suivi la mise en confinement national.

Les chercheurs disent que ces résultats montrent que « le confinement a tué 21 000 personnes » parce que cette politique a eu « d’importantes conséquences inattendues » tels la privation d’accès aux soins de santé critiques et l’effondrement des admissions aux Urgences.

https://www.telegraph.co.uk/news/2020/07/29/lockdown-has-killed-21000-people-say-experts/?fbclid=IwAR26oVT2SUBFxM9PnLSbSCy2cpt1qd7u91rMUwjNq-4aBTpmACEAhIkfmDc

Il n’y a guère de doute que des conclusions comparables soient à tirer dans les pays ayant mis en oeuvre une politique de confinement du même genre, à commencer par l’Italie, l’Espagne et la France. D’autant que ces « conséquences inattendues » ne l’étaient que pour la bande d’imbéciles, de psychopathes et de criminels composant le Santé Suprême ayant imposé ces mesures. Les cris d’alerte concernant les dommages collatéraux de telles mesures fusent depuis le tout début de l’affaire, et effectivement aujourd’hui on compte les morts et les blessés, physiques comme économiques (5).

La faute à Big Pharma?

La catastrophe du confinement suivie des mesures pondues par des armées de technocrates débiles pour « réguler », et surtout casser, le commerce, l’éducation, la culture n’a pas suffi. Nous faisons aujourd’hui face à cette même bande de Benallas pseudo-sanitaires qui cherchent, encore et toujours, à tirer un profit personnel en transformant une situation parfaitement gérable en crise nationale.

Dans son livre-brûlot « Y a-t-il une erreur qu’ils n’ont pas commise ? », le Pr Christian Perronne n’y va pas par quatre chemins:

« L’industrie pharmaceutique est la première source de corruption dans le monde »

https://www.nouvelobs.com/coronavirus-de-wuhan/20200626.OBS30547/professeur-christian-perronne-l-industrie-pharmaceutique-est-la-premiere-source-de-corruption-dans-le-monde.html?utm_medium=Social&utm_source=Facebook&fbclid=IwAR2E4i1KXh3V_2etT5TbnTTi67n9JCSoWyx3nv3bW6mGZtcXtN_jbnP6IBg#Echobox=1593186497

C’est peut-être au sein de cette profonde corruption institutionnelle menée, depuis des décennies, par Big Pharma qu’il faut chercher les causes de l’absurde auquel nous sommes confrontés depuis des mois. Sans rentrer dans le débat de l’hydroxychloroquine, au sujet de laquelle études et contre-études s’entrechoquent dans l’espace médiatique à un point tel que cela devient difficile à suivre, le fait est que le Santé Suprême, en France mais aussi ailleurs, est en bonne partie piloté par l’establishment pharmaceutique. Il suffit pour s’en convaincre de voir le nombre de personnes en conflit d’intérêts qui se baladent entre l’industrie, les comités scientifiques et les plateaux des médias propagandistes (6).

Que veut Big Pharma: vendre du médicament et des vaccins avec de grosses marges. Pour cela il faut des malades, ou des gens qui ont peur de tomber malade. Le Covid-19 est, pour cette secte, un don du ciel dont elle compte bien sucer toute la substantifique moelle commerciale. Il est possible qu’il ne faille pas regarder plus loin pour comprendre ce qu’il se passe.

Il est aussi possible que cette explication ne suffise pas tout à fait, et que nous soyons face à un combat pour la liberté, ou ce qu’il en reste, qui dépasse, peut-être de loin, les simples intérêts des marchands de vaccins, de masques et de désinformation anxiogène.

Du respirateur à l’immunité naturelle.

Reste que le Covid-19 existe, avec ou sans Big Pharma, et que même s’il s’avère nettement moins grave que prévu il pose des questions de santé publique. L’approche médicale traditionnelle occidentale est d’y aller à la hache: médicaments en tous genres, respirateurs, un rapport de force avec la nature mais est-ce vraiment la bonne méthode?

L’argument du renforcement immunitaire pour faire face à ce type d’agression, autrement dit adopter un style de vie qui améliore, plutôt que n’épuise nos défenses naturelles, fait souvent référence à des approches « holistiques » ou « alternatives », souvent parfaitement recevables mais inaudibles par le Santé Suprême car peu rentables pour l’industrie.

Un récent article paru dans MedicalXpress, pourtant, propose que le renforcement immunitaire serait en fait la clé de la défense contre le Covid-19 et les prochaines pandémies du même genre, et que les techniques médicales courantes ont plutôt tendance à diminuer nos capacités immunitaires qu’à les augmenter (7).

Il n’est donc pas impossible que de bons enseignements puissent être tirés par la médecine de cette affaire, ce malgré la volonté du Santé Suprême à tout faire à l’envers afin de vendre ses chers, lourds et potentiellement dangereux vaccins (8).

Liens et sources:

(1) https://fortune.com/2020/08/05/sweden-anders-tegnell-face-masks-school-opening-coronavirus-covid-19-europe/amp/?__twitter_impression=true&fbclid=IwAR01Dvb0zEEqE5tjY5mDPUidEi78PNQTwijTYnl-w2DHX7HlRuTu13x-dwE

(2) https://zerhubarbeblog.net/2020/04/04/covid-19-a-la-recherche-du-taux-perdu/

(3) https://eu.usatoday.com/story/news/factcheck/2020/06/05/fact-check-cdc-estimates-covid-19-death-rate-0-26/5269331002/

(4) https://zerhubarbeblog.net/2020/06/01/confinement-covid-19-crime-ou-incompetence/

(5) https://zerhubarbeblog.net/2020/03/29/le-rapport-cout-benefice-catastrophique-du-confinement/

(6) https://www.mediapart.fr/journal/france/310320/covid-19-les-conseillers-du-pouvoir-face-aux-conflits-d-interets?onglet=full

(7) https://medicalxpress.com/news/2020-08-boosting-immune-potential-treatment-strategy.html?fbclid=IwAR3qKMCjn45JyVUr8TBIetwcMmZ4EEAl4_2_O2hmgGgN2lrrTmdvfWapYmY

(8) https://www.industrie-techno.com/article/covid-19-les-vaccins-a-arn-messager-prennent-de-l-avance.59646

A propos Vincent Verschoore

Animateur de Ze Rhubarbe Blog depuis 2008.

15 réponses

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.