Covid-Digest de fin d’été.

Sous couvert d’une épidémie de Covid-19 devenue moins grave que la grippe, le Santé Suprême a, en cet été finissant de chaleur, intensifié ses attaques envers nos libertés. Propagande intense et, surtout, obligations aberrantes de port du masque, notamment en extérieur, à l’encontre de toutes les sources scientifiques sérieuses et à l’encontre, surtout, du simple bon sens.

Ce billet est un digest de diverses publications faites via mon compte Facebook depuis la parution du billet précédent daté du 16 août, « Bienvenue en Maskcisme » (1). Ordre chronologique inversé, le plus récent apparaissant en premier.

Le retour de Luc Montagnier.

Pour le Santé Suprême et une partie importante du public, le Pr Luc Montagnier est passé du statut de héros à celui de complotiste sénile. Récompensé en 2008 par un Nobel pour sa découverte du Vih, il a depuis lors sombré, du point de vue bien-pensant, dans les eaux fumeuses de la mémoire de l’eau, de la critique des vaccins et, tout récemment, dans la théorie de l’origine artificielle du SARS-CoV-2 (2).

Le voici à nouveau dans une interview où l’on parle de la gestion de l’épidémie de Covid-19, de l’hydroxychloroquine, des vaccins, de la corruption du monde médical, du virus chimérique (3) et du contexte civilisationnel dans lequel tout ceci se passe.

Belgique, la débâcle.

Le Santé Suprême, caste psychopathe et corrompue ayant remplacé la démocratie là-bas comme ici comme ailleurs, semble définitivement avoir pris le pouvoir en Belgique. Une publication de Michel Rosenzweig:

L’obscénité de l’état sanitaire.

Non seulement l’état belge est en coma dépassé, mais ses corps constitués et intermédiaires également. Plus grave encore, c’est toute la classe politique de la particratie qui hiberne, encore plus grave, c’est tout le milieu universitaire scientifique qui reste mutique face à cette hystérie sanitaire. Certes il y a quelques cartes blanches, trop peu nombreuses, qui dénoncent cette folie hygiéniste qui corrompt, pourrit et dénature nos vies, mais c’est largement insuffisant pour provoquer un électrochoc.

Je l’ai déjà écrit dans mes articles précédents, la communauté scientifique belge est absente, mutique, inexistante sur les deux grandes chaînes de radiotélévision. Seuls les imposteurs choisis et mandatés par les pouvoirs publics se livrent à leurs prestations médiocres, toxiques, mensongères, morbides tous les jours à 11h dans une séance de communication et un décor sinistre digne de l’ancienne RDA.

Des phrases prononcées dans un français approximatif et en flamand de manière robotique sans aucun état d’âme pour ne rien dire. Ils exécutent les ordres et les consignes que le gouvernement illégitime leurs a donnés, pas un pour racheter l’autre dans leur obscène mise en scène, cela frise la pornographie politique et scientiste. Quand on assiste aux prestations des deux scientifiques à qui le pouvoir a semble t-il autorisé la parole, on a de la peine pour eux, l’un, l’épidémiologiste Yves Coppieters (ULB), qui arbore en permanence son sourire d’ange, sans jamais oser pousser un véritable coup de gueule et l’infectiologue Leila Belkhir (UCL), qui essaye de dire très timidement autre chose.Même le Pr. émérite en maladies infectieuses à l’ULB et au CHU Saint-Pierre, Nathan Clumeck, dont on aurait pu attendre autre chose, déclarait déjà en avril à propos du masque : »Je souhaite que la population s’en serve à la fin de la crise. Les masques sont utiles ! Ils filtrent à 98%, si pas plus, et dans les deux sens.

À la sortie du confinement social, on pourrait arriver à ce que j’appelle un autoconfinement : chacun porte un masque. Il se protège lui-même des autres, et il protège les autres ».Voilà qui était clairement annoncé, la suite nous la connaissons, un autoconfinement généralisé.Est-ce par lâcheté, par crainte de subir des retombées professionnelles ou sont-ils vraiment tous d’accord avec ces mesures inacceptables, je n’en sais absolument rien.

Et toujours pas un seul grand juriste constitutionnaliste belge pour faire entendre le droit, où se cache Marc Uyttendael? Derrière sa pipe? Et le baron Francis Delpérée? En vacance?Quoiqu’il en soit, le constat est terrible, pas un seul scientifique ni un seul juriste de haut niveau dans ce pays capable de venir sur un plateau pour dire que cela suffit! Oui cela suffit d’interdire aux gens de respirer à l’air libre en rue et même en pleine forêt alors qu’il n’y a plus d’épidémie.Cela devient obscène.

© Michel Rosenzweig

https://www.facebook.com/permalink.php?story_fbid=1135244726869231&id=100011511421195

Melbourne down and out.

En Australie, la dictature covidienne s’installe de plein pied.

Le Premier Ministre (Dan Andrews) impose un Etat policier vicieux sans précédent dans l’histoire du pays.

https://www.aier.org/article/madness-in-melbourne/?fbclid=IwAR3rnkFzbmq762KnFC-tzzJW0I5Fj5jh6X-DzLNZyNDhPRXvo6Ugmm9W4QM

Espagne, autre paradis du Santé Suprême.

Même en Espagne, la milice covidienne ne gagne pas toujours:

Philippe Juvin, la crapule en blouse blanche.

Le médecin-prescripteur des médocs au profit de Big Pharma, Philippe Juvin, est l’archétype de cette secte perverse que je nomme Santé Suprême dans mes billets. Utiliser une problématique sanitaire afin d’imposer un contrôle social totalitaire au profit de l’élite dominante dont il fait partie, étant politicien en plus de médecin. Cette crapule estime que le régime devrait imposer le masque jusqu’au sein des familles. Avec, nécessairement, droit de perquisition policière sans mandats, obligations d’accepter des caméras de surveillance chez soi, etc… Staline doit se marrer !

https://www.lci.fr/sante/coronavirus-le-gouvernement-a-du-mal-a-contraindre-les-francais-selon-philippe-juvin-2162540.html?fbclid=IwAR3qRB7xbgol8NZ7noU4rGCCnn16mkBxqT-o6_D1YOJGQczOq7eAo6_C_Eo

Laurent Toubiana n’en peut plus des mensonges.

« Il n’y a pas de seconde vague ! On fait peur aux gens ! On continue d’écouter ceux qui disent tout faux depuis le début ! Je prends des risques à vous dire cela, car on veut aussi m’empêcher de parler ! »

C’est Laurent Toubiana, docteur en physique et épidémiologiste. Directeur général de l’IRSAN qui regroupe, des médecins, des bio-statisticiens, des épidémiologistes, qui dit cela !!! Cela résume en deux minutes la petite dictature en marche !

https://www.facebook.com/bienvenueenfr/posts/592590764746310

Maxime Tandonnet n’en peut plus non plus.

Maxime Tandonnet, prof de droit et ancien conseiller de Sarkozy sur les questions d’immigration, sur le foutage de gueule mené par l’Etat macroniste à l’encontre des Français :

« Le fait est que la vague du danger mortel semble derrière nous. Bien sûr qu’il importe de rester vigilant et prudent. Mais il faut aussi dire la vérité: le covid-19, après l’hécatombe du printemps, au regard des chiffres officiels, ne tue presque plus en France. Alors que cherchent-ils? Faire oublier la charge des fautes et des responsabilités dans l’hécatombe du printemps en compensant les errements ou l’aveuglement de l’époque par l’excès de zèle aujourd’hui ? Maintenir le pays sous la pression de la peur pour mieux contrôler ses pensées et ses réactions? Lui faire oublier le chaos, les tragédies qui s’accumulent en les couvrant d’un voile de frousse? « 

https://maximetandonnet.wordpress.com/2020/08/24/covid-19-la-verite-toute-la-verite/

Roboschtroumpfs à la supérette.

Le colonel de gendarmerie des Alpes-Maritimes sur l’affaire de la supérette de Breil-sur-Roya:

« L’action des forces de l’ordre est une fois de plus mise en cause alors que nous contrôlons régulièrement les établissements recevant du public pour protéger la population et pour éviter une nouvelle vague épidémique. »

https://www.nicematin.com/faits-divers/le-patron-des-gendarmes-des-alpes-maritimes-donne-plus-de-details-sur-linterpellation-polemique-dun-employe-de-la-superette-a-breil-sur-roya-559776?fbclid=IwAR0iu7uvXEcdOja5uXCp_PzEeBLt3ipEbUrsIfufu3JMoUoyW8BjHhvi-xM

LOL. C’est vrai que dans certains milieux, et notamment celui de la police covidienne, protection et racket vont de pair. En ce qui concerne la deuxième vague, par contre, t’inquiète pas mon colonel, elle viendra ou pas indépendamment du nombre de PV que tes roboschtroumpfs auront pu fourguer aux gens.

Pendant le confinement les gendarmes ont brillamment démontré qu’ils ne sont qu’une bande de mercenaires à la solde d’un régime corrompu. Réprimer et faire du fric. Leur seule autorité vient du rapport de force entièrement en leur faveur. iIs ont dilapidé, par bêtise et avidité, tout le respect que des gens tel Arnaud Beltrame ont pu leur apporter, au prix fort. La situation n’est pas nouvelle, mais l’autoritarisme décomplexé du régime Macron leur donne des ailes et c’est une catastrophe pour tout le monde.

Le Portel, fin de saison masquée.

Ça sent la fin de saison sur la belle plage du Portel, et le repos pour les prestataires locaux ayant participé à ce qui semble avoir été une saison d’anthologie. Restrictions covidiennes et canicule ont fait venir un monde fou, et tant mieux, et heureusement que c’était avant la récente obligation de port du masque sur la digue.

Même le sapeur-pompier surveillant de plage, aujourd’hui fermée à la natation du fait de grand vent et fort courant de marée, est dégoûté par l’hypocrisie de cette mesure. Masque sur la digue, en plein vent, où se croisent qques personnes. Ne sert évidemment à rien. Sur la plage, où se croisent d’autres personnes, pas de masque obligatoire.

Visiblement le virus, en plus de sa capacité à faire du vol stationnaire en plein vent, embarque désormais un GPS afin de bien rester sur la digue et pas sur la plage. Notre sauveteur nous invite à parcourir le bord de plage pour y compter les masques abandonnés.

Le désir de dictature, celui qui nourrit les petits esprits technocratiques, les petits chefs, les ineptes occupant des postes de préfets en échange de leur fidélité canine, s’épanouit sur le terreau de la panique, de l’incompétence et de la corruption.

Un pied dans le sable, l’autre sur la première marche du haut escalier menant à la digue, je me demande à partir de quelle marche je deviens verbalisable.

De la pandémie à la famine, merci qui?

« La pandémie de Covid-19 pourrait entraîner une famine à grande échelle, touchant des millions de personnes supplémentaires dans le monde, avertit David Beasley, directeur exécutif du Programme alimentaire mondial (PAM). «Toutes les données que nous avons, y compris celles du Programme alimentaire mondial, indiquent que le nombre de personnes qui souffrent de malnutrition va augmenter de 80% d’ici à la fin de l’année […] Nous courons le risque d’une famine aux proportions bibliques», alerte-t-il auprès de l’agence TASS, le 22 août. »

https://francais.rt.com/international/78163-famine-proportions-bibliques-onu-alerte-consequences-covid-19?fbclid=IwAR2zR7ZQZQ46lGIXQept7zZCIJDfmo8Adrri5AYUMdr1q81_UUErTl2MtLs#.X0J854JZB7I.facebook

Ce n’est pas tant la pandémie, que les mesures de confinement et de restrictions en tous sens qui ont mené à cette situation. Il faudra bien qu’un jour les responsables du désastre rendent des comptes.

Didier Raoult sur la situation actuelle.

A l’opposé de la propagande anxiogène de l’Etat et des médias, la voix de la connaissance et de la raison. L’intelligence, ça fait tellement de bien que ça va finir par être interdit.

Interview du Pr Raoult sur CNews, 19 août 2020:

Tous complotistes! La délégitimation de l’opposition.

Les mouvements de protestation contre la dictature sanitaire, actuellement symbolisée par le port du masque en extérieur, prennent la forme d’une contagion européenne et américaine. Après le désastre des confinements ayant tué bien plus qu’ils n’ont sauvé, critiquer la politique liberticide mise en place sous couvert de lutte contre le Covid-19, politique menée par ce même Santé Suprême profondément corrompu, semble une évidence, une action de salubrité publique.

Ne pouvant combattre sur le plan scientifique, les chiens de garde du régime en reviennent à leurs arguments traditionnels de délégitimation: les protestataires sont des complotistes d’extrême-droite ou gauche, plus que probablement négationnistes, en tout cas des imbéciles manipulés.

Argument classique des médias alignés au pouvoir, des « intellectuels » soucieux de leurs gamelles, des bien-pensants toujours du côté de la matraque. Cas d’école dans cet article de France 24:

https://www.france24.com/fr/20200820-covid-19-en-europe-un-mouvement-anti-masque-aliment%C3%A9-par-un-imaginaire-anti-syst%C3%A8me?fbclid=IwAR39KMLXG20xm5ALe1LK7j0l6vGIlS4MXn1evFS2I2PYdfPgC54nSfm2HAc

Le confinement français aurait tué 30 000 personnes.

Une étude publiée sur ResearchGate (4) suggère que le confinement a été la cause de 30 000 décès en France. Décès du fait de déni de soins, et détresse psychologique.

Au RU, une récente étude par l’université d’Oxford déclarait que le confinement avait directement causé 21 000 décès en Angleterre et Pays de Galles, et pour les mêmes raisons.

Ne pas oublier que la bande de psychopathes et de pourritures qui prie pour une seconde vague et nous impose un masque inutile et liberticide, est la même que celle ayant décidé du confinement. Ne pas oublier que les milices fascistes qui vérifiaient vos sacs de courses et attestations en avril, sont les mêmes qui vérifient la hauteur nasale de vos masques aujourd’hui.

La fascinante capacité de vol stationnaire du Sars-Cov-2.

Du zef sur la digue de Malo les Bains aujourd’hui. Nous croisons une employée municipale qui nous annonce que le masque est obligatoire sur la digue depuis hier. Un CRS interpelle les sans-masques à l’entrée Ouest.

Le sable vole et la mer est couverte de moutons, il fait un bon force 5. Mais chacun sait que le virus du Covid-19 sait faire du vol stationnaire dans la brise , voire même remonter au vent !

Face à un tel niveau de connerie, face à des préfets aussi ineptes, des flics aussi abrutis, des élus aussi trouillards, une population aussi désinformée par des médias corrompus et leurs plumitifs incultes, que faire ?

Laurent Toubiana tire dans le tas.

Encore un scientifique qui démonte la politique du masque obligatoire en extérieur. Une posture politique n’ayant rien à voir avec la santé, sauf de possibles effets délétères. La question reste entière : pourquoi cette imposition ridicule ? Occuper les flics et rentrer du PV? Habituer la population à l’autoritarisme et à l’absurde sous la menace policière ?Écraser tout velléités de contestations à la rentrée ?

La question n’est pas que française mais mondiale, ou presque. Sa réponse dépasse donc largement du seul cas français. L’échelle de la manipulation à l’œuvre menée aujourd’hui par la majorité des gouvernements, sans réactions des oppositions politiques ni des mouvements syndicaux, illustre l’efficacité du totalitarisme sanitaire: personne n’ose prendre le risque de se faire traiter d’assassin, et préfère sauver sa peau politique que défendre l’intérêt général. Crevards.

2ème vague ou petit rebond?

« Tous les experts s’accordent sur le fait que si deuxième vague il y a, elle ne ressemblera pas à la première. Or, un certain discours anxiogène laisse croire que nous risquons de nouveau d’être submergés par une deuxième vague similaire à la première.

Ce n’est pas du tout ce que disent les épidémiologistes et les médecins spécialistes des maladies infectieuses. D’abord, on ne peut pas comparer le nombre de nouveaux cas quotidiens observés en mars-avril avec celui qu’on observe aujourd’hui parce que la méthode de dépistage est radicalement différente.

Au printemps, les dépistages étaient très ciblés vers les patients symptomatiques qui répondaient aux critères d’hospitalisation. Autrement dit, les patients les plus graves.

Aujourd’hui, on fait du traçage extrêmement large, c’est-à-dire des dépistages de masse, en direction des patients symptomatiques, asymptomatiques, des cas contacts, etc. »

https://www.causeur.fr/covid-180598?fbclid=IwAR39KMLXG20xm5ALe1LK7j0l6vGIlS4MXn1evFS2I2PYdfPgC54nSfm2HAc

La question est alors de savoir à qui profite ce discours anxiogène…

Blanquer de veau sauce Covid.

Masque obligatoire pour les élèves, mais à leur charge. Que va-t-il se passer pour les enfants qui refusent de le porter, ou jouent avec, ou en profitent pour mettre le souk en classe ? Les profs disposent ils d’un pouvoir de police ? A priori non, ils peuvent seulement demander le passage en conseil de discipline. Ça risque de bouchonner ferme devant le bureau du CPE..

Le port du masque dans les espaces clos sera “systématique, et non pas seulement lorsqu’il n’y a pas de distance physique”, pour tous les élèves de plus de 11 ans, “autrement dit les collégiens et les lycéens”, a détaillé Jean-Michel Blanquer. “Dès lors qu’on parle des espaces aérés, le règlement intérieur peut prévoir qu’on enlève le masque, c’est à l’appréciation locale”, a-t-il précisé.

https://www.huffingtonpost.fr/entry/rentree-scolaire-jean-michel-blanquer-masque-eleves-pas-fourni_fr_5f3ec010c5b6763e5dc0840b?ncid=fcbklnkfrhpmg00000001&fbclid=IwAR1dX44qzyxO2HUDDdONvGFnDtbOAKoneyNUeGQwyfcE18qluzH_0_Gk0lk

Citations glanées…

Et tant qu’à faire dans la citation, Hannah Arendt (dangereuse complotiste contre la légitimité totalitaire) sur l’effet du mensonge perpétuel.

Ça vaut aussi pour les voyants.

Une infirmière démasque la connerie.

Dans les Grandes Gueules, une infirmière pointe le côté absurde des règles autour du masque obligatoire:

Landes, réglementation à débilité variable.

Il faudra bientôt se doter d’une appli de Stupidité Artificielle (l’équivalent technocratique et policier de l’IA) pour savoir où et quand le masque est ou n’est pas obligatoire.

La préfecture des Landes publie un nouvel arrêté ce vendredi 21 août sur l’obligation du port du masque dans certaines communes landaises. Il est désormais obligatoire uniquement du vendredi 20 heures au dimanche à 2 heures du matin à Mont de Marsan. Le périmètre où porter le masque change aussi.

https://www.francebleu.fr/infos/societe/mont-de-marsan-le-port-du-masque-desormais-obligatoire-uniquement-le-week-end-1598018806?fbclid=IwAR2e2600ZVIoCpXJ57twgroyf9rKZts57Hhyw79szq8ruryfz1y09EyvVvg

Immunité: Cellules T contre vaccin?

Mauvaise nouvelle pour le lobby du vaccins et les adorateurs du masque: l’exposition au Coronavirus du Covid-19 entraînerait une immunisation à long terme grâce au cellules T. Plus besoin de vaccin, et intérêt évident pour rechercher un taux d’exposition important des populations peu à risques. Donc pas de masques sauf avec personnes à risque…

Une étude publiée vendredi dans la revue Cell suggère que toute personne atteinte de Covid-19 — même les personnes présentant des cas bénins ou asymptomatiques — développe des cellules T qui peuvent chasser le coronavirus si elles sont à nouveau exposées plus tard. « Les cellules T mémoire s’avéreront probablement essentielles pour la protection immunitaire à long terme contre le Covid-19 », écrivent les auteurs de l’étude, ajoutant qu’elles « pourraient prévenir les épisodes récurrents de Covid-19 grave ».

https://www.businessinsider.fr/tout-le-monde-developperait-une-immunite-a-long-terme-contre-le-covid-19-apres-linfection-185256?fbclid=IwAR10trsukao_5yXDIz3YlXnxeBqNwx-ZAPUkQBNrHRCl7eVPOMgq0q7jDKA#utm_source=sony&utm_medium=cpc&utm_campaign=pmo_bus_article

Masques obligatoires en extérieur: l’idéologie contre le réel.

Message au dictateurs masqués, aux religieux, aux agents de l’Etat corrompu et aux illettrés scientifiques : la résistance n’est pas encore morte.

« Dernière trouvaille pour endiguer ce fameux rebond : la généralisation du port du masque, que ce soit dans les lieux clos depuis le 20 juillet dernier, et maintenant à l’extérieur dans de nombreuses villes de France. Seulement, cette mesure s’avère discutable et commence à se retrouver de plus en plus contestée, non seulement par une partie de la population (à l’image de ce que l’on a pu voir au Canada, aux USA, en Grande-Bretagne, en Allemagne et même en Espagne), mais également par une partie de la communauté scientifique. »

https://www.causeur.fr/masque-obligatoire-a-lexterieur-lideologie-contre-le-reel-180647?fbclid=IwAR3aECyHyefq146LfXh4wblpOv0YgrIIjmt8KylhUy989_BrWy_7vxlXi3c

Espagne: Don Covidchotte contre la 2ème vague.

Jean-Dominique Michel, le 21 août 2020:

La situation en Espagne montre aussi comment le nombre de « cas » n’a actuellement aucune corrélation avec le nombre de malades ou de décès. Les gouvernements sont en train de ruiner nos sociétés en focalisant sur une métrique fallacieuse associée à un testing désordonné. Dramatique et insensé !

Clearview AI aïe!

Big Brother AI is watching you. Morale de l’histoire, il ne faut plus publier de photos de soi, de sa famille, ses amis etc sur internet.

Imaginée et financée par des personnalités de la droite américaine radicale, l’application de la société Clearview AI permet d’identifier une personne en comparant une photo à toutes celles postées sur Internet. La société vient de signer un contrat avec les services américains de l’immigration.

https://www.mediapart.fr/journal/international/200820/clearview-ai-le-cauchemar-de-la-reconnaissance-faciale-devient-realite?xtor=CS7-1046&fbclid=IwAR3BhUfw3PVDdGBnVi-SRipENNK14KUQjdW4rXHD4WbJz9waVt9Ey18Adx0

Un cadre et des outils motivants? Bof…

« Les experts demandent un cadre et des outils motivants grâce auxquels la population pourrait mesurer les effets de son comportement. « Nous avions constaté au début de la crise que 81% des personnes interrogées soutenaient pleinement les mesures, ce n’est plus que 35% désormais », détaille le professeur Maarten Vansteenkiste du groupe d’experts Psychologie et Corona. L’obligation du port d’un masque buccal et la limitation des contacts sociaux sont les règles les moins suivies. »

https://www.levif.be/actualite/sante/coronavirus-la-motivation-de-la-population-a-suivre-les-mesures-degringole/article-news-1322155.html?fbclid=IwAR2ipes5lTnS9cmFWqsFi-m0LYA7Vn7Pcmzr5MS0vcvd7VwxbVkdwJsA21c&cookie_check=1598289330

Parmi les outils motivants je suggère l’information, l’honnêteté, l’intelligence et le respect. Mais bon faut pas rêver, ce sera propagande, corruption, autoritarisme et démagogie.

Point rationalité du 20 août.

Quand le mensonge prend l’ascenseur, la vérité prend l’escalier. Même si elle met plus de temps, la vérité finit toujours par arriver !

https://www.facebook.com/host.thomas/posts/10223844373321851

Comment ze masque?

Le masque en extérieur 🙂. Ça ne sert à rien et la plupart des gens le savent sans doute, mais la propagande et la crainte du PV des mains des milices armées font que l’on fait semblant. Et puis si le masque est obligatoire, il n’est pas précisé, que je sache, comment le mettre.

Jim Meehan, chirurgien, sur le port du masque.

Si les masques ne fonctionnent pas, pourquoi les chirurgiens les portent-ils? » »Je suis un chirurgien qui a pratiqué plus de 10 000 interventions chirurgicales avec un masque chirurgical. Cependant, ce seul fait ne me qualifie pas vraiment en tant qu’expert en la matière.

Plus important encore, je suis un ancien rédacteur en chef d’une revue médicale. Je sais lire la littérature médicale, distinguer la bonne science de la mauvaise et les faits de la fiction. Croyez-moi, la littérature médicale est remplie de mauvaise fiction déguisée en science médicale. Il est très facile d’être trompé par une mauvaise science.

Depuis le début de la pandémie, j’ai lu des centaines d’études sur la science des masques médicaux. Sur la base d’un examen et d’une analyse approfondis, il ne fait aucun doute dans mon esprit que les personnes en bonne santé ne devraient pas porter de masques chirurgicaux ou en tissu. Nous ne devrions pas non plus recommander le masquage universel de tous les membres de la population.

Cette recommandation n’est pas étayée par le plus haut niveau de preuves scientifiques.Tout d’abord, soyons clairs. La prémisse que les chirurgiens portant des masques sert de preuve que «les masques doivent fonctionner pour empêcher la transmission virale» est une erreur logique que je classerais comme un argument de fausse équivalence, ou de comparer «des pommes à des oranges».

Bien que les chirurgiens portent des masques pour empêcher leurs gouttelettes respiratoires de contaminer le champ chirurgical et les tissus internes exposés de nos patients chirurgicaux, c’est à peu près aussi loin que l’analogie s’étend. De toute évidence, les chirurgiens ne peuvent pas «s’éloigner socialement» de leurs patients chirurgicaux (à moins que nous n’utilisions des appareils chirurgicaux robotiques, auquel cas, je ne porterais certainement pas de masque).

La pandémie de CoVID-19 concerne la transmission virale. Les masques chirurgicaux et en tissu ne font rien pour empêcher la transmission virale. Nous devrions tous comprendre maintenant qu’il n’a jamais été démontré que les masques faciaux préviennent ou protègent contre la transmission virale. C’est exactement pourquoi leur utilisation n’a jamais été recommandée pendant l’épidémie de grippe saisonnière, les épidémies ou les pandémies précédentes.

L’échec de la littérature scientifique à soutenir les masques médicaux pour la grippe et tous les autres virus, est également pourquoi Fauci, le chirurgien général américain, le CDC, l’OMS et à peu près tous les experts en maladies infectieuses ont déclaré que le port de masques n’empêchera pas la transmission du SRAS. CoV-2. Bien que les «autorités» de la santé publique aient retourné, bousculé et plus tard changé leurs recommandations, la science n’a pas changé et aucune nouvelle science n’est apparue qui soutenait le port de masques en public.

En fait, l’analyse systémique la plus récente confirme une fois de plus que les masques sont inefficaces pour empêcher la transmission de virus comme le CoVID-19: https://wwwnc.cdc.gov/eid/article/26/5/19-0994_articleSi un chirurgien était malade, en particulier avec une infection virale, il n’effectuerait pas de chirurgie car il sait que le virus ne serait PAS arrêté par son masque chirurgical.Un autre domaine de «fausse équivalence» concerne l’environnement dans lequel les masques sont portés.

Les environnements dans lesquels les chirurgiens portent des masques minimisent les effets néfastes des masques chirurgicaux sur leurs porteurs.Contrairement au public portant des masques dans la communauté, les chirurgiens travaillent dans des blocs opératoires stériles équipés de systèmes d’échange d’air robustes qui maintiennent des pressions positives, échangent et filtrent l’air ambiant à un niveau très élevé et augmentent la teneur en oxygène de l’air ambiant. Ces conditions limitent les effets négatifs des masques sur le chirurgien et le personnel du bloc opératoire.

Et pourtant, malgré ces conditions extrêmes de contrôle climatique, des études cliniques démontrent les effets négatifs (abaissement de l’oxygène artériel et de la respiration de dioxyde de carbone) des masques chirurgicaux sur la physiologie et les performances des chirurgiens.Les chirurgiens et le personnel de la salle d’opération sont bien formés, expérimentés et méticuleux dans le maintien de la stérilité. Nous ne portons que des masques stériles frais. Nous enfilons le masque de manière stérile.

Nous portons le masque pendant de courtes périodes et le changeons dès les premiers signes de l’accumulation excessive d’humidité qui, nous le savons, dégrade l’efficacité du masque et augmente ses effets négatifs. Les chirurgiens ne réutilisent JAMAIS les masques chirurgicaux et ne portent jamais de masques en tissu.Le public est invité à porter des masques pour lesquels il n’a pas été formé aux techniques appropriées.

En conséquence, ils manipulent mal, touchent fréquemment et réutilisent constamment les masques d’une manière qui augmente la contamination et est plus susceptible qu’improbable d’augmenter la transmission de la maladie.Allez simplement regarder les gens à l’épicerie ou chez Walmart et dites-moi ce que vous pensez de l’efficacité des masques dans la communauté.

Si vous ne pouvez pas vous empêcher de croire et de faire confiance aux faibles études observationnelles rétrospectives et aux «autorités» de santé publique confuses qui vous mentent sur les avantages et ignorent complètement les risques des masques médicaux, alors vous devriez au moins rejeter la recommandation anti-scientifique illogique de bloquer seulement 2 des 3 points d’entrée pour les maladies virales. Les masques ne couvrent que la bouche et le nez. Ils ne protègent pas les yeux.

Jim Meehan, MD »

https://www.meehanmd.com/blog/2020-07-22-if-masks-dont-work-then-why-do-surgeons-wear-them/?fbclid=IwAR1JwLgdP9lwTMa1L1B0Y22zQeEJcl9kS7ek3ZJFlO8PH7wjmKTwrNPx2ec

Le masque, même à vélo…

Masque sur véloroute. Préfet sérieusement atteint du covide de la pensée, désormais le critère premier des recrutements de l’Etat.

Après la décision de la préfecture de la Somme, dans la soirée du vendredi 14 août, d’obliger au port du masque, y compris les cyclistes et les joggers, le long de la Somme entre Ham et Saint-Valéry, la première réaction formelle est venue non pas du département concerné, mais de l’Oise.

https://premium.courrier-picard.fr/id121332/article/2020-08-17/masque-sur-la-veloroute-de-la-somme-une-association-ecrit-la-prefete?fbclid=IwAR1WbqvfVZagjqzvvE8q-3HFq1PNBGDKvgGsuBQrDMaDzKzz1c8ZPLM9Rlo

La mafia du masque envoie ses CRS à Marseille!

Déterminée à imposer le bâillon à l’ensemble de la population, la Macronie corrompue dépêche 130 mercenaires à l’encontre de toute résistance. Mais les mafieux, délinquants, dealers et assimilés peuvent œuvrer peinard tant qu’ils sont masqués, ce qui les arrange particulièrement bien.

Dans des interviews au quotidien La Marseillaise et à France Bleu, le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, a annoncé que 130 CRS ont été envoyés, dès ce lundi, en renfort dans le département, afin de contrôler l’effectivité du port du masque.

https://www.leparisien.fr/societe/masque-obligatoire-crs-deployes-et-controles-renforces-a-marseille-17-08-2020-8368968.php?fbclid=IwAR3qRB7xbgol8NZ7noU4rGCCnn16mkBxqT-o6_D1YOJGQczOq7eAo6_C_Eo

Lettre d’un médecin belge au Santé Suprême.

Dense, juste et désespérée.

Dr Pierre Brihaye

Rhinologie Adulte, Pédiatrique & Néonatale. Consultations d’ Oto – Rhino – Laryngologie

Madame la Première Ministre, Messieurs les Ministres-Présidents,

Lettre Ouverte

Voici ma troisième lettre ouverte et pourtant je suis plutôt de style réservé.Je suis médecin et chirurgien ORL, je pratique autant en médecine libérale qu’en hôpital universitaire.J’ai appris pendant mes études et mes années de pratique qu’il était important de responsabiliser et d’autonomiser les patients qui viennent nous demander soins et conseils.

Dans ma première lettre ouverte publiée dans la Capitale le 14/04/2020, je vous exposais mes observations face à la déshumanisation et aux dégâts collatéraux du confinement, en particulier dans les maisons de repos. Je soulevais l’importance, face à l’épidémie en cours, de responsabiliser les citoyens face à leur propre santé et leur propre immunité.Dans ma deuxième lettre ouverte , parue dans le Soir Plus le 14/7/2020, je vous faisais part des souffrances, du désarroi et de la mortalité de nos séniors dans les maisons de repos pendant ces 3 mois de terrible enfermement. Il s’ensuivait des remarques visant à éviter à tout prix un nouveau confinement, si dramatique pour ces personnes âgées ne demandant qu’à vivre confortablement, humainement et en paix leurs derniers jours ou années de Vie.

Aujourd’hui, je renouvelle mes questions :Ne serait-il pas temps de proposer d’autres types de mesures sanitaires : prendre soin de sa santé par des actes simples, prendre l’air, le soleil, aérer les pièces, rire, manger sainement, s’hydrater suffisamment et en évitant tous les produits qui « encrassent » et perturbent le corps… Ne serait-il pas plus sain de revenir à une hygiène de Vie fondamentale, au lieu de favoriser : ne pas bouger, rester chez soi, avoir peur et par conséquent, boire des sodas, manger en excès des produits toxiques pour la santé et l’immunité ?

Ne serait-il pas plus sain de maintenir un lien affectif pour les personnes âgées et leurs familles, ce qui est aussi un stimulant de l’immunité ?Si dans ma première lettre en avril, je demandais le port du masque dans des endroits ciblés afin d’éviter le confinement pendant le pic épidémique, est-ce toujours d’actualité aujourd’hui ?

Les mois ont passé, la situation a profondément changé. Pourquoi maintenir des mesures qui baissent l’immunité?Les citoyens portent aujourd’hui le masque par peur, peur entretenue par les informations qu’ils reçoivent, peur de l’amende, peur de perdre leur travail… Nous sommes dans une pandémie de peur et de soumission et non pas, de mon point de vue, dans une prise en main réelle et fondamentale de notre Santé.

La peur et la soumission n’ont jamais favorisé l’immunité ; la pleine respiration, les rencontres, la joie sont par contre des « boosteurs » d’immunité.Les masques sont portés par une bonne partie des citoyens par obligation, souvent sans mesure d’hygiène, par 25 à 35°c, développant un véritable bouillon de culture de germes divers, parfois pathogènes, qu’ils sont obligés de garder contre leur nez. Quel en est le but ?

(Exception faite de quelques situations exceptionnelles de clusters où le port du masque pourrait être utile, mais ceci n’est pas encore scientifiquement prouvé.)Je n’ai pas le temps de beaucoup m’informer, travail oblige, mais je regarde autour de moi dans les hôpitaux et je lis les chiffres de Sciensano…et je ne peux que constater qu’il y a en Belgique surtout des porteurs sains, mais bien peu de malades, alors qu’une épidémie se définit comme « l’augmentation rapide du nombre de malades ».

Même le nombre de porteurs sains, mis en rapport avec l’augmentation du nombre de tests effectués, reste parfaitement stable. Actuellement, au mois d’août, si le virus circule encore, la maladie est devenue exceptionnelle, et sa mortalité est bien faible, surtout comparée aux autres pathologies, le tabagisme, les cancers, les accidents de la route, etc etc.Il m’a même semblé qu’actuellement la mortalité générale nationale était en baisse par rapport aux autres années, est-ce exact ?

Je me sens perdu. Je ne vois aucune cohérence dans tout ceci, à part peut-être la nécessité de poursuivre le même chemin sans apprendre de nos erreurs passées.En tant que médecin, je ne comprends pas où est la logique lorsqu’on impose des mesures sanitaires augmentant les risques d’infections bactériennes et limitant l’immunité sans donner aucun conseil aux citoyens pour leur rappeler qu’ils restent les principaux responsables de leur propre santé en appliquant les actes de bon sens existant depuis le début de l’humanité : air, nourriture vivante, convivialité, liberté….

Pourquoi en sommes-nous arrivés à autant infantiliser le citoyen, le patient ?Je parlais aussi dans ma première lettre de responsabiliser chaque citoyen non seulement sur sa vie et sa santé, mais aussi sur l’acceptation de la mort. Aujourd’hui règne la peur d’une mort hypothétique et actuellement non réaliste : les chiffres de mortalité due à la Covid-19 sont très faibles et assez stables depuis bientôt 2 mois : 2 à 3 décès pour 11 millions d’habitants.

De plus, quelle est la proportion des personnes décédées directement de la Covid-19, après un long séjour en soins intensifs, et des personnes décédées d’autre pathologies mais dépistées porteuses du Sars-Cov-2 en phase terminale ?Pendant le confinement, beaucoup de nos seniors sont décédés par manque desoins, par désespoir, etc.

Pour rappel, j’avais retrouvé en avril mon beau-père mourant de déshydratation, faute de soins de base dans une maison de repos, inévitablement désorganisée par la cohue, le non-accompagnement, les sous-effectifs, la peur…. Si nous permettons que cela se passe pour nos parents, accepterons-nous que cela se passe aussi pour nous dans nos vieux jours ? Accepterons-nous de mourir seul, enfermé, sous- hydraté, sous-nourri ?Accepterons-nous de voir nos familles, nos enfants, nous-même, nos proches, nos voisins ou même des humains à l’autre bout de la planète souffrir et mourir des dégâts collatéraux de telles mesures ?

L’épidémie de tests augmente et avec elle le taux de porteurs sains, asymptomatiques, alors que l’épidémie de la Covid-19 semble s’être arrêtée il y a environ deux mois.Devrons-nous perdre toute humanité, affaiblir notre immunité et de plus en plus nous éloigner les uns des autres, afin d’être de plus en plus médicalisés, vaccinés, robotisés ?

Ce sont les questions d’un médecin un peu perdu par les mesures actuelles, qui ne sait plus que répondre aux patients qui eux aussi ne comprennent pas.Je ne m’attarderai pas, de nombreux articles sont il me semble publiés sur ce sujet dans le monde. Je pense que de nombreuses leçons peuvent être tirées de ces mois écoulés tant au niveau du ralentissement, de l’écologie, de l’humanité, que de notre santé et de notre immunité…

Ne pouvons-nous pas tirer de ces événements passés des leçons positives pour aller vers un nouveau départ plus responsable ?Je vous remercie, Madame la première ministre, Messieurs les Ministres Président, d’avoir pris le temps de me lire une fois de plus.

Dr Pierre Brihaye

Bruxelles, le 14 août 2020

Liens et sources:

(1) https://zerhubarbeblog.net/2020/08/16/bienvenue-en-maskcisme/

(2) https://zerhubarbeblog.net/2020/04/17/luc-montagnier-le-vih-et-lorigine-du-covid-19/

(3) https://zerhubarbeblog.net/2020/05/23/les-origines-troubles-du-sars-cov-2-le-virus-du-covid-19/

(4) https://www.researchgate.net/publication/343775235_Evaluation_of_the_virulence_of_SARS-CoV-2_in_France_from_all-cause_mortality_1946-2020

A propos Vincent Verschoore

Animateur de Ze Rhubarbe Blog depuis 2008.

4 réponses

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.