De Thionville à Dole via les Vosges.

Après un passage au G.D. du Luxembourg et un arrêt à Schengen à la mi-octobre (1), une sorte de pèlerinage sur un symbole du « monde d’avant » le délire collectif covidien, un monde ayant consacré la liberté de circulation, nous voilà partis à travers le Nord-Est de la et ses départements se préparant, la mort dans l’âme, à un reconfinement qui débuta effectivement fin octobre.

Un parcours passant par et son sympathique marché, , Lunéville et son château maintes fois brûlé, St-Dié, Gérardmer et son lac. Ensuite la station de la Bresse, puis la forêt vosgienne malheureusement enchâssée dans la brume, avant de déboucher sur Guebviller, puis et son lion. De là, étapes à et avant retour en Saône-et-Loire déjà sous couvre-feu.

Les dernières bières et cafés attablés pris le long de ce parcours auront été les derniers pour longtemps, et j’ignore combien de ces lieux, là où les gens du coins profitaient des derniers rayons de sociabilité « légale », auront survécu à l’impéritie covidienne (2).

J’en profite pour souhaiter un joyeux Noël à toutes les lectrices et tous les lecteurs de ce blog!

Thionville.

Metz.

Lunéville et Saint-Dié.

Gérardmer.

La Bresse et Guebviller.

Forêt vosgienne.

Belfort.

Baume-les-Dames.

Dole.

NB: Photos prises, pour l’essentiel, avec un simple téléphone portable.

Liens:

(1)

(2)

A propos Vincent Verschoore

Animateur de Ze Rhubarbe Blog depuis 2008.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.