Macron à Davos, l’ignominie En Marche.

Quand j’entends Macron, au forum de Davos, dire « qu’on a fait quelque chose d’impensable, on a arrêté l’économie pour sauver des vies », je me dis que là, on touche le fond de l’ignominie.

D’abord parce que « arrêter l’économie » n’a sauvé personne mais, au contraire, a jeté des millions, des centaines de millions de gens dans la précarité, la pauvreté, la détresse économique, sociale psychologique, et aura pour résultat un bien plus grand nombre de morts que les quelques milliers de vies éventuellement rallongées de quelques mois ou années par ces confinements (1).

Ensuite parce que ses potes, les vrais riches, ont principalement bénéficié de la crise ainsi que des larges « aides » financières (2) que la population va désormais devoir rembourser (3). La population, pas les très riches, ni les hauts fonctionnaires, ni les politiques, ni les membres du « conseil scientifique » bien sûr. Pas ceux et celles qui sont la cause de ce désastre.

Alors évidemment, il parle aussi du monde d’après, de l’effort pour l’environnement et tout ça, mais qui peut encore lui accorder le moindre crédit? Il regrette simplement, sans doute, de ne pas avoir lui-même inventé le concept du « Great Reset », concept imaginé, précisément, par son hôte du jour, Klaus Schwab (4).

Qui peut encore se dire qu’un type aussi porté sur la surveillance, la répression et l’humiliation de (5), un mercenaire à ce point au service de ses amis et clients du grand patronat et de la fortune, a autre chose en tête qu’asseoir une dictature qui serait justifiée par, aujourd’hui, la crise covidienne, mais demain par la crise environnementale et, ensuite, par la crise sociale et ses inévitables révoltes?

Macron n’est pas seul, il a de nombreux variants mais il est le symbole parfait du jouisseur du pouvoir absolu, du porte-étendard d’un opportunisme totalitaire qui étend son ombre sur ce que l’on appelait, avant, le monde libre.

Face à de tels monstres se pavanant sur les écrans de l’ et de la connerie, face aux prochaines humiliations et destructions sociales aux mains des technocrates, des collabos et de la milice, face à l’absence de toute démocratie digne de ce nom et face, enfin, au tas de vomi que m’inspire, à moi comme à tant d’autres, ce règne des psychopathes, la question du combat pour la vie – et non pas pour la simple survie sous le signe du vaccin, du et de la matraque – va se poser de toute sa force.

Liens et sources:

(1)

(2) https://www.ouest-france.fr/economie/-les-plus-riches-sont-ceux-qui-ont-le-plus-beneficie-de-la-pandemie-selon-oxfam-7130070

(3) https://www.challenges.fr/finance-et-marche/le-fmi-invite-la-france-a-preparer-un-plan-pour-reduire-sa-dette_746681

(4)

(5)

A propos Vincent Verschoore

Animateur de Ze Rhubarbe Blog depuis 2008.

5 réponses

  1. […] On voit très mal comment concilier « l’amélioration des conditions d’exercice », autrement dit l’augmentation les moyens de surveillance, de contrôle et de répression via des lois genre « sécurité globale » (3), avec la consolidation des liens avec les Français – à moins que par « consolidation des liens » il ne faille entendre de nouveaux modèles de menottes et autres instruments de domination brutale, chose pas impossible vu le degré d’ignominie dont est capable l’intéressé (4). […]

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.