La gerbe du 17 octobre.

L’image du de police Didier Lallement déposant une gerbe de fleurs à l’endroit où, 60 ans plus tôt, son prédécesseur Maurice Papon avait réprimé dans le sang une manifestation d’Algériens, restera sans doute un grand moment d’humour macroniste.

La propagande jupitérienne évite de le rappeler, mais ces Algériens manifestaient en protestation au couvre-feu qui leur était spécifiquement imposé (1). Le couvre-feu, premier échelon de la politique d’incarcération de masse, dite aussi « confinement », que le Santé-Suprême macroniste nous a imposé, à toutes et tous ou presque, de longs mois durant, sous la menace de ses milices et le joug d’une traumatisante propagande anxiogène, sans aucune raison autre que le désir de domination de quelques psychopathes aux intérêts opaques.

Dans un monde normal, lorsqu’un régime utilise ses moyens pour détruire sa société au profit de complicités néolibérales prédatrices prêtes à se goinfrer sur les restes de la bête, genre racheter à bas prix des milliers de restaurants, bars et hôtels, genre vendre des vaccins à répétition sous contrats opaques, ou genre renforcer la surveillance de masse, via passeports covidiens et autres horreurs, au profit du capitalisme de surveillance (4), ne dirions-nous pas qu’il s’agit là d’un cas avéré de haute trahison?

https://zerhubarbeblog.net/2021/03/30/confinement-ou-delit-de-haute-trahison/

Des milices menées par, notamment, ce même Didier Lallement, mercenaire à l’anti-républicanisme affiché (« Madame, nous ne sommes pas du même bord« ), cerbère poussant l’identification physique à ses modèles jusqu’à la caricature (2), grand amateur de confinements, attestations humiliantes, violences policières, ségrégation et autres couvre-feux chargé, ici, de faire mémoire à ces Algériens révoltés contre un couvre-feu ségrégationniste. Un tel cynisme mérite la gerbe, en effet.

Covidisme, la voie de l’obscurantisme.

Un tel cynisme est également un avertissement: tout est possible, et il est parfaitement envisageable que, demain, on se trouve soumis à des couvre-feux ou confinements spécifiques pour les non-vaccinés. Les ségrégationnistes applaudiront, sans aucun doute, leur convocation pour une douzième dose obligatoire entre les dents.

Même si elle est loin d’être totale, et que des contre-feux s’allument partout, la soumission de la population européenne et notamment française à une ségrégation inique et, pour qui prend le temps de s’informer, dénuée de tout fondement « sanitaire », est un phénomène extraordinairement inquiétant, perturbant, in-croyable au sens premier du terme mais, aussi, parfaitement explicable et même anticipé par de nombreux philosophes, sociologues et scientifiques depuis des décennies.

Depuis le moment, en fait, où il est devenu apparent que la technologie avait pour effet majeur de donner aux élites des possibilités de surveillance, de contrôle et de coercition menant inévitablement à un nouveau totalitarisme (3).

Carl Sagan était un grand astrophysicien et vulgarisateur, auteur de Cosmos et de La science comme chandelle dans le noir. Il disait aussi ceci:

Les ségrégationnistes, les vaccinolâtres et autres covido-fascistes disposés à céder leurs droits fondamentaux contre un mirage sécuritaire sont déjà dans la superstition et l’obscurité. La religion covidienne est désormais un fait, une idéologie de plus au bénéfice d’un système de corruption capitalistique dont les Lallement, Véran et autres Macron sont les VRP français, mais on retrouve les mêmes partout, ou presque (4).

Comprendre pour résister.

Souvenez-vous:

Photographier un coucher de soleil est en passe de devenir un acte criminel.

https://zerhubarbeblog.net/2021/02/28/photos-en-clunisois--2021-sous-couvre-feu/

La courroie de transmission de cette soumission est en bonne partie le fait des médias, et la concentration de ces médias dans les mains d’amis du pouvoir facilite les choses, comme le dit la politologue Pamela Obertan (voir la vidéo dans le lien):

«Et comme l’expliquait Philippe Bobola, qui travaille beaucoup sur l’ingénerie sociale, si vous ne connaissez pas votre cerveau et votre fonctionnement, les autres le savent. Et ça, c’est important de connaître, justement, comment on arrive à me faire aller là où je n’ai pas envie d’aller. Et beaucoup de gens, face à l’autorité où dès petit, on vous apprend à respecter les normes et respecter l’autorité, on a une pédagogie qui vous pousse à ça. Et bien quand vous avez l’État qui vous dit ça, des experts médicaux, des professeurs de médecine, qui vous disent ça, quand vous avez répété ça pendant plusieurs jours par les médias, beaucoup de gens qui avaient dit qu’ils ne seraient pas vaccinés se sont fait vacciner. Donc, on voit ici comment on peut utiliser ce pouvoir.»

https://www.lactucitoyenne.fr/actualites/politique/manipulation-des-masses-en-3-minutes-cette-politologue-demasque-la-sphere-mediatico-politique?fbclid=IwAR3KR8IKIvMZqeQlWZf9oy6jSRbg0n_IHrWHDH8_4jhhjmhG3TOgU0cwVIE

Le récent hommage à Samuel Paty, professeur décapité au nom d’une autre idéologie obscurantiste, par une administration totalement débile capable de museler des enfants à longueur de journée, de semaine, de mois ou d’années, puis de les faire piquer au bénéfice de quelques soi-disant adultes hypocondriaques, relève du même tonneau: abrutissement général, hypocrisie et cinéma de la part de gens n’ayant strictement rien à foutre des principes des Lumières dont ils se targuent pourtant, alors qu’ils ne firent rien pour Samuel Paty, ni pour personne osant encore critiquer les bénéfices des idéologies totalitaires, que ce soit l’Islam ou le Covidisme (5).

Face à ce triste tableau, et comme ce fut toujours le cas face aux engeances totalitaires, des résistances s’organisent. D’événements culturels et/ou festifs connus par le bouche à oreille se tenant dans des coins de campagne (6), à des manifestations hebdomadaires (le plus souvent ignorées par ces mêmes médias) en passant par des mises au point dont celle ci-dessous, en Martinique, vaut à mon avis quelques applaudissements, une partie de la société civile refuse de se soumettre.

Autre exemple, cet appel à la grève dans les lieux culturels:

Les syndicats SUD Collectivités territoriales (SUD-CT) et SUD Culture Solidaires ont lancé ce vendredi 8 octobre un appel à la grève la semaine prochaine dans les établissements culturels, pour protester contre l’obligation de présenter un passe sanitaire pour y accéder.

https://www.ouest-france.fr/sante/virus/coronavirus/pass-sanitaire/passe-sanitaire-appel-a-la-greve-dans-les-lieux-culturels-3fc47ea4-2845-11ec-991c-dac596d5a249?fbclid=IwAR18RgDQUi99oWRRrnbgdALX9Mj5_I_yxYnhvFc7UhJciZxp7m6jqWZVnAw

L’Histoire nous montre que si les artistes sont ambivalents face aux régimes totalitaires, les gardiens des livres sont souvent le dernier rempart de la liberté de penser, et de fait:

« Suite au mouvement de grève contre la mise en place du passe sanitaire pour accéder aux médiathèques, des procédures disciplinaires ont été entamées pour sanctionner les initiateurs, notamment à Grenoble. Un collectif d’acteurs de la culture appelle « à l’abandon immédiat des procédures engagées contre les bibliothécaires refusant le contrôle du passe sanitaire et défendant un accès inconditionnel, gratuit et universel à ces lieux de partage… » »

https://blogs.mediapart.fr/les-invites-de-mediapart//131021/mauvaise-passe-bibliotheques-faire-obstacle-la-repression-liee-au-passe-sanitaire?at_medium=custom7&at_campaign=1046&fbclid=IwAR27uQaxqEzowZGTwZfY5uwRXL0E7VkxaugO84kchrA0OHQPUHuigFyhvVg

De la science au covidien.

Les idéologues covidiens en appellent à la science pour légitimer leur position: Sans confinements, sans pass, nous allons tous mourir, et ce sont des grands scientifiques qui le disent! La science n’a pas d’opinion, elle dit le vrai, donc vos gueules.

Cette vision de la science s’appelle le scientisme, une manière de récupérer certaines opinions, hypothèses ou théories scientifiques afin de soutenir un propos idéologique, et de considérer « dissidente » toute opinion non alignée avec le dogme. Comme le savent les lecteurs de ce blog, il n’y a pas de consensus scientifique sur la manière de gérer les épidémies de Covid, et que même dans les cercles scientifiques nommés par des politiques, tel le Conseil scientifique français, il faut lire les rapports pour se rendre compte des nuances entre l’opinion scientifique et la décision politique (voir par exemple l’article « Le Pass de deux du Conseil Scientifique« ).

Il faut lire les rapports de la Haute Autorité de Santé, plutôt qu’écouter Véran, pour se rendre compte que même si la vaccination reste recommandée (on imagine que le tenant fonctionnarisé d’une opinion contraire aurait vite de gros soucis), l’opinion scientifique reste qu’elle concerne avant tout les gens à risque:

« Enfin, la HAS réaffirme que la priorité est de tout mettre en œuvre pour augmenter la primovaccination de la population en particulier dans la classe d’âge des plus de 80 ans chez qui la couverture vaccinale complète est encore insuffisante (83,5% au 26/09/2021) malgré leur grande vulnérabilité face à la maladie. Il est important de rappeler qu’à ce stade, l’objectif de la vaccination reste de protéger contre les formes graves et d’éviter une surcharge du système hospitalier. »

https://www.has-sante.fr/jcms/p_3290614/fr/strategie-de-vaccination-contre-la-covid-19-place-d-un-rappel-par-le-vaccin-a-arnm-comirnaty?s=04&fbclid=IwAR0V-JdEFnhVIUoK1MUkS0VcKYSyKHmhijfrLBikJOqDYFr03PytMGha1G4

Le covidien cher aux covido-fascistes, cette manipulation de l’opinion scientifique au profit d’une politique de répression, de clivage, de ségrégation et de maximisation (avec quelles retombées?) des bénéfices de l’industrie pharmaceutique (7), a malheureusement un effet délétère sur la réputation des scientifiques eux-mêmes, renforçant ainsi le refuge dans les croyances et superstitions dont parlait Carl Sagan. Même France Culture s’en inquiète:

Alors que la confiance interpersonnelle, c’est-à-dire la confiance que nous avons les uns envers les autres, et dans une moindre mesure, la confiance que nous avons dans le Gouvernement, sont demeurées relativement stables durant la crise. La confiance dans les scientifiques a chuté d’une façon impressionnante, inédite, et de manière bien plus importante que dans les autres pays.

On comprend ainsi que  le dispositif gouvernemental qui a été créé pour associer les scientifiques à la décision publique, ce halo d’opacité qui encerclait le Conseil, a eu un effet délétère sur la confiance

https://www.franceculture.fr/emissions/la-transition/pourquoi-la-confiance-dans-nos-scientifiques-s-est-erodee-d-une-facon-historique

Et quand la science, la vraie, vient jeter un bâton dans les roues du dogme, il ne faut pas compter sur les médias « amis du pouvoir » pour le faire savoir. Voici donc la traduction de l’introduction d’une récente étude, parue dans le Journal Européen d’Epistémologie, sur le lien entre nombre de cas et taux de vaccination:

« Au niveau des pays, il ne semble pas y avoir de relation discernable entre le pourcentage de la population entièrement vaccinée et les nouveaux cas de COVID-19 au cours des 7 derniers jours (Fig. 1). En fait, la ligne de tendance suggère une association marginalement positive, de sorte que les pays dont le pourcentage de la population entièrement vaccinée est plus élevé présentent un plus grand nombre de cas de COVID-19 pour 1 million d’habitants.

Notamment, Israël, dont plus de 60 % de la population est entièrement vaccinée, a enregistré le plus grand nombre de cas de COVID-19 pour 1 million d’habitants au cours des 7 derniers jours. L’absence d’association significative entre le pourcentage de la population entièrement vaccinée et les nouveaux cas de COVID-19 est également illustrée, par exemple, par la comparaison entre l’Islande et le Portugal.

Ces deux pays, dont plus de 75 % de la population est entièrement vaccinée, comptent plus de cas de COVID-19 pour 1 million d’habitants que des pays comme le Vietnam et l’Afrique du Sud, dont environ 10 % de la population est entièrement vaccinée.Dans les comtés américains également, la médiane des nouveaux cas de COVID-19 pour 100 000 personnes au cours des 7 derniers jours est largement similaire dans les catégories de pourcentage de la population totalement vaccinée (Fig. 2).

Il est à noter que les nouveaux cas de COVID-19 varient considérablement d’un comté à l’autre dans les catégories de pourcentage de la population entièrement vaccinée. Il ne semble pas non plus y avoir de signal significatif de diminution des cas de COVID-19 avec des pourcentages plus élevés de population totalement vaccinée (Fig. 3).Parmi les cinq comtés qui ont le pourcentage le plus élevé de population entièrement vaccinée (99,9-84,3 %), les Centres américains de contrôle et de prévention des maladies (CDC) ont identifié quatre d’entre eux comme des comtés à transmission « élevée ».

Les comtés de Chattahoochee (Géorgie), McKinley (Nouveau-Mexique) et Arecibo (Porto Rico) ont plus de 90 % de leur population entièrement vaccinée et sont tous les trois classés comme ayant une transmission « élevée ». À l’inverse, sur les 57 comtés classés comme comtés à « faible » transmission par les CDC, 26,3 % (15) ont un pourcentage de la population entièrement vaccinée inférieur à 20 %. »

Et d’en conclure:

« Le recours exclusif à la vaccination comme stratégie principale pour atténuer le COVID-19 et ses conséquences néfastes doit être réexaminé, surtout si l’on tient compte de la variante Delta (B.1.617.2) et de la probabilité de variantes futures. D’autres interventions pharmacologiques et non pharmacologiques pourraient devoir être mises en place parallèlement à l’augmentation des taux de vaccination. Une telle correction de trajectoire, notamment en ce qui concerne le discours politique, devient primordiale avec l’émergence de preuves scientifiques de l’efficacité réelle des vaccins. »

https://link.springer.com/article/10.1007/s10654-021-00808-7?error=cookies_not_supported&code=a755cdb2-d0b9-43e7-9c17-c79700907816&fbclid=IwAR1xjOhprwTTx0qysU6j0UCUv1yTbgMDUMR7__uc1PTd1QLGvLO8Cbrbqgc

Ceci rajoute un clou dans le cercueil du fantasme d’une solution vaccinale à la crise covidienne. Ce résultat démontre, s’il le fallait encore, que le pass sanitaire et l’obligation vaccinale généralisée n’ont rien de « sanitaire », mais sont une arme politique au service d’une clique de responsables politiques, d’apprentis-dictateurs et de technocrates corrompus, ineptes et dangereux.

Un signe de vie institutionnel?

Au niveau institutionnel, la position à plat ventre devant la dictature sanitaire macroniste a connu un faux pli avec le refus, au Sénat, de voter en faveur de l’obligation vaccinale. Faut dire que même Macron n’en demandait pas tant, le groupe « Staline » (covido-fascistes de gauche) n’ayant qu’à s’en prendre à lui-même et à écouter l’excellente intervention de leur collègue Laurence Muller-Bronn:

Et pourtant, les mesures à l’encontre des non-vaccinés se durcissent encore avec la fin des tests gratuits, l’abandon de l’auto-test, et bientôt l’obligation d’une troisième dose (puis une quatrième, etc..) sous peine de perte du sacro-saint pass sanitaire. Sans même parler de l’extension de « l’Etat d’urgence » et de la ségrégation à juillet 2022, 2023, 2024…

L’escroquerie est massive et nécessite la violence en plus de la manipulation. Macron a clairement intérêt à soigner son image de pervers surnaturel en laissant ses mercenaires gerber sur les victimes, anciennes ou à venir, des idéologies ségrégationnistes.

Liens et sources:

(1) https://fr.wikipedia.org/wiki/Massacre_du_17_octobre_1961

(2) https://www.valeursactuelles.com/politique/un-nazi-quand-alain-juppe-parlait-de-didier-lallement-le-prefet-de-police-de-paris/

(3) https://zerhubarbeblog.net/2021/04/14/la-societe-de-controle-un-etat-dexception-permanent/

(4) https://zerhubarbeblog.net/2021/09/23/aux-portes-de-lenfer-du-religieux-covidien/

(5) https://maximetandonnet.wordpress.com/2021/10/18/circulaire-de-la-peur/

(6) https://zerhubarbeblog.net/2021/10/11/camille-et-les-etoiles-filantes/

(7) https://www.lesechos.fr/economie-france/social/tests-et-vaccins-une-manne-de-16-milliard-pour-la-moitie-des-pharmacies-1355168

A propos Vincent Verschoore

Animateur de Ze Rhubarbe Blog depuis 2008.

7 réponses

  1. Le régime covido-fasciste En Marche.

    Dans un projet de loi présenté aujourd’hui en Conseil des ministres, le gouvernement veut prolonger la possibilité de recourir au pass sanitaire jusqu’au 31 juillet 2022 et punir de 75 000 euros d’amende et cinq ans d’emprisonnement l’utilisation d’un faux pass sanitaire.

    Benalla, c’est 500 euros pour violences, recel, faux passeports.

    https://www.assemblee-nationale.fr/dyn/15/textes/l15b4565_projet-loi

  2. « Le gouvernement veut prolonger l’utilisation du passe sanitaire jusqu’en juillet 2022. Serge Slama, professeur de droit public, s’inquiète d’un « état d’urgence permanent ». Et prévient : ce mode de gouvernance autoritaire risque d’être pérennisé pour affronter les pénuries, les catastrophes naturelles ou les émeutes civiles. »

    Ce qui est fou, chez les ségrégationnistes, est le fait de dire que nous ne devons pas nous plaindre car on peut trouver pire ailleurs. Je n’ai jamais compris cet argument, qui est comme dire qu’il ne faut pas faire réviser sa voiture avant d’avoir eu un accident.
    Quel processus peut rendre des gens cons à ce point ?
    https://reporterre.net/Masque-couvre-feu-passe-sanitaire-Cette-periode-est-un-laboratoire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.