Castex, Père Fouettard de la secte covidienne.

Le petit discours de Jean Castex, ce 17 décembre, restera sans doute dans les annales du pire de ce dont est capable un énarque dédié au service de la soupe au sein d’un régime corrompu, peuplé de psychopathes, et régnant sans partage sur une population traumatisée par deux ans de mensonges, de manipulations, de violences étatiques au bénéfice de son pouvoir et, surtout, au profit des profits de ses amis à la tête des grandes corporations de la finance, du numérique et du pharmaceutique.

Champion des hypocrites.

Entendre Jean Castex louer, sur un ton larmoyant, l’hôpital public face à la crise covidienne, alors qu’il œuvre à sa destruction depuis quinze ans, pose d’emblée le contexte: nous sommes face à un champion de l’hypocrisie et de la malhonnêteté, ce qu’on appelle une raclure:

C’est lui qui était par exemple l’un des fervents promoteurs de la tarification à l’acte et de la restructuration du système hospitalier entre 2005 et 2007 quand il était directeur de l’hospitalisation et de l’organisation des soins au ministère de la Santé (DHOS). “C’est lui qui a été à la manœuvre pour introduire la notion d’objectifs dans l’hôpital et une rationalisation des coûts”résumait Patrick Bourdillon, de la CGT Santé à Society en 2020. 

https://www.huffingtonpost.fr/entry/jean-castex-nomme-premier-ministre-ces-medecins_fr_5f0072dac5b6acab2850f774

Castex a travaillé à faire fuir le personnel hospitalier public vers le privé ou vers autre chose, en soumettant l’hôpital à la dictature technocratique. Incompétence, corruption, autoritarisme de petits chefs ineptes sont le lot des soignants, sans même parler de leurs conditions matérielles de travail.

La réalité de la crise des hôpitaux.

La crise actuelle de l’hôpital, que Castex et la secte des imbéciles covidiens attribuent aujourd’hui aux non vaccinés covid, est une crise structurelle qui vient de loin, et dont ce même Castex est l’un des principaux architectes.

La secte avance alors la surcharge hospitalière attribuable aux non vaccinés. Certes, les non vaccinés de plus de 60 ans ont nettement plus de « chance » que les vaccinés de se retrouver à l’hôpital pour Covid (1), mais en chiffres bruts on parle de quelques milliers de personnes, sur une population de 67 millions.

Faut-il dès lors culpabiliser, voire refuser les soins (demande de nombreux covido-fascistes) aux non vaccinés? Mais alors, quid des gens qui terminent à l’hôpital avec des maladies associées au tabac, à la malbouffe, à l’alcool, au sport, aux excès de vitesse, maladies attrapées lors de voyages exotiques, bref tout ce qui est en principe lié à des choix risqués? Des cas qui se comptent par centaines de milliers, et qui concernent également les covido-fascistes, donc là pas question pour eux d’un traitement différencié.

Nécessité du bouc émissaire.

Cette approche de deux poids deux mesures illustre la frénésie covido-fasciste alimentée par la peur et la propagande. La création et la culpabilisation d’un ennemi intérieur est une base de tout régime totalitaire religieux, raciste ou politique. On peut aujourd’hui ajouter le type « sanitaire » à cette liste.

Le juif, le communiste, l’infidèle ou le non vacciné sont des exemples d’ennemis intérieurs, de boucs émissaires livrés à la vindicte populaire et étatique pour cacher l’ignominie des agissements des puissants liés, pour l’essentiel, à la démence (désir de puissance) et à la corruption.

En bon pervers, Castex prépare le coup fatal en félicitant d’abord les Français (4:20) pour leur « esprit de responsabilité ayant permis de déjouer les pronostics ». Pronostics inventés de toute pièce par le régime afin de faire peur et d’imposer ses mesures débiles d’incarcération de masse puis de couvre-feux, ne l’oublions pas (2).

Réalité de l’échec vaccinal.

Il invite ensuite chacun à se tester, vacciné au pas. En effet, et malgré les croyances fortement enracinées des ségrégationnistes, les vaccinés se contaminent et transmettent le virus, et ce de manière parfaitement significative. Et cela sera bien pire avec le variant Omicron qui frappe déjà à la porte, nettement plus contagieux que le Delta actuel (3).

Cette réalité de l’échec vaccinal en termes de prévention de la contagion devrait faire réfléchir tous les vaccinolâtres et autres amoureux du pass sanitaire: qu’est ce qui est pire, un non vacciné négatif ou un vacciné positif, surtout s’il s’ignore? Le régime s’en rend compte mais, plutôt que d’arrêter avec ses mesures ségrégationnistes et son plan marketing au profit de Big Pharma, il demande aux vaccinés de se faire tester et de laisser définitivement tomber le fameux « retour à la vie normale ». Combien le feront, après qu’on leur ait si bien vendu le nirvana vaccinal?

Corruption à tout va.

Castex annonce ensuite sa tentative d’acheter la fidélité des soignants en doublant le tarif des heures supplémentaires, sans s’arrêter sur les démissions de plusieurs milliers de ces si nécessaires soignants du fait de l’obligation vaccinale, sans même parler du reste.

Tout comme le régime achète les médecins pour faire la promotion du tout-vaccinal (900 euros par jour pour faire de la piqûre à la chaîne). Tout comme il a acheté les petits commerces fermés lors des confinements à coups de milliers d’euros (nos euros) par mois de fermeture, à tel point que pas mal d’entre eux rêvent d’un nouveau confinement. Acheter l’obéissance par l’endettement national, j’imagine que cela porte un nom.

Mensonge du vaccin sauveur.

Ensuite (13:00) il assène le mensonge suprême: seule la vaccination peut nous sauver. On voit là la soumission totale à la corruption du lobby pharmaceutique, celui-là même qui interdit aux soignants de soigner, qui interdit l’accès à des médicaments reconnus efficaces si administrés correctement, tel l’Ivermectine (massivement utilisé en Inde, au Japon et en Afrique), en faveur du Doliprane ou de très chers antiviraux flambants neufs.

Les lecteurs et lectrices de ce blog savent que vacciner massivement lors d’une pandémie avec un virus hautement mutant, a peu de chances de fonctionner et autant de chances de mal tourner (4). Que Castex s’en tienne néanmoins à ce dogme, alors qu’il vient d’avouer que la vaccination ne prévient pas la contamination, dépasse tout entendement rationnel.

Non pas qu’il ne faille pas vacciner les gens à risque, bien sûr, mais cela n’a rien à voir avec le fait d’arrêter l’épidémie. Je conseille cette courte mais pertinente intervention du virologue Jean-Michel Claverie:

Dictature vaccinale.

La décision de transformer l’inutile pass sanitaire actuel, déjà très contraignant pour les non vaccinés, en un pass vaccinal – une obligation vaccinale de fait – montre l’ineptie, ou la corruption, ou les deux, du régime covidien. Le vaccin n’empêche pas la contamination ni la transmission, donc on va le rendre de facto obligatoire. Logique de psychopathes.

Une logique qui va de paire avec la nouvelle incitation vaccinale, qui deviendra bientôt obligation, à l’encontre des enfants entre 5 et 11 ans. Une incitation autorisée par le Comité Consultatif National d’Ethique, organisme dit indépendant appelé à statuer sur l’aspect des décisions du régime.

Un tour sur le site dudit comité (5) montre que son président n’est autre que Jean-François Delfraissy, par ailleurs président du soi-disant Conseil scientifique, agence de lobbying au cœur de la Macronie ayant milité pour ladite incitation vaccinale. Mais bon, comme disait Audiard sur les cons…

Un régime aux abois.

Placé au pied du mur par l’arrivée d’Omicron, contre lequel un vaccin spécifique ne sera pas disponible avant mars 2022, et à quatre mois des élections présidentielles où Jupiter se trouve face à son double féminin et à un Zemmour qui semble se ranger en opposition à la dictature sanitaire, le régime est aux abois.

La vaccination, si elle sauve bien sûr des vies au sein des populations à risque, ne marche pas en termes de contrôle épidémique. Malheureusement les psychopathes ne reviennent pas en arrière: ils foncent droit devant via l’obligation vaccinale, espérant sans doute provoquer une violence permettant de justifier, en retour, une violence supérieure. Méthode Gilets Jaunes.

Les mois à venir seront durs pour les infidèles. L’arrivée d’un vaccin « normal » à base de virus atténué ou tué, comme le Valneva, pourrait légitimement pousser une partie des six millions de « résistants » à franchir le pas si la vie devenait invivable. Cela devrait rester un choix personnel.

Une expérience grandeur nature est en marche depuis deux ans, nous en sommes les cobayes, et il nous faut apprendre à ne pas finir broyés sous la botte covido-fasciste (6).

Liens et sources:

(1) https://www.lci.fr/sante/cinquieme-vague-de-covid-19-les-non-vaccines-contre-le-coronavirus-sont-ils-largement-plus-touches-par-les-cas-graves-et-les-deces-a-l-hopital-2204882.html

(2) https://zerhubarbeblog.net/2020/12/28/desastre-des-politiques-de-confinement/

(3) https://zerhubarbeblog.net/2021/12/14/omicron-un-vaccin-naturel/

(4) https://zerhubarbeblog.net/2021/04/26/vaccination-covid-la-catastrophe-qui-vient/

(5) https://www.ccne-ethique.fr/fr/pages/les-membres?fbclid=IwAR1aHzLQe-tw2q0nSFFQc4aH458PLM15PdPQG08I4BiiE0cAbRWITfSum44

(6) https://zerhubarbeblog.net/2021/11/23/sous-la-botte-covido-fasciste/

A propos Vincent Verschoore

Animateur de Ze Rhubarbe Blog depuis 2008.

17 réponses

  1. El Cantot

    Texte très juste ! Français qui vit en Belgique, je suis médusé par ce qui se passe en France. Je pense que Macron cherche le chaos. Il se sait aux abois, malgré des sondages complaisants et son seul va tout est cette délirante fuite en avant….!

  2. Hier, Emmanuel Macron a franchi le Rubicon du passe vaccinal, qui constitue la discrimination de trop contre les non-vaccinés. Le moment de la sécession est venu. Leur société de la contrainte, de la surveillance, de l’injection chimique et de la peur n’est pas la nôtre. Organisons-nous pour ne plus dépendre d’eux et retirons-nous sur notre Aventin.
    https://lecourrierdesstrateges.fr/2021/12/18/passe-vaccinal-faisons-secession-creons-notre-propre-societe-bien-meilleure-que-la-leur/

  3. Covid-19 : « Le pass vaccinal est une forme déguisée d’obligation vaccinale », assume Olivier Véran
    Dans un entretien au média Brut, le ministre de la Santé a reconnu samedi que la transformation du pass sanitaire en pass vaccinal équivalait à rendre la vaccination obligatoire.
    https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/vaccin/covid-19-le-pass-vaccinal-est-une-forme-deguisee-dobligation-vaccinale-assume-olivier-veran_4885957.html

  4. pascal

    Vous dites « non pas qu’il ne faille pas vacciner les personnes à risque… ». Vous dites aussi « la vaccination, si elle sauve bien sûr des vies au sein des populations à risques… ». Premièrement, même dans ces cas, l’obligation vaccinale est moralement inacceptable, deuxièmement, c’est oublier que ces injections prétendument « vaccinales » sont hautement mortelles et pathogènes. Les chiffres officiels d’EUDRA-Vigilance qui dépend de l’EMA pour l’Union Européenne (27 pays membres) et cependant colossalement sous-déclarés montrent en 12 mois seulement de vaccination massive covid déjà plus de 32 mille morts à cause des « vaccins » covid et plus de 3 millions de blessés ou mutilés à cause des « vaccins » covid dont 50 % minimum avec des effets indésirables graves et irréversibles et bien sûr cela n’est jamais rapporté par nos soi-disant « journalistes » de nos médias mainstream… Nous parlons bel et bien d’un génocide médical vaccinal mondial. Il n’y a donc absolument aucun intérêt à vacciner avec ces véritables ordures pharmaceutiques les personnes qui sont les plus fragiles d’abord car la balance bénéfices-risques penche hélas et monstrueusement en faveur des risques et ensuite tout simplement car puisque ces « vaccins » sont effroyablement dangereux pour la santé de tous, vous comprenez qu’ils le seront infiniment plus chez les personnes qui ont déjà une santé fragile. Enfin, dire que la vaccination sauve bien sûr des vies au sein des populations à risques est un mythe que dénoncent de plus en plus de médecins dissidents. La vaccination contre la grippe chez les personnes âgées est celle, à titre d’exemple aux Etats-Unis, qui représentait avant la « vaccination » covid, la vaccination la plus dangereuse de toutes et confirmée par le nombre de recours chaque année devant les Tribunaux de tout le territoire américain par les victimes survivantes de la vaccination antigrippe et par les familles des victimes décédées, avec un record en dizaines de millions de dollars de dommages et intérêts, outre que 60 % des vaccinés contre la grippe déclaraient une grippe dans la saison après leur vaccination… N’oublions pas de préciser que nous avons déjà des médicaments existants : non coûteux, non toxiques, efficaces, thérapeutiques, prophylactiques autant que parfaitement curatifs et pleinement capables de guérir quasi 100 % des cas de covid… Enfin contre la grippe mais aussi contre la covid la supplémentation de toute la population mondiale en vitamine D3 à dosage idoine, ça veut dire en quantité suffisante avérée et augmentée d’une supplémentation en vitamine C et en Zinc permettrait de diminuer drastiquement et sans commune mesure la prévalence de ces maladies pour l’espèce humaine toute entière en dépit de l’omerta là dessus par toutes nos autorités sanitaires et politiques.

  5. Un aspect assez surprenant de la prise de pouvoir par les covido-fascistes, est qu’elle n’est pas condamnée par de nombreux « gauchistes », qui considèrent que c’est une critique émanent de « l’extrême-droite ».
    Alors que LFI est censée plutôt relever de l’extrême-gauche, opposée à la ségrégation sanitaire et à la prise de pouvoir par ces mêmes covido-fascistes soutenus par tant de soi-disant gauchistes.

    « Jean Luc Mélenchon nous invite à la vigilance et nous parle du problème constitutionnel que soulève ce conseil de défense qui n’a de compte à rendre à personne et, agit dans l’opacité la plus totale couvert par le « secret défense » et par la même, non soumis à la justice. »
    https://reseauinternational.net/un-conseil-secret-gouverne-la-france-2/

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.