Robert Malone, la vax Covid et la psychose de masse.

Robert Malone est un chercheur dans le domaine du génome, et crédité avec la découverte que l’ARN messager peut mener des cellules vivantes à fabriquer des protéines correspondantes. Une technologie à la base des fameux vaccins à ARNm contre le Sars-CoV-2. Un homme du sérail de la recherche médicale depuis des décennies, aujourd’hui censuré par Twitter, LinkedIn et la bien-pensance au motif qu’il contribuerait à semer le doute sur la véritable efficacité et dangerosité de ces vaccins, notamment dans le cadre de la vaccination des enfants.

Malone est lui-même vacciné, et à fait deux épisodes sévères de Covid, un avant vaccination (en février 2020), et un après. Son CV est disponible sur Wikipédia (1), mais je vous traduis ci-dessous la présentation qu’il fait de lui-même sur sa page Substack:

Je suis un scientifique/médecin de renommée internationale et l’inventeur original de la technologie de vaccination par ARNm, de la vaccination par l’ADN et de plusieurs technologies non virales d’administration d’ADN et d’ARN/ARN. Je suis titulaire de nombreux brevets nationaux et étrangers fondamentaux dans les domaines de l’administration de gènes, des formulations d’administration et des vaccins, notamment pour les technologies fondamentales de vaccination par ADN et ARN/ARNm.

J’ai publié une centaine d’articles scientifiques et mes travaux ont été cités plus de 12 000 fois (selon Google Scholar, avec un facteur d’impact « exceptionnel »). J’ai été invité à plus de 50 conférences, j’ai présidé de nombreuses conférences et j’ai siégé ou été président de comités du HHS (Santé et services sociaux US, ndt) et du DoD (ministère de la défense, ndt). Je siège actuellement en tant que membre sans droit de vote au comité NIH ACTIV, qui est chargé de gérer la recherche clinique pour une variété de traitements médicamenteux et d’anticorps pour le COVID-19.

J’ai obtenu mon diplôme de médecine à la Northwestern Feinberg School of Medicine. J’ai terminé la bourse de la Harvard Medical School en tant que boursier de recherche clinique mondiale en 2016 et j’ai reçu une formation scientifique à l’Université de Californie à Davis, à l’Université de Californie à San Diego et aux laboratoires de biologie moléculaire et de virologie du Salk Institute. J’ai été professeur adjoint et associé de pathologie et de chirurgie à l’université de Californie à Davis, à l’université du Maryland et à l’université des sciences de la santé des forces armées.

Ma partenaire dans tout cela est Jill Glasspool Malone, PhD. Elle aime rester dans les coulisses, mais vous pouvez être sûr qu’elle a été et sera impliquée dans presque tous mes projets professionnels. Elle a également publié de nombreux ouvrages et possède un CV très complet. Nous sommes ensemble depuis le lycée (plus de 45 ans) et nous sommes mariés depuis 42 ans. Nous vivons dans une ferme d’élevage de chevaux en Virginie, qui est devenue notre « Galt’s Gulch » personnel. Une idée que nous adoptons et sur laquelle nous nous appuyons. Avoir une communauté intentionnelle est l’un des principes de notre mode de vie.

Alors, qu’est-ce qui m’a amené à faire des podcasts quotidiens, des interviews, des articles d’opinion, à plaider auprès des législateurs et à me constituer un flux twitter de près d’un demi-million de personnes ? Tout a commencé avec mes propres expériences et préoccupations concernant la sécurité et la bioéthique de la façon dont les vaccins génétiques ont été développés et imposés au monde, puis s’est étendu lorsque j’ai découvert les nombreux raccourcis, les problèmes de base de données, les obscurcissements et, franchement, les mensonges racontés dans le développement des vaccins génétiques à base de protéines Spike pour le SRAS-CoV-2. Des expériences personnelles impliquant l’identification, le développement et la tentative de publication d’articles universitaires évalués par des pairs et axés sur la reconversion des médicaments et les droits des médecins à pratiquer la médecine, ainsi que ce que j’ai vu des collègues proches endurer, m’ont également influencé. Enfin, lorsque les gouvernements ont commencé à imposer des mandats contraires à l’éthique pour l’administration de vaccins expérimentaux aux adultes et aux enfants, mes recherches sur ce que je crois être un contrôle autoritaire de la part de gouvernements manipulés par de grandes entreprises (grandes sociétés financières, pharmaceutiques, médiatiques et technologiques) ont influencé l’évolution de ma vision du monde.

On m’a toujours enseigné, et j’ai cru, que les vaccins devaient être développés conjointement avec des traitements permettant de sauver des vies en cas d’émergence d’une maladie infectieuse ou d’une pandémie. Je suis un vaccinologue. J’ai inventé la plateforme technologique de base des vaccins à ARNm. J’ai consacré une grande partie de ma carrière au développement de vaccins. J’ai également une grande expérience de la réadaptation des médicaments pour les épidémies de maladies infectieuses. Je ne suis pas un anti-vax, ni de près ni de loin. Mais je pense que les raccourcis pris par le gouvernement américain pour mettre sur le marché les vaccins à ARNm et à adénovirus pour cette pandémie ont été préjudiciables et contraires aux normes mondialement acceptées pour le développement et la réglementation de produits homologués sûrs et efficaces.

J’ai maintenant réalisé des centaines de podcasts et d’interviews. Je suis régulièrement invité dans de nombreuses émissions et j’ai écrit de nombreux éditoriaux qui ont été publiés dans des journaux grand public. Avec de nombreux autres médecins et scientifiques qui préconisent un traitement précoce, j’ai fait une tournée mondiale pour aider à éduquer les médecins et le public sur les options de traitement précoce tout en m’opposant aux mandats contraires à l’éthique.

J’avais l’habitude de croire que la FDA, le NIH (Institut national de la santé, dirigé par A. Fauci, ndt) et le CDC (Centre de contrôle des maladies, ndt) travaillaient pour les gens, pas pour les grandes entreprises pharmaceutiques. Je pensais que si nous pouvions simplement réaffecter des médicaments déjà connus et sûrs à des maladies infectieuses émergentes, nous pourrions rapidement trouver des moyens de réduire le taux de mortalité. Je pensais que le développement des médicaments et des vaccins était réglementé par le gouvernement fédéral pour le bien commun. Ce que j’ai appris au cours des deux dernières années, c’est que la mainmise du gouvernement fédéral sur la réglementation a déformé et façonné le travail du et des agences fédérales à tel point qu’ils ne représentent plus ce qui est dans le meilleur intérêt de la nation, du monde et de l’humanité. Plus j’ai exprimé des préoccupations fondées sur des données concernant ce qui se passe avec les vaccins, les réponses du gouvernement fédéral américain et de l’OMS, plus j’ai été censuré, diffamé et soumis à diverses formes d’assassinat par les grandes entreprises technologiques et les médias traditionnels. Je ne suis pas le seul à être visé. Les médias grand public m’ont attaqué et censuré, ainsi que d’autres médecins/scientifiques éminents qui ne récitent pas le récit gouvernemental. C’est devenu un processus standard et a été déployé dans le monde entier comme une technique pour supprimer la dissidence des médecins – littéralement en chassant les médecins jugés coupables de crimes de la pensée (tels que la remise en question de la sécurité et de l’efficacité des vaccins) ou du « péché » de traiter les patients avec des médicaments vitaux dans un cadre ambulatoire.

Ce qui se passe n’est pas bien, n’est pas correct et n’est pas juste.
Alors, mettons-nous au travail pour y remédier.

https://rwmalonemd.substack.com/about

Un porte-parole censuré mais omniprésent.

Malone est membre du conseil stratégique de l’association The Unity Project, qui milite contre la vaccination obligatoire des face au Covid (2). Il est également président de la International Alliance of Physicians and Medical Scientists, forte de 16 000 membres, qui milite pour une modification en profondeur de la politique anti-covid à l’échelle mondiale, considérant que celle-ci est une menace pour l’humanité.

En septembre 2021, à Rome, ce groupe publiait une déclaration (3) reprenant les thèmes habituels des médecins et scientifiques opposés à la dictature politique et commerciale en matière de santé: liberté de prescrire, liberté d’expression, liberté de soigner.

Malone est l’auteur d’une vidéo, publiée en décembre 2021, censurée par les plateformes au service du narratif covidien comme YouTube, où il demande aux parents de bien réfléchir avant de faire vacciner leurs contre le Covid, citant un certains nombre de risques potentiellement graves. Vidéo disponible ici:

https://crowdbunker.com/v/IHO6pT8A0M

Il fut également l’invité du Joe Rogan Expérience (4), un talk-show très connu aux USA mené par Joe Rogan, une vedette sportive et médiatique. Un show désormais uniquement disponible sur Spotify qui attire des dizaines de millions d’auditeurs, avec un impact considérable.

Un podcast très long (trois heures) qui fait le tour de la problématique de la gestion covid en général, et vaccinale en particulier, par le gouvernement, les médias et les institutions de santé américaines:

Porteur d’un combat contre la dictature sanitaire et vaccinale.

Il reprend, dans le contexte essentiellement américain, les faits et les questions que se posent les populations non encore lobotomisées par la propagande anxiogène des régimes covido-fascistes corrompus:

Pourquoi l’interdiction de médicaments connus, qui fonctionnent si correctement administré tel l’HCQ ou l’Ivermectine, au profit de rien (restez chez vous et appelez si vous vous sentez mourir). Pourquoi ces mesures de confinement, sans impact mesurable sur l’épidémie mais sources d’un vaste traumatisme social, et auxquelles Malone attribue de l’ordre de 400 000 morts différées (aux seuls USA) pour défaut de soin, pauvreté et isolement. Pourquoi ces masques imposés aux enfants, avec leurs effets psychologiques et intellectuels délétères (5). Pourquoi l’acharnement et la censure envers les scientifiques qui contestent les affirmations infondées de l’establishment, menant la vaste majorité d’entre eux à l’auto-censure et au silence?

Pourquoi cette vaccination obligatoire, visant tout le monde y compris les gens peu à risques, y compris les pour lesquels le rapport bénéfice-risque est négatif du fait qu’ils ne craignent pas les formes graves d’une part, et d’autre part parce que le risque biologique à moyen/long terme est inconnu et, pour Malone, sans doute important?

Un questionnement et une critique qui rejoignent tout à fait ce qui est publié sur ce blog (6), comme sur de nombreuses plateformes où des gens effarés tentent de faire barrage à un monde devenu fou, prêt à tout sacrifier pour une illusion de sécurité sanitaire.

Les critiques envers Robert Malone, comme envers le mouvement d’opposition en général, sont toujours les mêmes: rien ne démontre que les vaccins sont dangereux, les gouvernements œuvrent pour le bien commun, Big est génial et sa fortune méritée, le masque en extérieur protège, et nous sommes tous une bande de complotistes antivax coupables de la surcharge hospitalière et donc, in fine, des meurtriers à mettre au ban de la société. Attitude caractéristique du phénomène de la psychose de masse, dont l’exemple le plus notoire est sans doute le nazisme.

Hypothèse de la psychose de masse.

Malone, en se basant notamment sur les travaux du Dr Mattias Desmet, un psychologue et statisticien de l’Université de Gand (7), développe en effet l’hypothèse que nous sommes face à un phénomène de « psychose de masse ». Voici comment Malone définit la chose:

Les conditions nécessaires à la mise en place d’une psychose de masse comprennent le manque de liens sociaux et de prise de conscience, ainsi que de grandes quantités d’anxiété latente et d’agressivité passive. Lorsque les gens sont inondés d’un récit qui présente un « objet d’anxiété » plausible et une stratégie pour y faire face, de nombreux individus se regroupent pour combattre l’objet avec une pensée unique collective. Cela permet aux gens de ne plus se concentrer sur leurs propres problèmes, évitant ainsi l’angoisse mentale personnelle. Au lieu de cela, ils concentrent toute leur pensée et leur énergie sur ce nouvel objet.

À mesure que la psychose de masse progresse, le groupe devient de plus en plus soudé et connecté. Leur champ d’attention se réduit et ils deviennent incapables d’envisager d’autres points de vue. Les leaders du mouvement sont vénérés, incapables de faire le mal.

Si l’on n’y prend garde, une société sous l’emprise de la psychose de masse soutiendra une structure de gouvernance totalitaire capable de commettre des atrocités autrement impensables afin de maintenir la conformité. Remarque : la psychose de masse est différente de la pensée collective. Il existe des moyens faciles de corriger la pensée de groupe en introduisant des voix dissidentes et en s’assurant de leur donner une plateforme. Ce n’est pas si facile avec la psychose de masse.

Même lorsque le récit s’effondre, que les failles de la stratégie ne résolvent pas le problème, la foule hypnotisée ne peut pas se libérer du récit. C’est ce qui semble se passer actuellement avec COVID-19. La solution pour ceux qui contrôlent le récit est de produire des mensonges de plus en plus gros pour soutenir la solution. Ceux qui sont contrôlés par la formation de masse ne sont plus capables d’utiliser la raison pour se libérer du récit de groupe.

https://rwmalonemd.substack.com/p/mass-formation-psychosis

Et voici une interview (en anglais) du Dr Desmet:

Résister se conjugue toujours au présent.

Cette stratégie du mensonge et de la manipulation permanente est centrale à la dictature sanitaire, et au cœur du « débat » actuel en sur l’étape suivante vers la société de contrôle totalitaire, le pass vaccinal. Peu importe que le pass sanitaire « de base » n’ait aucun effet, peu importe que l’éradication d’un tel virus via la vaccination soit parfaitement irréaliste, peu importe l’énormité des conflits d’intérêts des scientifiques au service du narratif covidien, peu importe la réalité épidémiologique face au Omicron, la psychose fonctionne à fond et le troupeau ségrégationniste, cornaqué par les pervers narcissiques genre Véran et les instances corrompues genre ordre des médecins (8), en redemande.

Robert Malone fait partie de ces gens issus du système qui pourraient parfaitement hurler avec les loups, ou simplement se taire et profiter tranquillement de leur statut, mais dont l’éthique personnelle rend impossible l’acceptation tacite d’un tel dévoiement de la science au profit d’une industrie corrompue, encore moins la collaboration avec un establishment politique et institutionnel glissant rapidement sur la pente du totalitarisme.

Des Robert Malone existent un peu partout là où l’Etat n’a pas encore réussi à tout contrôler, et la n’est pas si mal lotie avec ses Kierzek, Toubiana, Claverie et Cie (9). En Chine, pays modèle aux yeux des covido-fascistes, les dissidents sont soit en prison, en exil ou morts, et ce qui se passe actuellement à Xi’An, confinée pour cause de Covid, donne certainement des idées à nos propres psychopathes:

Le Nouvel An de Xi’An est marqué par l’annonce d’une nouvelle extravagance des mesures sanitaires: “社会性清零” dans la ville de Xi’An avant le 4 Jan. Il s’agit d’un « novlangue » inventé par le régime communiste qui marque un tournant de la stratégie anti-covid.

Textuellement, le chiffre des nouveaux cas de covid doit être « socialement réduit à zéro » à Xi’An. L’idée derrière est « si scientifiquement on n’est pas capable de contrôler le virus, on est capable de contrôler les porteurs de virus socialement.»

Concrètement, on va évacuer tous les « suspects » de covid pour les confiner collectivement dans des camps de confinement loin de la centre ville, donc sous l’aspect de la vie sociale on pourrait déclarer zéro nouveau cas à Xi’An, sans tenir compte des nouveaux cas dans les camps de confinement. En déclarant la guerre aux porteurs de virus plutôt que le virus, on est officiellement rendu au modèle de Nazi caractérisé par le camp de concentration.

Évidemment les camps de concentration ou bien confinement sont des boîtes noires idéales à gérer pour l’état policier. Alors que le confinement à la maison s’avère être une catastrophe à cause de la circulation des informations sur les réseaux sociaux.

https://www.facebook.com/david.zheng.5268/posts/10160009731528960

Une vraie guerre est en cours, dans la société occidentale du moins. Elle n’est pas, ou pas seulement, entre la population et le virus mais entre la population, ou du moins la partie de celle-ci qui refuse la disparition de l’Etat de droit et de la démocratie, et les institutions politiques, administratives et « scientifiques » vendues à des intérêts supranationaux (Big Data, Big Pharma, Big Finance et ses Blackrock, Vanguard et autres) dont nos Emmanuel Macron, Olaf Scholz, Ursula Von der Leyen et autres Mario Draghi ne sont que des VRP de circonstance.

Résister se conjugue toujours au présent, en effet (10).

Liens et sources:

(1) https://fr.wikipedia.org/wiki/Robert_Malone

(2) https://unityprojectonline.com/purpose/

(3) https://doctorsandscientistsdeclaration.org/original/

(4) https://en.wikipedia.org/wiki/The_Joe_Rogan_Experience

(5) https://www.lefigaro.fr/vox/societe/il-faut-urgemment-mettre-fin-au-port-du-masque-pour-les-enfants-20210525

(6) https://zerhubarbeblog.net/2022/01/02/2022-on-dystopie-ou-on-dit-stop/

(7) https://www.ugent.be/psync/en/who/desmet_mattias

(8) https://zerhubarbeblog.net/2021/12/29/vaccination-covid-le-grand-marche-de-la-corruption/

(9) https://zerhubarbeblog.net/2021/12/26/debunker-le-narratif-covidien/

(10) https://la-bas.org/la-bas-magazine/les-archives-radiophoniques/2006-07/mars-146/le-verbe-resister-doit-toujours-se-conjuguer-au-present-lucie

A propos Vincent Verschoore

Animateur de Ze Rhubarbe Blog depuis 2008.

6 réponses

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.