Chroniques de la Rhubarbe.

Vu la densité de l’actualité, j’ai créé un canal dédié à la publication de chroniques quotidiennes. En effet, le format blog n’est pas adapté à la publication de plusieurs billets par jour, au risque de noyer l’analyse plus approfondie, que l’on tente de faire ici, dans un flux constant de (re) information.

Rendez-vous donc sur ce canal, à l’adresse suivante:

t.me/chroniquesdelarhubarbe

Aperçu des dernières chroniques:

Attaque massive des Russes contre les infrastructures ukrainiennes.

Attaque russe de grande ampleur contre les infrastructures ukrainiennes. Selon certains, c’est la réponse à l’attaque contre le pont de Crimée.

« En cette matinée du 10 octobre, la plupart des régions et grandes villes ukrainiennes contrôlées par Kiev sont frappées par des tirs massifs de missiles russes.

Selon des chaînes russophones, au moins 60 explosions ont été entendues à Kiev, 47 dans la région de Nikolaïev, 27 dans la région de Vinnitsa, 20 à Kharkov, 15 à Lvov et 15 à Odessa.

Le plan des Russes comprendrait ainsi trois phases de frappes et serait de:

✔️ «surcharger» le système de la défense aérienne ukrainienne;

✔️ déstabiliser le fonctionnement du système énergétique de l’Ukraine;

✔️ frapper des sites militaires.

Les autorités et les médias ukrainiens rapportent que partout dans le pays des problèmes d’approvisionnement en électricité et de connexion Internet sont rencontrés. »

« Selon une source Wikisrike les centres de décision politiques et militaires sont attaqués. Le consulat d’Allemagne (pays officiellement cobelligérants) est touché. Des systèmes ferroviaires, de communications, de production d’énergie sont également attaqués. »

Au même moment:

« Minsk et Moscou s’associent pour un déploiement de forces en Biélorussie

Selon des médias russophones, le Président biélorusse Alexandre Loukachenko assure avoir reçu des menaces de Kiev selon lesquelles le territoire de son pays pourrait être attaqué.

Il annonce aussi que certains pays européens membres de l’Otan ont des plans d’agression contre la Biélorussie.

Dans ce contexte, la Biélorussie et la Russie se sont mises d’accord pour déployer des forces régionales des armées des deux pays alliés.

«Dans le cadre de l’aggravation de la situation aux frontières occidentales de l’Union des deux États, nous avons convenu de déployer des forces régionales de la Fédération de Russie et de la République du Bélarus. Tout cela se passe selon nos documents conjoints. Si le niveau de menace atteint le niveau actuel, comme c’est le cas actuellement, nous commencerons à utiliser le groupement des forces de l’Union de nos États», a déclaré M.Loukachenko. »

L’escalade recherchée par les euro-atlantistes est en marche.

Clare Daly sur la propagande guerrière.

La députée européenne irlandaise Clare Daly, une rare voix éclairée au sein de la meute des va-t-en guerre et autres adorateurs de Z.

Manifestation pour Julian Assange.

Grande chaîne humaine autour du parlement britannique à Londres pour demander la libération de Julian Assange. Le journaliste, fondateur de Wikileaks détenu dans une prison de haute sécurité depuis 2019 risque l’extradition vers les États-Unis.

Le simple fait de l’incarcération d’Assange, tout comme la réclusion de Snowden en Russie, sans que ne moufte le camp du bien, devrait suffire à nous faire prendre conscience de la nécessité d’une analyse politique radicale.

La marionnette Zelensky est-elle en train d’échapper à ses tireurs de ficelles ? C’est l’avis d’un patron de presse italien.

J’ai également un doute depuis la parution de l’article du NYT incriminant les services ukrainiens de l’assassinat de Daria Douguine, ainsi que pas mal d’infos « sur les réseaux », donc toujours à prendre avec des pincettes, sur les exactions des soldats ukrainiens sur la population « libérée » dans l’Est de l’Ukraine.

Je pense que nous n’en sommes qu’au début de révélations horribles, jusqu’ici couvertes par la propagande euro-atlantiste.

« Zelensky est comparable à Frankenstein pour un journaliste italien

Marco Travaglio, fondateur et actuel directeur du Fatto Quotidiano (Le Fait Quotidien en Français) a critiqué dans son éditorial du 8 octobre Volodymyr Zelensky. Il a d’abord dénoncé le laisser-faire de l’Occident vis-à-vis du dirigeant ukrainien.

«Pendant trop longtemps, nous l’avons laissé faire et tout dire, suspendu à ses lèvres. Il s’est présenté au Parlement grec avec un nazi d’Azov, et tout le monde s’est tu. Il a interdit les onze partis d’opposition en arrêtant leurs chefs, et tous se sont tus. Il a approuvé des représailles féroces contre les « collaborateurs » russophones, et tous se sont tus. Il a allégué des mensonges comme les missiles russes sur la centrale de Zaporojié ou la chambre de torture aux dents en or arrachées aux victimes, et tout le monde se taisait», a déclaré M.Travaglio.

Le fondateur du média transalpin a également reproché les injonctions de Zelensky à l’Occident de renoncer au gaz russe et aux négociations avec la Russie. Il est ensuite revenu sur le meurtre de Daria Dougina qui a été tuée par des Ukrainiens, selon des révélations du New York Times. Pour lui, Zelensky est une sorte de Frankenstein qui est hors de contrôle des Européens et Américains.

«Maintenant que les États-Unis dévoilent l’action terroriste à Kiev sur une femme de 29 ans, coupable d’être la fille de son père, il s’avère que Frankenstein est sorti des mains de ses créateurs américains et européens. Maintenant, j’espère que sous la pression d’innombrables lieux remplis de gens mécontents qui protestent, Zelensky sera obligé de viser le seul objectif possible : les négociations de paix, pas la catastrophe nucléaire», a-t’il conclu. « 

Floride: injections ARNm déconseillées.

Suite à une analyse bénéfice-risque de la vax covid à base d’ARNm par l’Etat de Floride, l’injection est désormais déconseillée aux hommes entre 18 et 39 ans.

En cause, un sur-risque relatif de 84% de mortalité par arrêt cardiaque endeans les 28 jours.

Pour les 60 ans et plus, ce risque serait de 10%.

L’Etat maintient par ailleurs son avis contre la vax des moins de 18 ans en bonne santé.

N’hésitez pas à partager, ça peut sauver des vies.

https://content.govdelivery.com/accounts/FLDOH/bulletins/3312697

Pour un membre du Congrès, les USA ne peuvent financer indéfiniment l’Ukraine.

Le représentant républicain Chris Stewart s’est exprimé sur Fox News (https://www.foxnews.com/opinion/congress-cant-keep-funding-ukraine-forever-without-biden-telling-us-his-strategy-to-end-war) dans une chronique consacrée au soutien à l’Ukraine. Selon M.Stewart, le temps est venu de s’interroger après l’adoption par le Congrès d’une nouvelle aide financière de 12 milliards de dollars à Kiev. Pour lui, il temps de se demander quelle est la stratégie militaire en Ukraine. Enfin, il s’interroge sur la capacité des USA à atteindre ces objectifs sans pousser Vladimir Poutine à y répondre en utilisant tous les moyens à sa disposition.

C’est pourquoi Chris Stewart trouve qu’il est irresponsable de dépenser 12 milliards de dollars pour un effort qui n’a pas de fin déterminée. Il a rappelé en mai dernier que le New York Times avait écrit un article qui critiquait le plan de soutien à l’Ukraine pour 40 milliards de dollars en expliquant que ces coûts extraordinaires engendraient de graves dangers.

Alors que Zelensky a récemment déclaré qu’il souhaitait reprendre la Crimée, il s’est demandé si Washington partageait le même objectif que le Président ukrainien. Si c’est le cas, M.Stewart doit expliquer aux américains pourquoi il est nécessaire de financer à coups de milliards de dollars l’Ukraine et préparer son peuple à un long combat. Toutefois, le représentant du Congrès affirme que la population américaine est réticente à un tel engagement car les USA subissent encore aujourd’hui les conséquences d’un long et couteux conflit en Afghanistan durant lequel Washington a connu l’un des retraits les plus humiliants de son histoire.

Chris Stewart a conclu que le rôle de l’Amérique dans ce conflit était trop ambigu. Trop de temps s’est écoulé et trop d’argent ont été dépensés pour une mission qui reste floue. Selon lui, Biden laisse tant de questions sans réponses et les milliards supplémentaires approuvés par le Congrès pour l’Ukraine ne rendent pas service aux peuples américains et ukrainiens. (Source: @chroniques_conflit_ukraine)

Berlin reproche aux Etats-Unis de vendre le gaz à des prix «astronomiques»

Rire ou pleurer ? A force de se tirer des balles dans le pied, vient le moment où ça commence à faire mal !

L’Allemagne va sans doute continuer sur la voie du suicide, vu l’emprise des euro-atlantistes sur le régime Scholz, mais elle n’y est pas obligée.

Elle pourrait s’engager, et engager l’UE (après avoir congédié Von der Hyène) sur la voie d’un arrêt des combats et des livraisons d’armes, sauver des centaines de milliers de vies ukrainiennes et russes (voire des centaines de millions si tout part en c…).

Elle pourrait reconnecter le second tuyau, apparemment toujours fonctionnel, du gazoduc NS2.
Elle pourrait envoyer paître le sénile Biden et fermer le bec à Macron & Cie.

Peut-on encore rêver d’une nouvelle Rose blanche outre-Rhin ?

À Munich, en 1942, des étudiants opposés au nazisme créèrent un groupe de résistance appelé la Rose blanche.

« Le ministre allemand de l’Economie a déploré mercredi les prix «astronomiques» demandés par les pays «amis» de l’Allemagne, Etats-Unis en tête, pour fournir le gaz permettant de compenser la fin des livraisons russes. «Certains pays, mêmes amis, obtiennent parfois des prix astronomiques», a déclaré Robert Habeck lors d’une interview au quotidien régional «Neue Osnabrücker Zeitung» mercredi. «Cela pose problème», a affirmé le ministre, qui appelle la Commission européenne à en «parler» avec ces pays. »

https://www.lefigaro.fr/flash-eco/berlin-reproche-aux-etats-unis-de-vendre-le-gaz-a-des-prix-astronomiques-20221005?s=04

Ukraine: appel à la raison par un journaliste allemand.

L’intensification de la guerre en Ukraine, voulue par les euro-atlantistes au profit d’intérêts géopolitiques contraires aux intérêts de l’Europe, porte ses fruits.

L’Ukraine revendique l’explosion sur le pont de Crimée, et un récent article du New York Times, une des voix du camp du bien, rapporte que les services secrets soupçonnent fortement le régime de Zelensky d’être à l’origine de l’attentat qui a tué Daria Douguine, la fille du nationaliste Aleksandr Douguine.

Zelensky en appelle à une guerre mondiale contre la Russie, et « reconnaît » la souveraineté du Japon sur les îles Kouriles (disputées entre le Japon et la Russie).

Entre-temps, les milliards sous forme d’armes et d’aide continuent de pleuvoir en Ukraine, garantissant ainsi au Ukrainiens des décennies d’esclavagisme à la botte des USA (surtout), le temps de rembourser tout cela.

La Russie dispose toujours d’un stock d’armes classiques capables d’aplatir Kiev. Jusqu’où les débiles aux manettes vont-ils pousser les choses ?

Certains continuent néanmoins à en appeler à la raison:

« Les «slogans de victoire des politiciens occidentaux» sèment le doute

Les perspectives douteuses de l’Ukraine et des erreurs de politique étrangère de l’Occident, qui ont été commises plus d’une fois, sont dans le viseur du journaliste allemand Gabor Steingart.

«L’expérience des interventions occidentales ratées et des guerres de libération ne suggère pas que l’Ukraine va capituler, mais elle jette un doute sur les slogans victorieux des politiciens occidentaux», a-t-il écrit.

Selon lui, il est temps de réfléchir à un nouveau monde européen qui doit prendre en compte les intérêts de la Russie.

«Les guerres ne se gagnent pas uniquement avec des armes. Et si l’on veut une paix durable, il faut voir plus grand.»

Il a également rappelé que la Russie est un partenaire économique bénéfique et un voisin proche. Ces facteurs, selon l’auteur, distinguent les intérêts américains des intérêts allemands.

«La géographie ne peut être ignorée», écrit le journaliste sur Focus Online. »

L’appel à l’escalade des euro-atlantistes.

Les euro-atlantistes qui nous prêchent désormais la sobriété heureuse d’un côté, et la menace nucléaire de l’autre, évitent de préciser que toute cette escalade est le fruit de leur propre politique.

L’appel à la destitution de Poutine, via un coup d’Etat financé par l’occident (dixit Bolton hier) ne dit pas quel monstre pourrait surgir à sa place.

Il ne parle pas non plus de la folie sanguinaire de Zelensky, qui en appelle à une frappe nucléaire préventive. Précisément la doctrine américaine.

Il pourrait y avoir, aujourd’hui, des négociations de paix. Malheureusement l’Europe, sous la houlette des psychopathes corrompus que l’on sait, a décidé d’aller se perdre et de se ruiner face à la Russie, au seul bénéfice des USA, et au risque d’une tuerie générale.

Les segrégacolistes applaudissent, bien sûr.

NB: Ségrégacoliste = ségrégationniste en col roulé.

A propos Vincent Verschoore

Animateur de Ze Rhubarbe Blog depuis 2008.

3 réponses

  1. Gerin Dominique

    Bonjour, Ze Rhubarbe,
    Je ne peux utiliser Telegram (mon ordinateur est trop ancien). Continuerez-vous de publier quelques articles sur le blog ?
    D’avance merci !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.