FRBs, phares inter-galactiques?

L’observation d’impulsions très courtes mais très énergiques dites Fast Radio Bursts (FRBs) questionne les astronomes depuis 2001. Phénomènes naturels ou signaux artificiels?

Publicités

Trous blancs et matière noire.

Les trous blancs longtemps relégués à la SF font leur come-back. Ils pourraient être le miroir quantique des trous noirs, et l’origine de la matière noire.

Univers et masse négative, un poids en moins.

Matière et énergie noires pourraient être un fluide de masse négative constamment généré par l’Univers. Une théorie passionnante de Jamie Farnes.

Conscience et synchronicité.

La théorie de la conscience par résonance se propose d’apporter des réponses aussi bien aux questions physiologiques que philosophiques de la nature de la conscience

Planète naine Gobelin, un indice de Planète X?

L’hypothétique Planète X est une vieille histoire reprise sous la légende de la planète Nibiru, popularisée dans un contexte New Age par l’écrivian russo-américain Zecharia Sitchin: les (réelles) bizarreries des planètes situées vers l’extérieur du système solaire, notamment Uranus et Neptune, s’expliqueraient par la présence d’une planète massive se promenant encore plus à l’extérieur, la planète X (en fait devenue Planète 9 depuis que Pluton s’est vu retirer de la classe des planètes). Cette hypothèse est tout à fait acceptée par l’astronomie orthodoxe, mais dans la version de Sitchin cette planète nommée Nibiru (nom issu de l’astrologie babylonienne) se rapprocherait…

Physique quantique: avis de décohérence naturelle.

Albert Einstein était connu pour son scepticisme vis-à-vis de la physique quantique, scepticisme basé sur l’apparente incongruité des phénomènes inhérents à cette physique tels la superposition d’états, la non-localité, la nature duale des particules, toutes choses irréconciliables avec notre perception du monde où les objets sont stables, où une table reste une table et ne disparaît pas dès qu’on lui tourne le dos. Einstein était en fait le premier des rebelles contre l’interprétation dite « de Copenhague » des phénomènes quantiques. Interprétation qui dit, en gros, que le monde quantique s’arrête et laisse place au monde classique, à notre monde de tous…

Masse négative ou matière noire?

Ah la matière noire, arlésienne de la recherche cosmologique, invention requise pour boucher un gros trou dans le modèle standard de l’univers ne pouvant résister autrement face à ces galaxies qui ne pourraient exister telles quelles si la gravité était seule en lice. Ce blog revisite le concept de matière noire au gré des recherches, théories et parfois découvertes scientifiques sur la composition de notre univers, un sujet aussi vaste qu’affolant pour les chercheurs de tous poils. Cette matière noire, initialement théorisée dans les années 70 sur base d’observations réalisées dans les années 30, est depuis lors soumise à d’importants…

Le grand filtre de l’expansion civilisationnelle.

L’apparente inexistence de traces de civilisations extraterrestre implique l’existence d’un Grand Filtre entre le début de la vie et la colonisation de l’espace

Intelligence artificielle et exoplanètes.

Ce jeudi la NASA organisait une conférence pour présenter les résultats d’une recherche d’exoplanètes à l’aide de l’intelligence artificielle (IA). IA dans le sens d’un système similaire à AlphaZero, de DeepMind / Google,  précédemment présenté sur ce blog (1), un système neuronal capable d’apprendre. En l’occurrence l’objectif de l’IA n’était pas de gagner des parties de Go mais de trouver, dans les montagnes de données générées par la mission Kepler, des signaux faibles indiquant la présence d’exoplanètes. 

Hello Saturne, bye bye Cassini

Ce 15 septembre 2017, après un périple de 20 ans, la sonde Cassini s’est abîmée dans l’atmosphère de Saturne avec, pour tout SOS, l’envoi d’ultimes mesures de la composition atmosphérique de la planète géante. C’est Cassini qui, depuis son arrivée à proximité de Saturne en 2004, nous à fait découvrir ce monde de gaz, de lunes et d’anneaux par le biais de superbes photos et de tout un arsenal d’instruments de mesure. Les scientifiques de la NASA et des agences partenaires, dont l’Agence de l’Espace Européenne, en ont pour quelques mois a déchiffrer le torrent d’informations envoyées par la sonde…

Au bal masqué des trous noirs.

Courant 2017 nous devrions obtenir la première image d’un trou noir, celui censé habiter le centre de notre galaxie. Un ensemble de télescopes réunis sous le projet Event Horizon Telescope devrait photographier ce fameux trou noir et en confirmer la présence. Car autant l’hypothèse de l’existence de trous noirs, dérivée de la relativité générale d’Einstein et renforcée par de nombreuses observations depuis lors, semble solide, autant nous n’en avons toujours pas la preuve formelle. Un doute subsiste, celui que le trou noir ne soit que le costume de bal masqué revêtu par autre chose.

L’Univers holographique, suite mais pas fin.

La théorie de l’univers holographique est un élément récurrent de ce blog (1). Hautement spéculative mais en même temps capable de résoudre nombre de problèmes avec les théories dominantes du Big Bang et de la mécanique quantique, elle est devenue un sujet de recherche expérimentale autant que théorique. Et on semble avoir un premier résultat expérimental. Pour résumer le concept, il est démontré qu’en principe toutes les lois connues de notre univers tri-dimensionnel (plus le temps) fonctionnent parfaitement dans un univers bi-dimensionnel, et se faisant on arrive à résoudre certains sérieux problèmes – notamment la nature de la gravité aujourd’hui…

Gravité entropique contre matière noire.

Après la gravité de Newton basée sur l’attraction des masses, puis celle d’Einstein sur la déformation de l’espace-temps, puis la gravité quantique qui constate les mêmes effets mais partant d’un modèle incompatible avec Einstein, voici peut-être venue l’ère de la gravite entropique. 

De l’imperceptibilité du réel.

Une thématique fort à la mode en ce début 2017, suite notamment au Brexit et à l’élection de Donald Trump, est l’avènement d’un monde « post-factuel » où, selon la Tribune par exemple, « C’est une époque nouvelle où les faits n’auraient plus d’importance et où chacun se déterminerait davantage en fonction de ses opinions et de ses préjugés que d’une analyse froide et circonspecte de la réalité.(1) » Le Oxford Dictionary a même choisi le mot « post-truth », ou « post-vérité », comme mot de l’année 2016. Mais là n’est pas l’objet de cet article, c’est juste une introduction commode à un sujet qui l’est beaucoup moins:…

La matière noire, simple particule exotique ou nouvel univers?

Le concept de matière noire à été inventé afin de répondre à des anomalies cosmologiques, des comportements d’étoiles et de galaxies qui ne collaient pas avec le modèle standard de la physique. En gros, la réalité observée = le modèle standard + matière noire + énergie noire, cette dernière étant expressément responsable de l’expansion ce l’univers – et de nature toute aussi inconnue (1). Sans matière noire, un « truc » électriquement neutre mais soumis à la gravité, les galaxies ne se formeraient pas comme elles le font (voir ne se formeraient pas du tout). The question is, c’est quoi ce truc?…

Vers une théorie quantique objective?

La mécanique quantique a fait de nombreuses apparitions sur ce blog au fil des ans, mais le plus souvent dans son acceptation classique, dite de Copenhague, qui dit que tant qu’une particule n’est pas observée elle n’existe que sous la forme d’une « fonction d’onde » décrivant tous ses états possibles à l’instant t. Cette interprétation, qui n’était d’ailleurs pas acceptée par Einstein, date de 1927 et fut proposée par Niels Bohr pour un ensemble de raisons décrites par exemple ici (1). Cette approche reste encore aujourd’hui la principale façon d’interpréter la réalité quantique, mais elle souffre depuis toujours d’un mal mortel: l’univers s’est…

Le LHC tente d’ouvrir une nouvelle porte de l’Univers

Après le point d’orgue de la découverte du boson de Higgs en 2012, le LHC s’est reposé pendant deux ans afin de se refaire une santé. Et passer à la vitesse supérieure en terme d’énergie, pour voir ce qui se trame au sein de la matière lorsqu’il recréerait des conditions de plus en plus proche de celles du Big Bang, le point de départ – a priori – de notre univers. Comme les lecteurs assidus de ce blog le savent (1), le boson de Higgs confirme grosso modo la validité du Modèle Standard de la physique, modèle qui par ailleurs est…

Ondes gravitationnelles, le son de l’espace

On dit toujours qu’il n’y a pas de son dans l’espace, mais les ondes gravitationnelles récemment observées par l’expérience LIGO, découverte annoncée officiellement aujourd’hui, y ressemblent fortement. Remplacez l’air (ou tout medium capable de transporter un son) par l’espace-temps, et votre cri par un événement cosmique genre combat à mort entre deux trous noirs, et nous pouvons désormais « entendre » le chirp (nom donné au « bruit » gravitationnel ainsi généré, chirp se traduisant par gazouillis…) via ce nouveau « micro » gravitationnel. Tout comme un micro classique capte les vibrations de l’air induites par votre cri – de joie j’espère. 

La bataille de l’information des trous noirs.

Nos bons vieux amis les trous noirs ont à nouveau fait parler d’eux lors d’une présentation donnée le 25 août dernier par Stephen Hawking, dans le cadre de la grande conférence de Stockholm sur la radiation de…  Hawking.

Histoire d’eau.

Pour un amoureux de la mer et des bateaux, la question de l’origine de l’eau a une dimension qui dépasse le pur questionnement académique. Cette eau qui recouvre les 2/3 de la surface de la Terre, et compte pour 60% de notre poids corporel, qui ne se crée ni ne disparaît, se transformant entre ses trois phases au fil du temps et sans laquelle notre planète, tel Mars aujourd’hui, ne serait sans doute qu’un vaste désert mort. Cette eau, d’où vient-elle?