Lire la Suite

Maison de Saoud et Moyen-Orient: Game of Thrones en vrai.

Le scénario qui se déroule actuellement en Arabie saoudite n’a sans doute pas grand chose à envier à la fameuse série. Sauf qu’il est plus difficile, dans la réalité, de décrypter les intentions et enjeux de pouvoir vu que l’information officielle est par définition très incomplète voire fausse, et que le reste nous vient d’analystes situés hors du pays, de « témoins » souvent anonymes, et de médias rarement indépendants d’intérêts particuliers. Il faut néanmoins s’y intéresser car la manière dont va se dérouler le scénario moyen-oriental dans les 2-3 années à venir aura un impact significatif sur l’ordre mondial. 

Lire la Suite

Du Vih à la critique des vaccins, la saga Luc Montagnier

Luc Montagnier est un personnage emblématique de l’ambiguïté de la recherche médicale. Honoré en 2008 par le prix Nobel de médecine (en tandem avec sa collaboratrice Françoise Barré-Sinoussi) pour la découverte de ce que l’on appelle le Vih ou « virus du Sida » en 1984, il est passé en 30 ans du statut de chef de labo à l’Institut Pasteur à celui de héro mondial avant de sortir des sentiers battus et se lancer dans des recherches alternatives sur le stress oxidatif et les cofacteurs du Sida, la mémoire de l’eau, la transmission d’ADN par ondes électromagnétiques, et enfin la critique, non pas des vaccins en soi, mais des adjuvants (en particulier l’aluminium), accusant ces vaccins d’être une cause du phénomène de la mort du nourrisson.

Lire la Suite

Je suis opprimé donc je suis?

Vous vous y retrouvez, vous, entre les indigénistes, les antiracistes racistes, les antifa et les anti-antifa, les insoumis, les intersectionnalistes,  les LGBTQIP,  les islamo-fascistes et les islamo-gauchistes saupoudrés d’islamo-libertarisme (1), les réactionnaires racialistes et les communautaristes de tous poils – et j’en passe? Moi de moins en moins je dois dire, d’autant que certains.es arborent plusieurs casquettes au grès des opportunités politico-médiatiques et des alliances de circonstance. 

Lire la Suite

Entre COP23 et Terre Plate.

Ce mois de novembre 2017 sera riche de grands moments d’autosatisfaction, pour les croyants comme pour ceux qui profitent des croyants. En effet deux grands événements a fort potentiel tragi-comique ont lieu presque concomitamment: la COP23 à Bonn, Allemagne (1), et la Conférence Internationale de la Terre Plate à Raleigh, Caroline du Nord (2). Je ne sais pas laquelle sera la plus marrante, mais je sais bien laquelle participera le plus à l’élévation thermométrique du globe avec force jets privés, motorcades présidentielles, régiments policiers et tout et tout.

Lire la Suite

De la violence dans les luttes sociales.

Un récent article du Parisien intitulé « pourquoi les militants de l’ultragauche inquiètent les autorités » (1) débute ainsi:

Les militants de l’ultragauche seraient 2 000 en France, selon les policiers, qui qualifient la menace de sérieuse.

« La nébuleuse. » C’est ainsi que les membres des forces de l’ordre désignent les groupuscules de l’ultragauche. Et cette appellation générique n’est pas pour déplaire à ces activistes. Depuis le printemps 2016 et la loi El Khomri, une nouvelle génération — jeune, peu structurée, mais bien organisée — occupe le haut du pavé, théorisant le recours à la violence pour faire aboutir ses combats : soutien aux immigrés, lutte contre les prisons et contre le CAC 40. « Toutes les raisons de faire une révolution sont là, écrivent les auteurs du collectif le Comité invisible*. Le naufrage de la politique, l’arrogance des riches, la misère galopante, l’apocalypse écologique… »

L’article parle des Black Blocs, ce regroupement généralement habillé de noir et portant foulard que l’on retrouve en tête de certains cortège et lors de grosses manifestations internationales tel Hambourg dernièrement.

Lire la Suite

AlphaGo Zéro, le futur en jeu!

En janvier 2016 l’équipe ayant créé l’ordinateur neuronal AlphaGo, DeepMind (Google), invitait le champion européen de Go, Fan Hui, à un match contre leur machine. Les programmeurs d’AlphaGo avaient nourris l’ordinateur avec l’ensemble des règles de ce jeu millénaire, et un grand nombre de parties réelles précédemment jouées par des humains. AlphaGo avait alors commencé à pratiquer et était devenu capable de reconnaître les motifs gagnants, les logiques de jeu qui lui permirent rapidement de battre tous les simulateurs de Go actuels. Il était donc bon, mais face à un champion humain c’était quand même loin d’être gagné car le jeu de Go, de par l’innombrable éventail de possibilités de placements de pions, se prête mal à la modélisation – a contrario du jeu d’échecs où la puissance de calcul, permettant d’anticiper les coups bien au-delà de toute capacité humaine, est la pièce maîtresse d’un bon simulateur. 

Lire la Suite

La plupart des articles scientifiques n’ont aucune valeur.

La notion qu’un grand nombre, sinon la majorité, des études dites scientifiques seraient fausses n’est pas nouvelle. En 2005 déjà un chercheur, John P. A. Ioannidis, avait publié sur plos.org un article intitulé Why Most Published Research Findings are False , ou « Pourquoi la plupart des études publiées sont fausses » (1). Voici l’abstract de l’étude (ma traduction):

Il existe une inquiétude croissante selon laquelle la plupart des études publiées sont fausses. La probabilité qu’un résultat de recherche soit vrai dépend de l’envergure de l’étude et des biais, du nombre d’autres études sur le même sujet et, de manière importante, du ratio entre vraie relation et pas de relation parmi les relations sondées dans chaque champ scientifique. Dans ce cadre, un résultat de recherche sera probablement d’autant moins vrai dès lors que les études sont de petite taille, quand les échantillons sont petits, quand il y a un plus grand nombre et moins de présélection des relations étudiées, quand il y a plus de flexibilité dans le design, les définitions et les méthodes d’analyses, quand il y a plus d’intérêts financiers et autres intérêts et préjugés, et quand plus d’équipes sont impliquées dans un domaine scientifique recherchant la signifiance statistique. Les simulations montrent que pour la plupart des designs et cadres de recherche, il est plus probable qu’un résultat soit faux que vrai. De plus, pour beaucoup de domaines scientifiques, les résultats proclamés peuvent souvent n’être que des mesures précises de biais dominants. Dans cet essai j’examine les implications de ces problèmes pour la conduite et l’interprétation des résultats de recherche.

Lire la Suite

J’accuse, par le fils de Daphne Caruana Galizia.

La journaliste Daphne Caruana Galizia fut victime ce lundi d’un assassinat perpétré par le pouvoir maltais. La scandaleuse hypocrisie du premier ministre maltais Joseph Muscat, promettant de tout faire pour retrouver les auteurs du crime, n’y fera rien: Malte est géré par un gouvernement mafieux au vu et au su de tous, un pays dont Daphne Caruana Galizia disait ceci sur son blog juste avant de mourir (1):

 « Il y a désormais des escrocs partout où vous regardez. La situation est désespérée. »

Daphne Caruana Galizia a plusieurs fils dont Matthew Caruana Galizia, journaliste à Berlin. Voici ce qu’il écrivait, quelques heures après le drame (ma traduction) (2):

Lire la Suite

La Catalogne marque le pas face à l’abîme.

Une très intéressante partie de poker menteur se joue depuis quelques jours en Espagne, dont les enjeux sont connus de tous mais pour résumer: le parti identitaire catalan militant pour une indépendance vis-à-vis de l’Espagne organisait, ce 1er octobre, un référendum pour ou contre la proclamation de l’indépendance de cette région déjà très autonome de l’Espagne. Ce contre la loi constitutionnelle interdisant une telle séparation, et avec envoi de la police fédérale pour casser l’initiative, peignant au passage un portrait à la sauce franquiste du premier ministre Rajoy et de ses robocops, ces derniers n’hésitant pas à frapper des personnes de tous ages et genres, la plupart parfaitement inoffensives et tentant simplement de déposer un bulletin de vote dans une urne.

Lire la Suite

La guerre sans front, par Elie Paul Cohen.

Ceci est le sous-titre du livre du médecin urgentiste Elie Paul Cohen, dont le titre est Médecin de guerre de l’Afghanistan à Paris. Ce pourrait être un roman, tout comme l’auteur pourrait être un personnage de roman, mais c’est une histoire vraie. J’ai rencontré E.P. Cohen lors d’une présentation de son livre à Cluny le mois dernier (1), livre que je viens de terminer et qu’il me semble important de présenter sur ce blog. Cette histoire, c’est celle d’un type un peu hors normes, un juif portant la double nationalité franco-britannique, musicien et surtout, pour ce qui nous concerne, médecin urgentiste recruté, après quelques péripéties décrites dans le livre, comme médecin militaire pour une mission très spéciale: aller se former aux méthodes anglaises d’intervention rapide pour polytraumatisés de guerre dans l’enfer du Helmand en Afghanistan, dans la plus grosse base anglaise du monde: Camp Bastion. 

Lire la Suite

Bure, porte de l’enfer nucléaire.

Bure, petit village de 90 habitants dans le Sud du département de la Meuse. Bure, point focal de la contestation anti-nucléaire depuis l’établissement, fin des années 90, de l’ANDRA en vue de l’étude et de la construction de Cigéo, centre d’enfouissement de déchets nucléaires. A Bure et ses environs il y a des champs, des bois, des fermes, des opposants à Cigéo venus de toutes parts, le site de l’ANDRA, un superbe éclairage public, des lignes haute tension, des éoliennes dont certaines ne tournent jamais, et des gendarmes. Beaucoup de gendarmes, qui patrouillent un désert économique voué à devenir la porte de l’enfer nucléaire français. 

Lire la Suite

Hello Saturne, bye bye Cassini

Ce 15 septembre 2017, après un périple de 20 ans, la sonde Cassini s’est abîmée dans l’atmosphère de Saturne avec, pour tout SOS, l’envoi d’ultimes mesures de la composition atmosphérique de la planète géante. C’est Cassini qui, depuis son arrivée à proximité de Saturne en 2004, nous à fait découvrir ce monde de gaz, de lunes et d’anneaux par le biais de superbes photos et de tout un arsenal d’instruments de mesure. Les scientifiques de la NASA et des agences partenaires, dont l’Agence de l’Espace Européenne, en ont pour quelques mois a déchiffrer le torrent d’informations envoyées par la sonde en guise de chant du cygne, notamment en ce qui concerne sa composition, son champ magnétique, sa masse et la masse de ses anneaux.