France-Police veut la peau de Benjamin Griveaux!

France-Police dédouane les policiers responsables de violences en invoquant le conditionnement et les choix de l’exécutif.

Publicités

De la tectonique des classes.

La tectonique des classes, ou le remplacement de la traditionnelle lutte des classes par une lutte entre la classe laborieuse et la Nouvelle Classe, cette élite issue de la haute bureaucratie et de la politique professionnelle.

Macron: Lettre aux Français ou l’hypothèse de la confusion?

Les assertions introduisant la Lettre aux Français d’Emmanuel Macron sont en fait des hypothèses. Le vrai débat devrait porter sur la vérification de ces hypothèses, plutôt que sur les questions très cadrées qui relèvent en fait de débats entre les corps intermédiaires.

Schiappa, la Morano de Macron.

Marlène Schiappa tient le rôle d’aboyeuse au profit du maître que tenait Morano sous Sarkozy. Cette provocation illustre un régime qui choisit sa propre survie plutôt que la décence.

2019, entre falaises et marécages.

En 2019 la radicalisation entre gagnants et perdants de l’économie actuelle, la menace du changement climatique et l’avènement de l’IA vont transformer le paysage géopolitique. Quels effets et quelles stratégies de survie?

Eric Drouet, le syndrome Navalny made in France?

En novembre 2018 la CEDH condamnait la Russie suite à l’arrestation d’Alexeï Navalny pour manifestation non autorisée. En Janvier 2019 la police française arrête Eric Drouet pour exactement la même raison.

L’émergence de l’Etat mafieux.

La défaillance institutionnelle tend à mener à l’Etat mafieux, une structure où la protection dépend du paiement et de l’allégeance d’individu à individu. Ce risque est déjà très présent aujourd’hui , même en France.

La pertinence de l’instant.

« Qui es-tu, quel est ton pouvoir? » Voilà le cri de ralliement des évincés du choix public, des électeurs confrontés à des alternatives qu’ils n’ont pas choisies, des sans-dents sur lesquels le pouvoir tape quand les caisses sont vides.

De la récupération des gilets jaunes à la survie en milieu rural.

Les tentatives de récupération du mouvement des gilets jaune face à la réalité de la vie en milieu rural.

17 novembre, tout bloquer or not to bloquer…

Intéressante plongée au coeur des préparatifs des gilets jaunes (1). Ce mouvement n’étant le fruit d’aucune institution syndicale ou politique, il me semble important que chacun puisse garder sa liberté d’action. Les leaders reconnus du mouvement, présentés dans l’article, visent un blocage massif mais on peut douter de la pertinence de telles actions tout en soutenant le principe d’une protestation massive contre l’enfumage gouvernemental. Bloquer, c’est imposer par la force sa volonté à des gens qui peut-être pensent différemment (et veulent se déplacer), c’est tendre à la justice politique la matraque pour se faire battre, c’est mettre en porte-à-faux les éléments…

Ce 17 novembre, voir la vie en gilet jaune.

J’ignore ce qu’il va se passer dans quelques jours lors des manifestations de blocage auxquelles appellent les organisateurs des « gilets jaunes », manifestations d’ores et déjà interdites par les autorités. Par contre je vois bien comment le sujet divise. Il suffit de regarder les réactions conflictuelles de nombreux « amis » croisés « en vrai » et – surtout – sur les réseaux sociaux, du nombre non négligeable de voitures arborant un gilet jaune derrière le pare-brise pour se rendre compte que l’enjeu politique, social, économique et écologique est réel.