Brexit Poker 8 – Communes sous haute tension.

Après une journée de débats intenses au Parlement britannique, Theresa May défait – par 19 voix – la motion de censure présentée contre elle par Jeremy Corbyn. Elle doit désormais présenter un Plan B dans 3 jours.

Publicités

Brexit Poker 5 – War games.

Le gouvernement britannique annonce son plan de préparation pour un hard-Brexit et un blocage des frontières. C’est une situation de quasi guerre car le RU importe 50 000 tonnes de nourriture par jour depuis l’UE.

Brexit poker 3

Voici deux petits mois Theresa May tentait de trouver une solution à l’épineux problème du Brexit avec son plan dit de Chequers, dont personne n’a voulu. Ni les négociateurs européens qui ne peuvent accepter une solution où le RU serait à moitié dans l’union douanière européenne et à moité dehors, ni par les ministres et parlementaires britanniques pour les mêmes raisons. Elle revient aujourd’hui avec un nouveau plan qui est, en fait, le plan européen emballé dans de vagues promesses de révisions ultérieures, à savoir l’adhésion du RU à l’union douanière point barre. Cette adhésion résout le problème irlandais en…

Brexit poker 2

A six mois de la mise en oeuvre officielle du Brexit (1), fin mars 2019, la partie de poker qui se joue d’une part entre les camps britanniques (Brexit dur, Brexit soft et anti-Brexit) et d’autre part entre le gouvernement de Theresa May et l’Union Européenne entre dans sa phase finale. Le gouvernement britannique s’est débarrassé de sa faction « hard Brexit » notamment représentée par Boris Johnson, démissionnaire suite à l’adoption par ce gouvernement du plan dit de Chequers début juillet. Ce plan de Chequers annonce plusieurs points inacceptables pour les tenants d’un Brexit dur, et notamment le respect par le…

Novichok ou l’art de la branlette anglaise.

L’affaire Skripal, du nom de cet ex-agent double Russe ayant subit, avec sa fille, une attaque au gaz neurotoxique à Salisbury début mars 2018, a très rapidement été mise sur le dos des Russes par Theresa May et un establishment britannique en mal de popularité. La presse anglaise a suivi comme un meute de hyènes, tout comme cette partie du public américain n’ayant plus rien d’autre à faire que monter la sauce anti-Russe, tout comme notre bon roi Macron qui n’hésita pas à mettre la Russie en cause (1) et boycotta le pavillon russe du salon du livre parisien. Quelle…

Brexit poker.

Le 2 mars 2018 la Première Ministre Britannique Theresa May présentait ses objectifs pour la sortie du RU, prévue pour le 29 mars 2019, soit dans un an: la mise en oeuvre de la décision du peuple britannique (sortir de l’UE), arriver à une solution durable compatible avec cette vision du pays, protéger sa sécurité et sa prospérité, et renforcer la cohésion nationale. Elle termina cette présentation sur un « nous savons ce que nous voulons, donc allons-y ». Quelques jours plus tard, le 7 mars, le Président du Conseil Européen Donald Tusk soumettait May au supplice de la douche froide en…