Brexit Poker 5 – War games.

Le gouvernement britannique annonce son plan de préparation pour un hard-Brexit et un blocage des frontières. C’est une situation de quasi guerre car le RU importe 50 000 tonnes de nourriture par jour depuis l’UE.

Publicités

Brexit poker 2

A six mois de la mise en oeuvre officielle du Brexit (1), fin mars 2019, la partie de poker qui se joue d’une part entre les camps britanniques (Brexit dur, Brexit soft et anti-Brexit) et d’autre part entre le gouvernement de Theresa May et l’Union Européenne entre dans sa phase finale. Le gouvernement britannique s’est débarrassé de sa faction « hard Brexit » notamment représentée par Boris Johnson, démissionnaire suite à l’adoption par ce gouvernement du plan dit de Chequers début juillet. Ce plan de Chequers annonce plusieurs points inacceptables pour les tenants d’un Brexit dur, et notamment le respect par le…

L’image de l’Europe passée au révélateur italien.

Les choix politiques ont des conséquences, c’est évident. Mais on n’avait pas encore vu un nouveau gouvernement se faire éjecter avant même son entrée en fonction. D’autant plus dans un pays fondateur de l’Europe et sa troisième économie, au terme d’un processus électoral parfaitement légitime ayant vu la chute des partis traditionnels de centre-gauche (celui de Matteo Renzi) et de droite (de Berlusconi) au profit d’une coalition entre deux partis représentant la moitié de l’électorat. Inutile de décrire encore une fois cette coalition, avec d’un côté le fameux parti « 5 étoiles » ou M5S, et de l’autre l’ex Ligue du Nord…

Présidentielles 2017: Politiques étrangères du débat

La politique étrangère n’est pas très visible dans cet entre deux tours où les points Goodwin, les leçons de moralisme, la mauvaise foi et les attaques personnelles ont bien plus de place que l’argumentation un peu sérieuse. Normal sans doute, après tout nous sommes en campagne mais, pour une fois, l’enjeu est vraiment de taille: autant le choix entre UMP et PS ne se différenciait qu’à la marge voire pas du tout en matière de politique étrangère, autant cette fois-ci c’est très différent et mériterait que l’on s’y arrête. Dont acte.

Transmutation, non-choix et corruption

Le but de nombreux charlatans fut longtemps la transmutation magique du plomb en or. Je dirais qu’aujourd’hui le charlatan moderne s’appelle un communicant et son but est la transmutation d’hypothèses et de théories en vérités par l’application de formules tout aussi magiques. Le sommet de l’art fut atteint dans les années 80 par la formule de Margaret Thatcher « There is no alternative », TINA pour les intimes, que l’on nous ressert sans cesse depuis lors : hors l’approche néocapitaliste point de salut.

Le terrorisme selon Europol

Europol vient de publier son rapport TE-SAT 2010: EU Terrorism Situation and Trend Report. Dans la préface, le directeur de Europol Rob Wainwright donne la définition officielle européenne du terrorisme comme suit: Le terrorisme n’est pas une idéologie mais un ensemble de tactiques criminelles réfutant les principes fondamentaux des sociétés démocratiques. Les Etats membres de l’UE sont d’accord pour considérer comme tels les actes qui visent à intimider la population, à obliger les Etats à se plier aux revendications ce ceux qui commettent ces actes, et/ou à déstabiliser ou détruire les structures politiques, constitutionnelles, économiques et sociales d’un pays ou d’une organisation internationale. (1) Première constatation: les actions…