Photo: Le Havre, sa baie et sa transat.

Dimanche dernier se tenait au Havre le départ de la course transatlantique Jacques Vabre, 14ème du nom, devant mener une soixantaine de voiliers de Normandie au Brésil. L’occasion de découvrir cette ville et sa baie caractérisée par les silhouettes de navires de commerce.

Le terme « découvrir » est exagéré, disons une première rencontre avec une ville à la redoutable et redoutée architecture post-seconde guerre mondiale signée Auguste Perret. Une jeune Havraise à qui l’on demandait, samedi soir en face de l’Hôtel de Ville, où il était possible de trouver un troquet ouvert avec des humains dedans, affirmait néanmoins beaucoup aimer sa ville mais qu’il fallait la connaître. La ville, s’entend.

La première série ci-dessous traite surtout le front de mer, du quartier de Sainte-Adresse (vers le cap de la Hève) à l’entrée du port. La seconde série traite de la Transat (bassin Paul Vatine et départ de la course), la troisième propose quelques vues de la baie.

Le Havre, front de mer.

« 1 de 2 »

Village et départ de la Transat Jacques Vabre.

Les machines semi-volantes dites IMOCAs à foils étaient toutes visibles au bassin Paul Vatine, tout comme les trimarans de la classe MULTI50 et les « petits » Classe40. Les deux IMOCAS noirs aux foils aiguisés, Charal et Hugo Boss, semblaient déjà se livrer à un duel immobile avant d’en découdre pour de vrai dès dimanche soir. Le plateau ne manque pas de stars du grand large et il y aura du sport de toute manière. Ce même si les trimarans géants de la classe ULTIM n’ont pas été invités à participer cette fois-ci car trop lourds à gérer. Les ULTIMs et leur plateau de superstars organisent leur propre course au départ de Brest ce 3 novembre.

« 1 de 3 »

Le Havre et la Baie de Seine.

Immobiles, ou pas, les grands cargos, rouliers et autres porte-containers se détachent sur l’horizon de cette fin de journée. Qu’attendent-ils? Où vont-ils? Parfois l’un entre ou sort, les vibrations de ses moteurs perçant la nuit autant que ses feux.

A propos Vincent Verschoore

Animateur de Ze Rhubarbe Blog depuis 2008.

1 réponse

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.