Lire la Suite

Le grand filtre de l’expansion civilisationnelle.

Le grand mystère de la vie est que nous ne voyons pas de vie ailleurs que sur Terre. Cela semblait encore peu surprenant à une époque où l’on ne savait rien des exoplanètes et où l’on pouvait encore penser que, peut-être, les conditions minimales de vie – à savoir une planète rocheuse, un soleil et des conditions ni trop froides ni trop chaudes – étaient en fait fort rares et nos éventuels voisins tellement loin d’ici qu’il était matériellement impossible d’en déceler la trace, même s’ils avaient appris à maîtriser le voyage interstellaire.

On sait aujourd’hui que ce n’est pas le cas.

Lire la Suite

Un nouveau regard sur les grandes constructions des temps anciens.

Göbekli Tepe, en Turquie, est le site monumental le plus ancien connu à ce jour: datant de plus de 11 000 ans et construit sur une période d’environ 1 500 ans, il est composé de plusieurs enceintes construites de piliers de pierres taillées pensant chacun une trentaine de tonnes. Un travail dantesque au vu des moyens de l’époque, que j’ai déjà présenté dans l’article « Preuves d’un monde ancien? » (1), et dont une, sinon la, caractéristique la plus étrange est que ces enceintes, si difficilement érigées, furent à chaque fois recouvertes de terre avant la construction de l’enceinte suivante. Pourquoi?

A l’autre bout du monde, les enceintes semi-circulaires et les tumulus de Poverty Point en Louisiane (USA), dont le plus élevé (Mound A) fait tout de même 22 mètres de hauteur, furent élaboré voici quelques 3 500 ans. Mound A contient 240 000 mètres cube de terre, l’équivalent de 32 000 camions type dumper, du genre que l’on croise sur les sites de terrassement.

Lire la Suite

Israël et le nouvel apartheid.

Comme analysé dans cet article « Jérusalem, la fin des oliviers palestiniens » (1), la décision de Donald Trump d’appliquer la décision américaine, datant de 1995, de déménager l’ambassade US de Tel Avis à Jérusalem n’aura eu aucun impact sur les postures et politiques des pays arabes. L’axe US-Israël-Arabie saoudite et monde sunnite reste bien ordonné face à l’axe Chine-Russie-Iran et monde chiite, le sort des palestiniens n’intéressant de facto plus personne. Les Iraniens pourraient tenter de s’en servir, mais ils ont visiblement d’autres shahs à fouetter pour l’instant. 

Lire la Suite

Fake news, enjeu politique.

Emmanuel Macron entend faire voter une loi contre les fake news en réponse à ce qu’il perçoit comme les attaques illégitimes contre sa personne, par Sputnik et RT, pendant la campagne électorale pour la présidence française. Macron n’a évidemment pas inventé le terme de fake news, surtout popularisé par Donald Trump contre les médias US qui le critiquent, et notamment dans le cadre de la supposée influence russe lors de l’élection présidentielle américaine.

Un intéressant débat à écouter est celui de France Culture dimanche dernier: « Loi contre les fake news, une vraie bonne nouvelle? » (1). Les deux intervenants, Gérald Bronner et Patrick Eveno, ne répondent pas à la question mais illustrent à quel point la question n’a pas de réponse simple. Ils sont évidement issus du monde « politiquement correct » où l’opinion du Monde, justement, vaut par principe plus que celle de RT, mais ils reconnaissent par ailleurs que les gens qui consultent les sites de type RT ne sont pas nécessairement des imbéciles: ils manquent juste d’esprit critique. Et que là on n’est plus dans une question de droit, mais d’éducation et finalement de politique. 

Lire la Suite

Du politiquement correct à l’hystérie victimaire.

Ce blog traite ici et là de la problématique du Politiquement Correct (PC), par exemple avec cet article sur une tribune anti-PC dans une université américaine (1), permettant de se rendre compte à quel point cette forme de dictature de la non-pensée est une menace envers la liberté d’expression. Mais force est de constater qu’aujourd’hui nous avons dépassé le stade du PC pour arriver dans l’ère de l’hystérie victimaire, une forme de PC boosté par le vedettariat de porte-paroles « racisé.e.s » faisant ainsi leur nid politico-médiatique. Vedettariat dont le fond de commerce est l’accusation systématique de racisme chez l’autre, et tout particulièrement chez l’homme blanc, dès lors que ce dernier ose mettre un pas en dehors de sa posture assignée d’éternel coupable. Vedettariat adoré de nombreux commentateurs pouvant ainsi se donner bonne conscience à peu de frais.

Lire la Suite

La blague de la journée internationale des migrants.

Il paraît que ce lundi est, comme chaque 18 décembre, la journée internationale des migrants. Sauf que cela n’existe pas. Ce qui existe est une convention de l’ONU rédigée en 1990, entrée en vigueur en 2003 après que vingt pays l’eurent signée (dont aucun pays occidental), et dont le nom exact est « La convention internationale sur la protection des droits de tous les travailleurs migrants et des membres de leurs familles ». (1).

Donc, nous célébrons quelque chose qu’aucun pays européen n’a signé et qui ne concerne que les travailleurs migrants, c’est-à-dire ceux qui ont un boulot et qui ont, cela va sans dire, des papiers en règle. Rien à voir avec la problématique dite « des migrants » que nous connaissons actuellement en Europe, et tellement mal gérée par l’Etat français.

Lire la Suite

La CNIL se penche sur l’intelligence artificielle.

Les médias mentionnent actuellement le rapport de la CNIL concernant les garde-fous à installer en matière de développement et de mise en oeuvre des outils d’intelligence artificielle. Et c’est bien son rôle de chercher à protéger le mieux possible les utilisateurs des effets potentiellement néfastes de cette nouvelle boîte de Pandore.

A ce titre il est tout à fait intéressant de lire le rapport de la CNIL afin de comprendre sa vision de la situation. Voici l’introduction de sa réponse à la question « Quelles réponses éthiques au développement des algorithmes et de l’intelligence artificielle? » (1).

Lire la Suite

Intelligence artificielle et exoplanètes.

Ce jeudi la NASA organisait une conférence pour présenter les résultats d’une recherche d’exoplanètes à l’aide de l’intelligence artificielle (IA). IA dans le sens d’un système similaire à AlphaZero, de DeepMind / Google,  précédemment présenté sur ce blog (1), un système neuronal capable d’apprendre. En l’occurrence l’objectif de l’IA n’était pas de gagner des parties de Go mais de trouver, dans les montagnes de données générées par la mission Kepler, des signaux faibles indiquant la présence d’exoplanètes. 

Lire la Suite

Arrêtez les selfies!

Arrêtez les selfies si vous ne voulez pas vous retrouver un jour, malgré vous, héro d’un film porno ou d’une vidéo fabriquée de toutes pièces. Pourquoi les selfies? Parce que les logiciels de reconnaissance d’image sont aujourd’hui assez puissants pour plaquer les images de votre visage sur un autre corps, même en mouvement. Avec quelques images de votre visage sous des angles différents, récupérés sur le Net via n’importe quel moteur de recherche, un utilisateur lambda ou presque peut les recréer et les coller sur, par exemple et au choix, une vidéo pornographique, une vidéo d’agression ou d’effraction, ou une vidéo entièrement « fake » réalisée par un moteur d’intelligence artificielle (1).

Lire la Suite

Réaction en chaînes.

Cela se bouscule au bureau des faire-parts de naissances de nouvelles chaînes d’information dans le PAV français. Ce dimanche 10 décembre est née Le Média TV, et naîtra très bientôt RT France, filiale du groupe RT déjà bien implanté dans le monde.

Alors bien sûr, de nos jours lancer une chaîne via Internet n’a rien d’extraordinaire, elles s’y comptent par millions. Parmi les relativement récentes à contenu « progressiste » plutôt que comique, culturel, fashion ou autre, on citera évidemment celles de François Ruffin et de Jean-Luc Mélenchon. Cependant il s’agit ici, avec Le Média et RT, d’autre chose : ce ne sont plus des chaînes personnelles mais de vrais entités avec une rédaction, des présentateurs/trices, et des besoins de financement. 

Lire la Suite

Quel contrôle pour l’intelligence artificielle?

Ce ne sont pas les sujets chauds qui manquent en ce moment, mais celui qui risque fort de nous impacter le plus profondément dans les années à venir est, à mon avis, le développement et le contrôle de l’intelligence artificielle. Les choses se bousculent un peu en ce moment, du côté technique comme du côté encadrement.

Sur le côté technique, l’IA de DeepMind que j’ai récemment présentée sur ce blog, AlphaZero (1), vient à nouveau de s’illustrer par un nouvel exploit: après quatre heures d’auto-apprentissage, partant de rien d’autre que les règles du jeu d’échecs, AlphaZero a battu à plate couture le meilleur logiciel « classique » de jeu d’échecs actuel, Stockfish 8. Après 24 heures de jeu, ayant tout appris par lui-même, AlphaZero développait une approche quasi humaine (surhumaine, en fait) du jeu en ciblant ses recherches à chaque tour: au lieu des 7 000 000 de coups explorés par seconde par Stockfish, AlphaZero n’en explorait « que » 80 000 mais, sur 100 parties il n’en perdit pas une (2).

Lire la Suite

Jérusalem, la fin des oliviers palestiniens.

La fin des oliviers, car c’est sans doute plus parlant que les haricots. La déclaration de Donald Trump concernant le relocalisation de l’ambassade US de Tel Aviv à Jérusalem fait couler beaucoup d’encre, et sans doute aussi de sang dans les jours à venir, marquant un passage surtout symbolique dans la posture US vis-à-vis du conflit israélo-palestinien: en réalité la reconnaissance de Jérusalem comme la capitale d’Israël par les US date de 1995, sous Clinton, date à laquelle le Congrès a voté une loi pour le déménagement de son ambassade vers la cité sainte.