Imprécations.

Avertissement: cet texte est issu d’un atelier d’écriture dont la consigne était la rédaction d’imprécations à l’encontre d’un ennemi réel ou imaginaire, en quinze minutes. Ceci est donc un exercice de style qui ne vise personne en particulier, même si certains pourraient y voir une résonance avec leur expérience personnelle.

A toi mon technocrate préféré, petit être de fiel au sang corrompu par les privilèges de l’autorité des imbéciles, que ton nom soit jeté aux poubelles de l’humanité.

Que les dossiers de tes victimes, qui décorent tes murs comme autant de trophées de chasse, s’écroulent sur toi et te fracassent le crâne.

Que les forêts entières de papiers inutiles se rassemblent autour de toi et rendent leur carbone à la gloire de ton dernier soupir.

Que l’écran qui te sert d’œillères se fissure puis t’explose en pleine figure, que les éclats de ce monde des morts te transpercent et te moulinent en un glorieux hamburger défiscalisé.

Que les hommes et les femmes suicidées dans le sillage de ton chemin de sang, se relèvent et te dévorent à hauteur de l’impôt sur le revenant.

Que le bois de tes meubles, le seul à travailler dignement, se brise en mille échardes qui chacune viendra se loger dans les plus humides replis de ton intimité.

Que le sol de ton bureau, du haut de la tour immonde, se dérobe comme toi tu nous as dérobés, s’ouvre dans un bruit assourdissant de tiroir caisse avalant sa dernière recette.

Que le vent de terreur que tu as semé dans les villes et les campagnes se mue en tempête et détruise ta maison.

Que ta mémoire soit à jamais perdue dans les couloirs aliénés et les boyaux infernaux de ta bureaucratie.

Que ton espèce crève une bonne fois pour toutes dans la glorieuse lumière d’une taxe définitive sur les êtres ignobles.

Cette rubrique est ouverte à d’autres contributeurs et contributrices. Voir le lien Atelier d’écriture.

A propos Vincent Verschoore

Animateur de Ze Rhubarbe Blog depuis 2008.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.