Pour chlore Al-Qaïda en Syrie.

Jamais deux sans trois, voici donc la troisième grande accusation occidentale d’une attaque au gaz par le gouvernement de Bachar-el-Assad contre une zone dite rebelle, en réalité tenue par les islamistes de Al-Qaïda. Cette fois l’objectif est supposément Douma, la dernière poche de résistance islamiste de la Ghouta. Et le timing assez bien fait pour d’une part couvrir le concert de protestations suite aux tirs meurtriers des soldats israéliens à Gaza, et d’autre part contrecarrer l’appel de Donald Trump, ce 3 avril, pour un retrait des troupes US de Syrie avant l’automne (1). 

Pour mémoire, la première accusation d’attaque, au gaz sarin, date du 21 août 2013 sur un autre quartier de l’Est de la Ghouta. Affaire décrite dans mon article « La Syrie, le sarin et les salauds » (2), lui-même parût un mois avant la publication par un groupe de travail du MIT, le 14 janvier 2014, intitulé Possible Implications of Faulty US Technical Intelligence in the Damascus Nerve Agent Attack of August 21, 2013 (3). Cette étude américaine, tout à fait officielle, dit clairement que l’attaque en question ne pouvait pas provenir d’une zone sous contrôle du gouvernement syrien.

La seconde accusation concerne l’affaire de Khan Cheikhoum, début avril 2017, où à nouveau l’occident a accusé le gouvernement syrien d’une attaque au gaz sarin. L’affaire fut fortement médiatisée en France, l’accusation faisant la Une de médias bien-pensants genre Libération avec une belle photo de gamins refroidis – photo en provenance de la faction islamique et que j’analyse un petit peu dans cet autre article « Khan Cheikhoum, grand exercice de télé-réalité » (4). L’affaire avait permis à Trump de lancer 59 Tomahawks sur une base syrienne, histoire de faire bonne figure et se rabibocher avec l’establishment US. Sans effet sur la guerre, et sans aucune preuve de l’implication d’Assad.

Nous voici donc à la troisième tentative de faire porter à Assad le chapeau d’une attaque chimique, cette fois au chlore, contre sa propre population. Non pas que je croie qu’il en soit incapable en principe, et il est même probable que des attaques au chlore ont été menées par le régime dans le passé, mais dans tout crime il faut se poser la question d’à qui il profite. Et ce qui est clair est qu’un tel crime ne profiterait pas à Assad bien au contraire, mais profiterait aux islamistes, aux américains et à tout l’axe anti-Assad (US-Europe-Israël-Arabie saoudite). En effet Assad a gagné la guerre, c’est la dernière poche de résistance à la Ghouta donc il ne va pas prendre le risque d’une catastrophe diplomatique avec une telle action, pour rien. D’autant que Trump veut quitter la Syrie, ce que veut Assad ainsi que les Russes – il ne va donc rien faire pour le retenir.

Mais justement les militaires US ne veulent pas, eux, quitter la Syrie et les Israéliens ne veulent surtout pas qu’ils partent. Officiellement pour éviter un retour prématuré de Daech, comme si les Syriens, les Russes et les Iraniens ne pouvaient gérer cette éventualité. La vraie raison est justement de ne pas laisser le champ entièrement libre à Assad et ses alliés, quitte à rester illégalement sur le territoire syrien. Voire à faciliter l’extraction des derniers islamistes et s’en servir pour harceler le régime syrien, avec ces gens-là tout est possible.

Les informations relatives à cette attaque proviennent des Casques Blancs (white helmets), groupe de propagande affilié aux islamistes d’Al-Qaïda et dont l’excellente promotion médiatique fut notamment financée par les Anglais (5). Il est possible que cette affaire ne soit pas une manipulation, mais vu les acteurs, vu les enjeux, et vu le timing c’est très probablement une manipulation visant à enfoncer encore un peu plus Assad et l’axe Russo-chiite dans l’opinion occidentale, faire rester Trump en Syrie, et couvrir la boucherie israélienne à Gaza.

Israéliens qui n’ont d’ailleurs pas perdu de temps: selon les Russes, deux F-15 israéliens ont tiré huit missiles sur une base syrienne, depuis l’espace aérien libanais – donc sans pénétrer l’espace aérien syrien (6). Pour les Russes, l’accusation d’attaque chimique sur Douma samedi dernier est une « fabrication ». Trump a mordu à l’hameçon, promettant l’enfer à « l’animal » Assad. En France, Emmanuel Macron promet une action militaire s’il s’avère que le régime de Assad a franchi la « ligne rouge » que constituerait l’usage d’un gaz toxique.

Après avoir tout fait pour faire tomber Assad, puis avoir été obligé de choisir entre le « boucher de Damas » et Daech, après des années d’incompétence et d’aveuglement idéologique la France veut sans doute sauver la face avec une petite action militaire moralisatrice, du genre « je vous l’avais bien dit que c’est un salaud! » Oui on le sait, c’est juste que les autres sont encore plus salauds que lui, et que jusqu’à preuve du contraire il est le représentant légitime de la Syrie.

Entre-temps, les islamistes qui tenaient encore cette petite partie de la Ghouta ont décidé de quitter les lieux en échange de leurs prisonniers. Dimanche soir, une centaine de bus récupéraient ces islamistes pour les emmener au Nord de la Syrie à Jarablus, une ville tenue par une faction islamiste sous contrôle turc. Il est des arrangements dans cette guerre qui me sont encore totalement incompréhensibles, tout comme l’est l’hystérie politico-médiatique occidentale à l’encontre des Russes alors que ce sont les Occidentaux, les Saoudiens et les Turcs qui ont livré la Syrie aux islamistes d’Al-Qaïda et de Daech. Je me demande ce que les historiens du futur retiendront de cette terrible histoire.

 

Notes:

(1) http://www.businessinsider.fr/us/trump-syria-us-troops-withdraw-2018-4

(2) https://zerhubarbeblog.net/2013/12/16/la-syrie-le-sarin-et-les-salauds/

(3) https://s3.amazonaws.com/s3.documentcloud.org/documents/1006045/possible-implications-of-bad-intelligence.pdf

(4) https://zerhubarbeblog.net/2017/04/13/khan-cheikhoun-grand-exercice-de-tele-realite/

(5) https://zerhubarbeblog.net/2018/03/15/syrie-les-deux-poids-de-la-demesure/

(6) https://www.cbsnews.com/news/syria-missile-strike-attack-t4-air-base-not-us-retaliation-douma-gas-attack-israel-russia-says/

 

 

 

Publicités
No votes yet.
Please wait...

5 comments

  1. Selon RT, pas de traces de chlore sur site: https://www.rt.com/news/423627-russian-military-checks-chemical-douma/

    No votes yet.
    Please wait...
  2. Sur LCI, la marge de manoeuvre étroite: https://www.lci.fr/international/attaque-chimique-presumee-en-syrie-les-limites-d-une-action-militaire-occidentale-france-etats-unis-russie-bachar-al-assad-2084116.html

    No votes yet.
    Please wait...
  3. A prendre avec des pincettes même si l’origine semble avérée: des photos d’un studio vidéo où les white helmets créent les séquences type attaques chimiques par Assad… http://www.thetruthseeker.co.uk/?p=166885

    No votes yet.
    Please wait...
  4. Richard Labévière sur RT: https://twitter.com/twitter/statuses/983800778342232065

    No votes yet.
    Please wait...

Laisser un commentaire