Dictature sanitaire, le masque tombe.

Il devient difficile de trouver, dans les médias et les réseaux sociaux, des gens qui prennent encore au sérieux les politiques covidiennes autoritaires. Les politiques belges et françaises sont particulièrement ridiculisées car les plus absurdes et, « en même temps », les plus inefficaces, mais partout ailleurs les restrictions non justifiées par des arguments sérieux font face à un vent de révolte.

Même la très sérieuse Allemagne, qui était passée à travers la première version du virus grâce au fait que la majorité des cas s’étaient déclarés dans les Landers riches, très bien équipés en termes hospitaliers, subit aujourd’hui cette « deuxième vague » – terme erroné car ce n’est plus tout à fait le même virus (1), mais passons – qui touche toutes ses régions et génère la même panique qu’ici en mars. Face aux révoltes, c’est une Mme Merkel presque en pleurs qui plaide pour que tout le monde accepte le confinement partiel pendant ces fêtes de fin d’année (2).

Alors bien sûr nous sommes encore très loin, en France en tout cas, d’une révolte populaire massive à l’encontre de la dictature sanitaire. Trop de gens abreuvés de mois de propagande y croient toujours, trop de gens dépendent pour leurs gamelles d’une obéissance à l’ordre hiérarchique ou administratif, trop de gens craignent – à raison – la sévérité policière et judiciaire. Trop de gens, enfin, n’en subissant qu’un faible préjudice, préfèrent alors faire le dos rond en attendant que « ça passe ».

Reste que pour ceux et celles qui s’insurgent devant l’infantilisation de toute une population, devant le recul des libertés et la toute-puissance d’une technocratie inepte et anti-républicaine, face à la corruption du système de santé au profit de Big Pharma et ses VRP, face à la violation permanente des droits fondamentaux de l’enfant sous prétexte sanitaire (3) (4), face au saccage des secteurs de la culture et du petit commerce (5) (6), face à l’atomisation sociale symbolisée par la fermeture des lieux de socialisation, par la fragilisation forcée des jeunes étudiants (7) et des vieux en Ehpad, par le masque-bâillon obligatoire partout ou presque, reste que pour ces gens « éveillés » la situation n’a plus tant à voir avec une problématique sanitaire, qu’avec une volonté « révolutionnaire » au sens macroniste du terme, c’est-à-dire la loi divine des puissants régentant la masse bêlante (vue d’en haut) des classes laborieuses rendues inutiles par l’économie financière, par les technologies de l’information et de l’intelligence artificielle, par les de l’automatisation dans tous les domaines, et par le déclassement éducatif et social généralisé au profit des circuits élitistes.

Vue d’Occident la Macronie est emblématique de cette dérive totalitaire (8) (9) (10), mais elle est loin d’être seule à profiter du Covid pour développer sa répressive et anti-démocratique: ce récent rapport du International IDEA (International Institute for Democracy and Electoral Assistance) sonne l’alarme:

Le rapport de surveillance de l’impact du Covid-19 sur la démocratie et les droits humains, par International IDEA (2020a), trouve que plus de la moitié des pays du monde (61%) avaient, à fin novembre 2020, mis en place des mesures contre le Covid-19 inquiétantes vues de la perspective de la démocratie et des droits humains. Ces mesures violaient les normes démocratiques car soit disproportionnées, illégales, indéfinies ou non nécessaires d’un point de vue sanitaire.

International IDEA’s Global Monitor of COVID-19’s Impact on Democracy and Human Rights (2020a) finds that more than half the countries in the world (61 per cent) had, by the end of November 2020, implemented measures to curb COVID-19 that were concerning from a democracy and human rights perspective. These violated democratic standards because they were either disproportionate, illegal, indefinite or unnecessary in relation to the health threat.

https://www.idea.int/our-work/what-we-do/covid-19-and-democracy

Cas exemplaire: les lois sécuritaires françaises contre lesquelles des milliers de gens manifestent chaque samedi (11), sont tout aussi emblématiques de l’effet d’aubaine. La même chose se passe ailleurs, et c’est même souvent pire. Certes, la bien-pensance voudrait nous faire croire que si c’est pire ailleurs, c’est qu’ici ça va, mais je doute que cet argument résonne avec vous, chers lectrices et lecteurs, sinon vous ne seriez pas ici mais chez Patrick Cohen ou Léa Salamé.

Plus généralement les mesures de type confinement, couvre-feu, masques, limitation des sorties et fermeture des lieux de socialisation sortent du même tonneau: inutiles voire contre-productives (12), catastrophiques d’un point de vue économique et social, absurdes jusqu’au comique comme par exemple le couvre-feu du 31 décembre qui va obliger des tas de gens à passer toute la nuit à faire la fête dans des lieux fermés, car interdits de rentrer chez eux. Sans même parler des stations de ski ouvertes aux remontées fermées, des plages ouvertes interdites de baignade, etc…

Même des journaux habituellement associés à la propagande d’Etat (car fortement subsidiés et appartenant à des « potes » à Macron), tel le Figaro, commencent à avoir des doutes et à le faire savoir. Par exemple ce récent article dans FigaroVox prudemment intitulé « Le masque en extérieur est-il un moyen de lutte efficace contre l’épidémie? »:

Quel a été l’effet de l’imposition du masque le 28 août dans Paris et la petite couronne? La comparaison ne porte que sur le port du masque en extérieur car il était déjà obligatoire partout dans les espaces publics clos. Comparons les semaines 35, juste avant la mesure, et 39, en fin de cette expérimentation. Les départements où le masque a été imposé en extérieur fin août ont vu leurs décès s’accroître de 129.2% contre pile +100% dans les départements périphériques de la région: résultat inverse de celui attendu, échec de la mesure.

https://www.lefigaro.fr/vox/societe/le-masque-en-exterieur-est-il-un-moyen-de-lutte-efficace-contre-l-epidemie-20201211?fbclid=IwAR3JqF1AiEIfIYrLuMELP_tBqpJPIkXnejHYLUAqeAeMBdp-pmiKsAr4tto

Il existe donc une résistance croissante à ce tropisme totalitaire, absurde et catastrophique surfant la vague covidienne. Une résistance polymorphe allant de la simple triche anti-attestation à la con, à la prise de risque de personnalités pourtant susceptibles de profiter tranquillement de la chose, mais qui s’y opposent quitte à avoir des problèmes avec leurs institutions et hiérarchies, tel le Pr Eric Caumes doutant publiquement de la pertinence des vaccins anti-Covid. Un parmi des dizaines, des centaines d’autres refusant de faire tout et n’importe quoi au profit de la dictature sanitaire et ses bénéficiaires dont le Monde, cet autre journal complotiste, se fait modestement l’écho:

« On est dans l’excès de précipitation, dans l’emballement », commente le professeur Eric Caumes, chef du service des maladies infectieuses et tropicales de la Pitié-Salpêtrière, à Paris, dont les propos sur les vaccins sur France Inter mardi 8 décembre ont suscité de vives réactions parmi ses pairs« Quand on me demande mon avis, je réponds que je ne peux pas le donner car je n’ai pas les données en main, de même que les autorités, qui font comme si l’autorisation [de mise sur le marché] était acquise », déplore-t-il alors que l’Agence européenne du médicament doit faire connaître sa réponse au plus tard le 29 décembre à la demande déposée par le tandem -BioNTech et d’ici au 12 janvier 2021 pour Moderna.

https://www.lemonde.fr/planete/article/2020/12/09/covid-19-medecins-et-scientifiques-demandent-plus-de-transparence-sur-les-etudes-des-vaccins_6062691_3244.html

Cette résistance venant du secteur scientifique est le front visible d’une guerre, présentée dans mon récent article « Covid-19 et guerre scientifique » (13), lui-même basé sur le très sérieux et politiquement correct Scientific American. Certes la science ne suffit pas à contrer la fausse croyance, mais elle y contribue.

Nous en sommes peut-être au point où, en effet, cette partie de l’institution scientifique et journalistique non vendue aux intérêts politiques et industriels, tente de se lever afin de défendre le peu qu’il leur reste de crédibilité. Face à la dette immense accumulée au nom du Covid et qui pèsera sans doute, pendant longtemps, sur les épaules déjà fragilisées de la jeunesse, face au ridicule de la « méthode scientifique » instrumentalisés par la corruption pro-Remdesivir et pro-vaccination, face aux conflits d’intérêts des membres des « conseils scientifiques » de par le monde, face à l’impéritie et l’irresponsabilité de « dirigeants » autoritaristes, certains se lèvent quitte à braver les foudres de l’establishment.

En d’autres termes, pour ceux et celles qui s’informent ailleurs qu’au robinet de la propagande d’Etat, le masque tombe. Même s’il faut continuer à faire semblant d’obéir du fait de la puissance de la milice, du fait des regards des chefs, des collègues, des amis ou de la famille avant tout préoccupés par leurs gamelles personnelles, le roi est nu et l’imposture, démasquée.

Liens et sources:

(1) https://www.santelog.com/actualites/covid-19-g614-le-nouveau-variant-qui-domine-lepidemie-mondiale

(2) https://www.nouvelobs.com/coronavirus-de-wuhan/20201213.OBS37460/angela-merkel-annonce-la-fermeture-des-commerces-non-essentiels-ecoles-a-partir-de-mercredi.html

(3) https://actu.fr/occitanie/toulouse_31555/covid-19-toulouse-des-avocats-veulent-faire-annuler-le-port-du-masque-a-l-ecole-primaire_37631886.html?fbclid=IwAR3OVMvj2BpqX-rAlxCFAACxPiTtqjThYKXmiU14CQ4Pwv7iD2aS3KXno3Y

(4) https://reinfocovid.fr/science/impacts-de-la-politique-sanitaire-sur-les-enfants/?fbclid=IwAR0GxLhJ8r1RoAqpirAEwaG9Ht5pd3J1E9tQEpcfSgAKrlSwNc2XW_H8_Gw

(5) https://www.lesinrocks.com/2020/12/11/cinema/actualite-cinema/salles-fermees-la-societe-des-realisateurs-de-films-exprime-sa-colere/

(6) https://www.liberation.fr/france/2020/12/10/culture-le-faux-plan-du-gouvernement_1808326?fbclid=IwAR1-EXBjY-ukQsZGzZ2A8NbugKymEiv1JzeMdb31r8ZbgylZGBbKXhi7EW0

(7) https://www.nouvelobs.com/idees/20201127.OBS36694/les-etudiants-sont-ils-les-derniers-de-cette-putain-de-cordee-la-colere-d-olivier-ertzscheid.html?fbclid=IwAR0JAGghixr6Y_SP3Gkq7XV6VlVzx0GMgt_RlqqowWmaRwMH6OHByGCIkbs

(8) https://www.nytimes.com/2020/11/25/world/europe/france-macron-muslims-police-laws.html

(9) https://www.ouest-france.fr/sante/virus/coronavirus/absurdistan-la-gestion-francaise-du-covid-19-epinglee-par-un-journal-allemand-7054477

(10) https://www.courrierinternational.com/article/la-une-de-lhebdo-douce-france-emmanuel-macron-droite-toute?fbclid=IwAR2mRp7c9Q7h-Fy_-BC6NPZ-pT-0igkONJzUsx8mCTX7m9dWcHapyf8pefE

(11)

(12)

A propos Vincent Verschoore

Animateur de Ze Rhubarbe Blog depuis 2008.

10 réponses

  1. […] Ce phénomène est à l’œuvre un peu partout sur la planète, mais encore accéléré par la crise covidienne. Les régimes déjà autoritaires se renforcent, les démocratures se radicalisent, et les démocraties se transforment à marche forcée en régimes autoritaires sous la forme, aujourd’hui, de dictatures sanitaires (voir « Dictature sanitaire, le masque tombe. »). […]

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.