Vaccins Covid pour enfants: l’immonde racket.

Les fabricants de vaccins à ARN-messager Pfizer et Moderna sont sur la piste de la vaccination des enfants, au nom bien sûr d’une «  de groupe » qui ne serait atteinte qu’avec l’injection des moins de 18 ans, et ce à partir d’enfants âgés de seulement six mois. Cette offensive vaccinale a pour seul objectif la maximisation des profits de ces sociétés, via un système de propagande et de corruption des agences et autorités de santé de par le monde. Nous sommes face à un immonde racket, une situation d’autant plus désespérante qu’il semble qu’une majorité de parents soit d’ores et déjà acquise à la cause de .

Une offensive sans fondement.

En , le « retard » de vaccination fait que les moins de 18 ans ne sont pas sur l’agenda vaccinal, mais les choses changent vite et, pour Olivier Véran, cette option est « sur la table » depuis début mai. Sur la même ligne, l’AP-HP dont le président de la (rétro?)commission médicale, Rémi Salomon, estimait le 13 mai:

… que la France entre dans une période d’incertitude vis-à-vis de l’épidémie de Covid-19. Entre l’allègement des restrictions et la progression de la vaccination, la circulation virale va dépendre des comportements. Il estime qu’il faudrait vacciner les enfants, car ils transmettent le virus.

Pour Rémi Salomon, il ne s’agit pas de vacciner les enfants pour les protéger eux, mais pour protéger les autres, une vaccination « altruiste ».

https://www.ouest-france.fr/sante/virus/coronavirus/covid-19-pour-remi-salomon-il-faudra-vacciner-les-enfants-c7e5370c-b3be-11eb-80d1-5375d3e2e943

Ah bon, ils transmettent le virus? Une assertion culpabilisante qui semble peu supportée par les faits, à en croire par exemple ce graphique de Santé Publique France montrant que la forte augmentation du dépistage des jeunes enfants ne se traduit pas par une augmentation correspondante des cas:

Pire, la Société Française de Pédiatrie disait notamment ceci dans sa déclaration du 24 mars 2021:

La COVID-19 chez l’enfant est le plus souvent asymptomatique, les enfants sont peu contagieux et très peu de formes sévères ont été décrites, même pour ceux atteints de pathologies chroniques. Actuellement, il n’y a que très peu de données d’efficacité et de tolérance de ces vaccins disponibles chez l’enfant. A ce jour, cette vaccination n’apparait pas comme nécessaire chez l’enfant en population générale.

https://www.sfpediatrie.com/actualites/avis-relatif-vaccination-contre-covid-19-pediatrie?fbclid=IwAR3QEAQUVABvE6JlvFcqfiN2kGyHns43QMzBhC5P3mUX1ON9f5OTO53uis8

Mais pire encore, l’appel à l’altruisme.

Une vaccination « altruiste », selon Rémi Salomon, qui serait imposée aux enfants pour protéger les adultes: voilà une proposition que je n’aurais jamais cru entendre voici encore un an, mais à laquelle il fallait bien s’attendre depuis l’imposition du masque à ces enfants à l’école (1), et même la fermeture des écoles (2).

Pourtant, la France est signataire de la Convention internationale des droits de l’enfant, qui dit notamment ceci:

La convention met en avant quatre principes fondamentaux concernant les enfants : la non-discrimination, l’intérêt supérieur de l’enfant, le droit de vivre, survivre et se développer ainsi que le respect des opinions de l’enfant. 

https://www.unicef.fr/dossier/convention-internationale-des-droits-de-lenfant

« L’intérêt supérieur de l’enfant », cela signifie que l’enfant ne peut être mis en danger au nom de l’intérêt supérieur de l’adulte. A cela s’ajoute la loi française du 5 mars 2007, relative à la protection de l’enfant:

La loi du 5 mars 2007 témoigne d’un changement de perspective dans le domaine de la maltraitance infantile. L’accent est mis sur la prévention des situations de danger au regard de l’éducation de l’enfant et des mauvais traitements qu’il subit.

https://sante.lefigaro.fr/social/sante-publique/maltraitance-infantile/cadre-legislatif-evolution#:~:text=La%20loi%20du%2010%20juillet,signalement%20des%20cas%20de%20maltraitance.

De son côté le CTIAP (Centre Territorial d’Information Indépendante et d’Avis Pharmaceutiques associé au centre hospitalier de Cholet) dit ceci:

« Par conséquent, la prudence notamment voudrait même que, dans tous les pays où ces vaccins contre la Covid-19 ont été commercialisés, tous les lots ainsi « libérés » soient retirés immédiatement ; et que ces AMM qui ont été octroyées soient suspendues, voire annulées, en urgence jusqu’à nouvel ordre. C’est en tout cas le sens des recommandations que nous pourrions suggérer aux autorités ad hoc, et notamment françaises. Et, a minima, ces informations doivent être portées à la connaissance de toute personne de façon claire, loyale et appropriée. »

https://ctiapchcholet.blogspot.com/2021/04/inedit-exclusif-vaccins-contre-la-covid.html

Une proposition criminelle.

Si l’on suivait ces lois et recommandations (mais visiblement la gestion débilo-hystérique du Covid fait que l’on s’en fout), il serait impossible, impensable d’injecter à des enfants des produits dont, d’une part, ils n’ont pas besoin pour leur propre sécurité, et d’autre part dont les effets à moyen et long terme sur leur santé sont parfaitement inconnus.

Les vaccins mARN, les seuls actuellement en lice pour être administrés aux enfants, sont en effet des prototypes aux effets inconnus. Ils disposent d’une autorisation de mise sur le marché à titre temporaire, courant jusqu’en 2024, date de la fin de l’essai grandeur nature qui est en train de se dérouler sous nos yeux effarés.

Que des adultes consentants se prêtent à cet essai clinique, surtout s’ils estiment que le calcul bénéfice-risque leur est favorable, soit. Encore faudrait-il que, pour être véritablement consentant ils soient correctement informés, mais l’ignorance des uns ne peut en aucun cas justifier d’intégrer des enfants dans un tel essai, avec un tel enjeu pour leur propre santé future, au nom d’un acte « altruiste » au seul profit des adultes. C’est plus que débile et illégal, c’est criminel.

Une perversité institutionelle.

Business is business, et l’ouverture des vannes fut annoncée le 10 mai par l’autorisation par la FDA de la vaccination enfantine:

Lundi 10 mai, la Food and Drug Administration (FDA) américaine a étendu l’approbation d’urgence du vaccin COVID-19 de Pfizer-BioNTech aux adolescents âgés de 12 à 15 ans.

« L’action d’aujourd’hui permet à une population plus jeune d’être protégée par le COVID-19, ce qui nous rapproche du retour à un sentiment de normalité et de la fin de la pandémie », a déclaré le Dr Janet Woodcock, commissaire par intérim de la FDA, dans un communiqué. « Les parents et les tuteurs peuvent être assurés que l’agence a entrepris un examen rigoureux et approfondi de toutes les données disponibles, comme nous l’avons fait pour toutes nos autorisations d’utilisation d’urgence du vaccin COVID-19. »

https://www.livescience.com/fda-extends-emergency-approval-pfizer-coronavirus-vaccine-adolescents.html?fbclid=IwAR2XPRr4zNiy6HUT7vau4dvAcX8Q-dD-4IjXGZKq1wovYVtDiv0I5yAZkSQ

Ah, la FDA, cet organisme américain qui règne sur les autorisations de mise sur le marché US. Un cluster de corruption, notamment mis en cause dans le scandale des opiacés, genre Fentanyl, qui tuent de l’ordre de 150 américains par jour (3). Seule la corruption par Big Pharma peut expliquer que l’on soumette des enfants à une vaccination covidienne expérimentale à base de mARN, alors même que ces vaccins ne protègent pas vraiment de l’infection elle-même, et que la vaste majorité de ces enfants reste asymptomatique de toute manière.

En Europe, et en France bien sûr, les autorités dites de santé sont tout autant aux prises avec la corruption du lobby pharmaceutique. Le scandale du Médiator n’aura rien changé, si ce n’est d’avoir transformé le nom de l’agence nationale du médicament d’Afssaps en ANSM. Pour mieux brouiller les pistes, sans .

Mais c’est bien pire que cela, sur au moins deux plans: d’abord, le fait que l’immunité par vaccin est moins efficace, et dure moins longtemps que l’immunité naturelle – qui est généralement forte chez les enfants. C’est ce que dit, entre autres, le Pr Didier Raoult dans le bulletin d’information de l’IHU ce mardi:

Ensuite, et outre les conséquences de cet mARN encore inconnues, à moyen et long terme, sur le génome des enfants, se pose toujours la question de l’échappement immunitaire discuté précédemment (4). Il est possible que la pression vaccinale pousse le virus à « trouver » des mutations qui le protège des vaccins, ce qui serait catastrophique autant pour les vaccinés que pour les non-vaccinés, du fait de la probable dangerosité accrue de ces « supers-variants ».

Vacciner en masse des gens qui n’en ont pas besoin, ici les enfants, ajoute inutilement à cette pression. Un phénomène qui pourrait se développer au cours des mois à venir, et dont le variant dit « indien » pourrait être un premier signe.

Dès six mois!

On parle désormais de vacciner les enfants à partir de 12 ans, mais il n’y a pas de limite à la folie en cours et tous les enfants sont dans le viseur de Big Pharma et des agences criminelles:

Le vaccin Pfizer/BioNTech est aujourd’hui injecté à des mineurs 12 à 18 ans aux États-Unis et au Canada, et il est pour l’instant le seul. Pour les plus jeunes, une autre étude est en cours par les deux laboratoires, sur des enfants de 5 à 11 ans. Selon CNN et le New York Times, Pfizer devrait même demander l’autorisation du vaccin pour les 2 à 11 ans à partir de septembre.

Moderna a annoncé en mars le lancement d’une étude clinique sur 6 750 enfants âgés de 6 mois à 11 ans, menant en parallèle des essais auprès des 12-17 ans. 

https://www.ouest-france.fr/leditiondusoir/2021-05-17/vaccination-des-enfants-contre-le-covid-19-ou-en-est-on-dans-le-monde-4965d914-b92c-43f5-aa7d-77736e7ad6c3

Oui, vous avez bien lu: dès six mois. Nous sommes dans le même ordre d’horreur que l’obligation vaccinale française des onze vaccins pour les nouveau-nés, imposée en 2017 au profit de Big Pharma à travers une manipulation orchestrée par Edouard Philippe et, ô surprise, le Pr Alain Fischer (5), aujourd’hui le « Monsieur vaccin » de la dictature sanitaire. On ne se refait pas, surtout à cet âge.

Que dit l’OMS?

L’OMS est 100% pro-vaccination de masse, bien sûr, et le recrutement de la corrompue autant qu’inepte (6) pour négocier avec Bill Gates, le pote à Jeffrey Epstein récemment lourdé par sa femme pour ses accointances douteuses (7), ne fait que pousser dans ce sens. Mais l’OMS sait aussi que les enfants sont bien moins à risque et bien moins vecteurs que les adultes, surtout les âgés ou avec « comorbidités » qui n’ont toujours pas accès à la vaccination:

Tedros Adhanom Ghebreyesus a souligné qu’au train où vont les choses, la deuxième année de la pandémie serait « beaucoup plus mortelle » que la première, lors d’un point de presse.

« Je comprends pourquoi certains pays veulent vacciner leurs enfants et leurs adolescents, mais je vous demande de penser à y renoncer et donner plutôt les vaccins à Covax », le système international mis en place pour garantir un accès équitable aux vaccins, a déclaré le directeur général de l’OMS.

https://www.ouest-france.fr/sante/vaccin/covid-19-l-oms-appelle-a-ne-pas-vacciner-les-enfants-pour-pouvoir-donner-les-doses-aux-pays-pauvres-5afa07f8-b4b8-11eb-b617-49ac21059b35

Business is business, indeed.

Pfizer, Moderna & Cie se foutent évidemment des pays qui n’ont pas de quoi payer, et non seulement ils visent la jeunesse des pays dits riches, mais en plus ils développent déjà les rappels vaccinaux pour contrer les nouveaux variants (8).

Business is business, indeed. Une fois que l’on a compris cela, et que l’on se rend compte que dans ce « business » où se jouent des milliards de dollars il y a une forte dose de lobbying et de corruption, on peut commencer à porter un regard sobre sur le film d’horreur qui se déroule sous nos yeux, à voir la propagande pour ce qu’elle est, et à demander à papy où il a enterré ses fusils de la Résistance, car on va en avoir besoin pour protéger nos enfants contre toutes ces crapules.

Ajouté le 24 mai: DiViz’hebdo.

Liens et sources:

(1) https://zerhubarbeblog.net/2021/03/04/la-guerre-du-masque-a-lecole/

(2) https://zerhubarbeblog.net/2021/04/13/le-desastre-des-ecoles-fermees-sous-covid/

(3) https://zerhubarbeblog.net/2019/01/25/fda-opiaces-et-corruption/

(4) https://zerhubarbeblog.net/2021/04/26/vaccination-covid-la-catastrophe-qui-vient/

(5) https://zerhubarbeblog.net/2017/07/05/sur-vaccination-le-lobby-pharma-en-marche-avec-edouard-philippe/

(6) https://zerhubarbeblog.net/2021/01/06/oms-les-gates-of-heaven-souvrent-pour-agnes-buzyn/

(7) https://itsocial.fr/actualites/bill-gates-aurait-relation-beaucoup-plus-proche-jeffrey-epstein-quil-pretend/

(8) https://www.linternaute.com/actualite/guide-vie-quotidienne/2526190-vaccin-pfizer-une-troisieme-dose-possible-pour-qui/

A propos Vincent Verschoore

Animateur de Ze Rhubarbe Blog depuis 2008.

25 réponses

  1. Éléonore

    Vincent, Quel cauchemar !!
    A l’aube de ce qui est peut-être une guerre contre les peuples voire un crime contre l’humanité, la monstreuse machinerie de l’industrie pharmaceutique est en « phase accélérée », ne nous laissant pas de répit,
    pour vacciner les enfants.

    Je me permets de vous mettre un lien pour l’article d’Aube digitale daté du 18 mars 2021:
    https://www.aubedigitale.com/selon-des-experts-les-enfants-devraient-egalement-etre-vaccines-contre-le-coronavirus/

    Cordialement

  2. Éléonore

    ET L’ÉTHIQUE DANS TOUT CELA ??

    Saisi par le ministre O.Véran en nov 2020, le
    CCNE (Comité Consultatif National d’Éthique)
    a rendu un 1er avis le 18 déc dernier sur les Enjeux éthiques d’une ‘stratégie’ vaccinale de lutte contre le SARS-CoV-2 (lien ci-après).

    Après une première phase, -déc 2020-début janv 2021, est envisagée « Une seconde phase où se posera la question d’un enjeu [de long terme !?] plus collectif de la vaccination :
    celles des autres groupes prioritaires, puis
    des populations jeunes pour lesquelles la balance personnelle bénéficice/risques peut entrer en conflit avec l’intérêt général. »

    Et le CCNE de conclure alors qu’il « pourrait
    se prononcer à nouveau, notamment sur
    les questionnements éthiques que soulèverait une allocation plus large des vaccins pour une population plus jeune. »

    https://drive.google.com/file/d/12k2a1-q6gHKBIBXzMtvLzMImh0nJawU9/view

    A noter que le comité CCNE a pour partenaire, le Conseil de l’Ordre des médecins et que son président juste réélu n’est autre que le ‘fameux’ immunologue J-François DELFRAISSY, -celui-là même qui sévit au Conseil scientifique !!

  3. « …dans ce siècle d’argent, où l’argent est le dieu et la mesure universelle, une foule d’arts vains et frivoles s’exercent uniquement au service du luxe et du dérèglement. » Il s’agit bien du XVIe siècle et non du XXe. La phrase est de Thomas More (Utopia), bref, NIHIL NOVI SUB SOLE !

  4. Les parents, les auxiliaires de puériculture, les enseignants, les directeurs de crèches d’écoles, les pédiatres, les sages-femmes, les animateurs, les éducateurs, les grands- parents, les baby sitters, les psychologues, les policiers… Tous, participent à cette extraordinaire banalité de la maltraitance sans même le savoir, sans même s’en douter la plupart du temps, sans même le vouloir bien souvent.
    https://www.francesoir.fr/amp/article/opinions-tribunes/lextraordinaire-banalite-de-la-maltraitance?__twitter_impression=true

  5. Belgique: « Une fois de plus, nos dirigeants s’affranchissent des lois, tout comme ils avaient publié tant et plus d’arrêtés ministériels liberticides en dépit de leur illégalité manifeste (anticonstitutionnels).

    Vous pouvez voir ceci comme un ballon d’essai. Si les gens ne se révoltent pas massivement contre cet abus de droit, d’autres suivront, et notamment la vaccination des jeunes, puis des tout-petits, puis pour terminer, la vaccination obligatoire pour tous. Ce serait illégal, bien sûr , mais croyez-vous vraiment qu’il vont s’arrêter à un détail de ce genre?
    https://www.levilainpetitcanard.be/vaccination-des-jeunes-en-belgique-en-depit-de-la-loi/

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.